Iannone : un abandon pour se préserver avant le Mugello

Le pilote Aprilia a vécu un week-end douloureux au Mans, qui s'est conclu par un abandon volontaire. Il concentre à présent ses efforts sur les soins à apporter à sa cheville blessée.

Iannone : un abandon pour se préserver avant le Mugello

Andrea Iannone a mis prématurément fin à son Grand Prix de France, ayant décidé de rentrer au stand dans le neuvième tour. Blessé au pied pendant les essais libres du Grand Prix d'Espagne, deux semaines plus tôt, le pilote Aprilia a souffert tout au long du week-end dans la Sarthe, peinant à la fois à marcher et à piloter sans douleurs. Ayant vu ses difficultés s'accentuer au fil des jours, il a opté pour la sagesse en abandonnant, espérant ainsi mettre un maximum de chances de son côté en vue de la prochaine manche, que lui et son équipe disputeront à domicile.

"Malheureusement, il n'a pas été possible de finir la course. J'ai eu très mal à la cheville, pendant le week-end ma condition s'est sans cesse un peu dégradée et je n'ai donc pas pu terminer la course", explique Iannone auprès du site officiel du MotoGP. "Bien entendu, j'en suis désolé, mais on s'était déjà plus ou moins mis d'accord sur le fait que, si c'était difficile, il serait important pour nous d'arriver dans les meilleures conditions possibles au Mugello."

Lire aussi :

"J'ai eu de plus en plus mal", poursuit-il auprès de Motorsport.com, indiquant souffrir particulièrement du ligament antérieur, sur le dessus de la cheville gauche. "On a vu pendant le week-end que le ligament situé sur le dessus s'est fortement étiré, il s'enflamme avec les mouvements, et j'ai donc eu très mal. J'ai eu de plus en plus de mal par rapport à vendredi et ma condition s'est sans cesse dégradée."

L'espoir d'un nouveau départ au Mugello

S'il a souhaité se préserver, c'est qu'Andrea Iannone nourrit de grands espoirs pour le Grand Prix d'Italie, au programme la semaine prochaine. Vainqueur sur place en 2010 lorsqu'il évoluait en Moto2, et auteur de deux podiums en MotoGP en 2015 et 2016, il s'agit d'une épreuve qui lui tient particulièrement à cœur et sur laquelle il aimerait faire briller le binôme qu'il forme avec une machine italienne, comme ce fut le cas par le passé lorsqu'il courait pour Ducati.

"Pour moi, le Mugello doit être un nouveau départ, un nouveau début", nous fait-il savoir, alors que son meilleur classement à ce jour avec Aprilia est sa 12e place à Austin. "Je pense que nous avons emmagasiné beaucoup d'informations depuis le début de l'année et je m'attends à faire un bon résultat au Mugello, c'est certain. D'une manière générale, j'ai toujours obtenu de bons résultats au Mugello au cours de ma carrière. J'y ai gagné, signé beaucoup de podiums, y compris en MotoGP."

Lire aussi :

C'est donc avec cet objectif en tête que le numéro 29 va tenter de récupérer encore un peu plus durant les quelques jours à venir, aidé en cela par des traitements de physiothérapie. "Bien sûr, le repos n'est pas complètement possible, sinon on perd la condition physique et ça pourrait devenir un problème. Il faut donc réussir à bien gérer les choses comme je l'ai fait [la semaine dernière]. Normalement je cours, mais cette fois j'ai fait du vélo. Il faut que je trouve des entraînements différents pour entretenir un peu ma condition et ne pas trop forcer sur le pied", souligne-t-il.

partages
commentaires
Dovizioso : Márquez, un extraterrestre ? On veut quand même le battre

Article précédent

Dovizioso : Márquez, un extraterrestre ? On veut quand même le battre

Article suivant

Quartararo : "Tout le monde sait que je donne mon maximum"

Quartararo : "Tout le monde sait que je donne mon maximum"
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021