Iannone : un abandon pour se préserver avant le Mugello

Le pilote Aprilia a vécu un week-end douloureux au Mans, qui s'est conclu par un abandon volontaire. Il concentre à présent ses efforts sur les soins à apporter à sa cheville blessée.

Iannone : un abandon pour se préserver avant le Mugello

Andrea Iannone a mis prématurément fin à son Grand Prix de France, ayant décidé de rentrer au stand dans le neuvième tour. Blessé au pied pendant les essais libres du Grand Prix d'Espagne, deux semaines plus tôt, le pilote Aprilia a souffert tout au long du week-end dans la Sarthe, peinant à la fois à marcher et à piloter sans douleurs. Ayant vu ses difficultés s'accentuer au fil des jours, il a opté pour la sagesse en abandonnant, espérant ainsi mettre un maximum de chances de son côté en vue de la prochaine manche, que lui et son équipe disputeront à domicile.

"Malheureusement, il n'a pas été possible de finir la course. J'ai eu très mal à la cheville, pendant le week-end ma condition s'est sans cesse un peu dégradée et je n'ai donc pas pu terminer la course", explique Iannone auprès du site officiel du MotoGP. "Bien entendu, j'en suis désolé, mais on s'était déjà plus ou moins mis d'accord sur le fait que, si c'était difficile, il serait important pour nous d'arriver dans les meilleures conditions possibles au Mugello."

Lire aussi :

"J'ai eu de plus en plus mal", poursuit-il auprès de Motorsport.com, indiquant souffrir particulièrement du ligament antérieur, sur le dessus de la cheville gauche. "On a vu pendant le week-end que le ligament situé sur le dessus s'est fortement étiré, il s'enflamme avec les mouvements, et j'ai donc eu très mal. J'ai eu de plus en plus de mal par rapport à vendredi et ma condition s'est sans cesse dégradée."

L'espoir d'un nouveau départ au Mugello

S'il a souhaité se préserver, c'est qu'Andrea Iannone nourrit de grands espoirs pour le Grand Prix d'Italie, au programme la semaine prochaine. Vainqueur sur place en 2010 lorsqu'il évoluait en Moto2, et auteur de deux podiums en MotoGP en 2015 et 2016, il s'agit d'une épreuve qui lui tient particulièrement à cœur et sur laquelle il aimerait faire briller le binôme qu'il forme avec une machine italienne, comme ce fut le cas par le passé lorsqu'il courait pour Ducati.

"Pour moi, le Mugello doit être un nouveau départ, un nouveau début", nous fait-il savoir, alors que son meilleur classement à ce jour avec Aprilia est sa 12e place à Austin. "Je pense que nous avons emmagasiné beaucoup d'informations depuis le début de l'année et je m'attends à faire un bon résultat au Mugello, c'est certain. D'une manière générale, j'ai toujours obtenu de bons résultats au Mugello au cours de ma carrière. J'y ai gagné, signé beaucoup de podiums, y compris en MotoGP."

Lire aussi :

C'est donc avec cet objectif en tête que le numéro 29 va tenter de récupérer encore un peu plus durant les quelques jours à venir, aidé en cela par des traitements de physiothérapie. "Bien sûr, le repos n'est pas complètement possible, sinon on perd la condition physique et ça pourrait devenir un problème. Il faut donc réussir à bien gérer les choses comme je l'ai fait [la semaine dernière]. Normalement je cours, mais cette fois j'ai fait du vélo. Il faut que je trouve des entraînements différents pour entretenir un peu ma condition et ne pas trop forcer sur le pied", souligne-t-il.

partages
commentaires
Dovizioso : Márquez, un extraterrestre ? On veut quand même le battre

Article précédent

Dovizioso : Márquez, un extraterrestre ? On veut quand même le battre

Article suivant

Quartararo : "Tout le monde sait que je donne mon maximum"

Quartararo : "Tout le monde sait que je donne mon maximum"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021