Iannone et Aprilia se sépareraient en cas de suspension "d'un ou deux ans"

Dans l'attente du verdict de la FIM, le patron de l'équipe Aprilia met en garde contre tout procès d'intention qui pourrait être fait à Andrea Iannone. Mais il doit aussi préparer l'avenir, et si son pilote est suspendu pour une longue durée, son contrat sera logiquement rompu.

Iannone et Aprilia se sépareraient en cas de suspension "d'un ou deux ans"

Un mois et demi après l'annonce de la suspension provisoire d'Andrea Iannone à la suite d'un contrôle antidopage positif, le temps commence à paraître long à Noale. Mais les dirigeants de l'équipe italienne, tout comme le pilote lui-même, n'ont d'autre choix que de suivre le calendrier administratif, et après la seconde analyse requise, la prochaine étape est une audience devant la Cour Disciplinaire Internationale de la FIM. Dernier rendez-vous permettant au pilote de se défendre, alors que ses avocats appuient sur l'hypothèse d'une contamination involontaire par le biais de consommation de viandes traitées en Asie, celui-ci est fixé à mardi.

La sentence devra ensuite être rendue dans un délai de 45 jours, et ce alors que les essais collectifs officiels débuteront à peine trois jours après cette audience. Iannone sera déjà absent du shakedown du test de Sepang, auquel il aurait pu participer du 2 au 4 février compte tenu des concessions réglementaires dont bénéficie Aprilia, et il faudrait ensuite un miracle de rapidité administrative pour qu'il ne manque pas d'autres essais. Le début de la saison, lui, aura lieu 31 jours après l'audience, le délai maximum de 45 jours menant quant à lui au Grand Prix de Thaïlande, deuxième manche de la saison. "Espérons que la sentence sera très rapide", glisse Massimo Rivola, administrateur délégué d'Aprilia Racing, dans un entretien accordé au Corriere della Sera.

Lire aussi :

En attendant de connaître le sort de son pilote, le patron de l'équipe a dû prendre des mesures temporaires : il a donc appelé Lorenzo Savadori en renfort pour les essais (il pilotera une RS-GP de 2019) et prévoit d'ores et déjà que Bradley Smith remplacera "forcément" Andrea Iannone s'il venait à manquer la première course. Mais reste à savoir s'il faudra prévoir un plan B plus durable. "Je serais surpris qu'il ne soit pas pénalisé, parce que je crois que la fédération doit répondre aux codes de l'AMA. S'il devait être arrêté pendant un ou deux ans, il est clair que le rapport [avec Aprilia] se terminerait", prévient Rivola. "S'il devait par contre écoper d'une 'réprimande' ou de trois mois, cela voudrait dire que son 'innocence' aurait été reconnue malgré la sanction."

Pas de procès d'intention

Dans l'attente du verdict, Massimo Rivola assure qu'Aprilia reste proche de son pilote, essayant d'éviter les jugements hâtifs qui se baseraient sur l'image que renvoie Andrea Iannone. "Les règles sont sacrées. Mais [ne faisons] pas de procès d'intention", prévient-il. "Très souvent, nous nous faisons influencer : 'Que Iannone soit positif, c'est normal parce qu'il fait de la publicité pour de la lingerie, il fait de la musculation et il se montre torse nu'."

Lire aussi :

Et le patron tend à croire la défense de son pilote, notamment au vu de la faible quantité de la substance (appartenant à la famille des stéroïdes) retrouvée dans ses urines. "L'année dernière, au premier test, je l'ai mis sur la balance et je lui ai dit : 'Ça ne va pas, Aleix Espargaró pèse dix kilos de moins que toi. Il faut que tu te mettes au régime, que tu changes d'entrainement'. En juillet, il avait déjà perdu 6,5 kg en travaillant dur. Pourquoi aurait-il dû prendre des anabolisants s'il devait maigrir ?" s'interroge Rivola.

"Les valeurs de cette substance qui sont ressorties des analyses sur le second échantillon et de d'autres analyses sont très basses. Et en voyant que la testostérone, qui dans n'importe quel cycle d'anabolisant augmente, est également très basse, le doute me vient. Peut-être y a-t-il eu une contamination alimentaire : Andrea est un carnivore, l'AMA elle-même dit que des viandes traitées circulent en Asie."

partages
commentaires
Viñales et Yamaha prolongent pour 2 ans !

Article précédent

Viñales et Yamaha prolongent pour 2 ans !

Article suivant

Quartararo rejoindra Viñales dans l'équipe officielle Yamaha en 2021

Quartararo rejoindra Viñales dans l'équipe officielle Yamaha en 2021
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021