Pour Iannone et Aprilia, "tout est possible"

partages
commentaires
Pour Iannone et Aprilia, "tout est possible"
Par :
28 mars 2019 à 08:26

Le pilote italien a conscience de l’écart qui sépare encore Aprilia des leaders du MotoGP, mais souhaite être optimiste au vu des progrès dernièrement réalisés.

Andrea Iannone a fait le saut dans le grand bain lors du Grand Prix du Qatar en s’élançant pour la première fois en course au guidon de l’Aprilia, troisième machine qu’il pilote en MotoGP après la Ducati et la Suzuki. Fort de son expérience, il est une recrue de taille pour le constructeur de Noale.

"Andrea n’est pas chez Aprilia parce que tout le monde l'a remercié, mais parce que la moto est là et que les performances sont bonnes, donc parce qu'il le mérite", a rappelé Massimo Rivola, PDG d’Aprilia Racing, lors de l’événement Aprilia All Stars, le week-end dernier au Mugello.

Lire aussi :

Iannone s’est pourtant fait discret durant la pré-saison et a très peu roulé en raison d’un problème de santé, à l’inverse de son coéquipier, Aleix Espargaró, et du pilote d’essais d’Aprilia, Bradley Smith, qui ont effectué un grand nombre de tours sur les différents tracés. Néanmoins, cela ne l’a pas empêché de cerner sa machine et de cibler certaines choses.

"Nous avons commencé à travailler en novembre et les gars de l’usine ont fait du très bon travail durant l’hiver. Lorsque j’ai essayé la RS-GP 2019 au cours des tests de Sepang j’ai été très surpris, mais encore plus lors de ceux du Qatar", a-t-il expliqué.

"Nous devons progresser un peu au niveau de l'accélération, et aussi de l’électronique, mais il est important de continuer à travailler car je pense qu'avec le rythme que nous avons actuellement, nous ne sommes pas encore à 100%. Une fois que nous y serons parvenus, cela aura du sens de commencer à parler de développement, mais la priorité actuellement est celle-ci."

Bien qu’il n’ait pas l’impression de réussir à tirer le maximum de sa machine, The Maniac est parvenu à terminer en 14e position de l'épreuve de Losail et à marquer deux points, au terme d’un week-end globalement positif. "Le Qatar a été ma première course avec Aprilia et tout ce groupe, et sincèrement je suis vraiment content, sauf pour le résultat, car nous savons bien évidemment que nous souhaitons arriver au sommet. Dans tous les cas, nous vivons le présent, tout en regardant évidemment vers l’avenir", a-t-il déclaré.

L’avenir, ce sont bien entendu les progrès d’Aprilia, mais également ceux de ses pilotes : "Je pense que chaque pilote veut que sa moto fasse un pas en avant dans tous les domaines possibles. De mon côté, j'essaie d'apprendre chaque week-end, mais nous avons un bon rythme et c'est le plus important", a expliqué Iannone. Le rythme a par ailleurs bien augmenté en comparaison de l’an dernier, puisque la meilleure RS-GP 2018 avait terminé à plus de trois dixièmes du vainqueur, contre seulement neuf dixièmes cette année.

Lire aussi :

Ces progrès très encourageants sont une grande source de motivation pour l’Italien et l’ensemble du team, qui envisagent désormais de passer un cap. "Bien sûr, nous savons que nous avons beaucoup de pain sur la planche, mais mon feeling avec la moto n’est pas mauvais, et nous croyons que tout est possible", a déclaré Iannone. "Je pense qu’Aleix, Bradley et moi-même ainsi que tout Aprilia Racing avons tout pour bien faire."

Avec Willy Zinck

Article suivant
GP d'Argentine : les records à battre

Article précédent

GP d'Argentine : les records à battre

Article suivant

Météo - Des orages attendus dimanche en Argentine

Météo - Des orages attendus dimanche en Argentine
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Andrea Iannone Boutique
Équipes Aprilia Racing Team
Auteur Charlotte Guerdoux
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu