Iannone : "Mes attentes sont probablement un peu trop élevées"

L'Italien a marqué ses premiers points avec Suzuki à Austin, pourtant le week-end s'est révélé si compliqué qu'il a admis avoir revu ses ambitions à la baisse.

Iannone : "Mes attentes sont probablement un peu trop élevées"
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Le reflet de la moto d'Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP

Le Grand Prix des Amériques n'a pas été des plus heureux pour Andrea Iannone. Un an après son podium à Austin avec la Ducati, il a connu des émotions bien plus négatives au guidon d'une Suzuki qu'il n'a pas réussi à mener au niveau escompté.

Vendredi, le pilote de Vasto est parvenu à se positionner de justesse dans le top 10, néanmoins il déplorait déjà de mauvaises sensations et recherchait inlassablement le bon set-up, sans encore parvenir à en trouver la clé. Si ces premières bases appelaient à poursuivre le travail, une chute durant une insidieuse séance d'EL3 samedi matin a porté un coup d'arrêt à sa tentative de progression. Remonté dans le milieu du classement dans les EL4, Andrea Iannone a par la suite décroché une place en quatrième ligne, mais ça n'était pas encore ça.

Les sensations n'étaient toujours pas au rendez-vous pour le pilote, particulièrement impacté par la dégradation des conditions de piste au point d'indiquer qu'il avait l'impression de "piloter sur la glace". À la suite de cette seconde journée complexe, il a même partagé ouvertement son amertume, tirant la sonnette d'alarme face à la presse : "On ne s'y attendait pas. On souffre beaucoup. Je suis très inquiet."

Les premiers points à la clé

Après une nuit réparatrice et des progrès entrevus lors du warm-up, dimanche matin, l'ancien fer de lance de Ducati assurait avoir retrouvé toute sa hargne, à temps pour en découdre en course et tenter d'inverser la tendance de ce week-end avare en satisfactions. Iannone s'est alors plongé dans une bagarre contre les pilotes Pramac, avant d'aller chercher Jonas Folger puis Jack Miller, et enfin Jorge Lorenzo qu'il a dépossédé de la septième place finale, fruit de ses neuf premiers points de la saison.

Reboosté par cette jolie remontée, Andrea Iannone quittait Austin sur un bilan moins sombre que la veille, mais regrettait cependant d'avoir perdu du temps durant la première partie de la course. "Notre moto a malheureusement besoin de beaucoup de place pour passer les virages, parce que c'est une moto qui a une grande vitesse de passage de courbe. Sur cette piste, on est en difficulté dans le troisième secteur, qui est très étroit, où il y a peu de place et beaucoup de freinages. J'y perdais beaucoup de temps", expliquait-il à Sky Sport Italia.

Passé le premier tiers de la course, ses sensations se sont améliorées et ses chronos se sont abaissés, au point de rivaliser de loin en loin avec ceux des hommes du second groupe. "Petit à petit le niveau d'essence a baissé et la moto est devenue un peu plus agile, elle tournait mieux, même sur les freins. J'ai commencé à être beaucoup plus compétitif et à progresser tour après tour."

"Je pense avoir fait une course positive", résumait le pilote Suzuki. "Bien entendu, je ne suis pas content du résultat, parce qu'on n'est pas là pour ça, on est là pour être au top. Pour le moment on a conscience de ne pas en avoir la force mais on doit y arriver, et tôt, parce que j'ai envie de me battre avec ceux qui sont forts."

Place désormais à la saison européenne, avec des pistes d'un tout autre caractère, à commencer par celle de Jerez sur laquelle Iannone a eu l'occasion de tester la Suzuki en novembre dernier. Un retour en Europe qui devrait coïncider avec l'arrivée d'évolutions sur la GSX-RR. "Pendant la course de Jerez et les tests, on aura probablement des nouveautés. On va bien voir comment ça va se passer", suggérait le pilote à Austin.

"On n'a jamais réussi à être aussi compétitifs qu'on le souhaitait", reconnaissait-il en clôturant ce week-end, conscient qu'il va devoir se montrer patient. "Mes attentes sont probablement un peu trop élevées, on a un peu abaissé le niveau. Essayons de nous régler un peu mieux et de rapporter ce que l'on peut rapporter pour l'instant. On a compris qu'il faut vraiment beaucoup travailler et on essaye. On a pris cette course comme un test, en essayant d'y arriver le plus vite possible."

partages
commentaires
Dovizioso : Pour Ducati "le moment est venu de parler de l'avenir"

Article précédent

Dovizioso : Pour Ducati "le moment est venu de parler de l'avenir"

Article suivant

Lorenzo : "Peut-être que Ducati doit changer ses priorités"

Lorenzo : "Peut-être que Ducati doit changer ses priorités"
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021