Iannone "certain que Rins saura être très rapide"

Devenu leader du projet Suzuki, l'Italien compte sur l'adaptation de son jeune coéquipier à la catégorie reine, afin de mener à deux le développement de la GSX-RR.

En rejoignant Suzuki, Andrea Iannone endosse le rôle de pilote numéro 1, désormais épaulé par un rookie en la personne d'Álex Rins. Un nouveau scénario qui modifie la répartition des tâches et qui oblige l'Italien à donner le ton du développement, tout en espérant que son jeune coéquipier saura progresser rapidement pour prendre part à l'évolution de la GSX-RR.

"À mon avis, Álex est un pilote très talentueux, très fort", assure l'ancien pilote Ducati. "Je suis content qu'il soit mon coéquipier. Je pense qu'il a de bonnes chances de devenir un pilote très fort en MotoGP et j'espère pouvoir l'aider et qu'il pourra apprendre le plus tôt possible, car ce sera assurément très important pour accélérer le développement."

"Quand vous avez deux pilotes plus ou moins au même niveau, vous pouvez progresser beaucoup plus vite et vous pouvez diviser le travail. Tout est nettement mieux pour l'équipe et pour tout le monde. C'est donc important pour moi comme pour lui. Cependant, il doit bien sûr prendre son temps, sans se précipiter car c'est sa première année en MotoGP et tout change, mais je suis convaincu et certain qu'il saura être très rapide dès le début."

Des essais pour se remettre dans le rythme

Tous deux étaient à l'œuvre ce lundi pour entamer leur première séance d'essais de l'année. Une journée de remise en jambe, dont Rins a signé le 20e temps à 2"210 du leader et Iannone le cinquième à huit dixièmes. Il s'agissait avant tout, pour l'Italien, de "reprendre le rythme" après les deux mois de pause hivernale.

"On a fait quelques essais sur la moto, avec deux motos très similaires mais comportant tout de même quelque chose de différent", explique-t-il. "On s'est efforcé de comprendre laquelle des deux était la meilleure moto, mais on n'a pas encore les idées très claires. Si la météo le permet, on continuera donc dans les prochains jours à essayer de comprendre quelle est la moto que je préfère."

"Je pense qu'on a été plutôt bons, sans nécessairement chercher à faire un temps, juste en travaillant sur notre programme. On le poursuivra demain", annonce-t-il. "On doit se concentrer sur les réglages de la moto, que l'on n'a encore jamais changés depuis le premier test. D'un côté, c'est quelque chose de très positif, mais de l'autre il y a toujours un minimum d'adaptation. Je m'adapte le plus possible à la moto et à ses caractéristiques, et il faut qu'on essaye d'adapter un peu la moto aux miennes."

"On a bien travaillé, je me sens bien dans le stand. Je suis très content de comment se passent les choses", assure le pilote au numéro 29. "Pour le moment, tout va dans la bonne direction, j'ai un bon feeling avec la moto, j'arrive très facilement à de bons temps, mais on doit bien sûr continuer et essayer de progresser."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement Essais de janvier à Sepang
Sous-évènement Lundi
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Andrea Iannone , Álex Rins
Équipes Team Suzuki MotoGP
Type d'article Actualités