Iannone : la date de l'audience est fixée

Après un contrôle antidopage positif, le pilote Aprilia tentera de défendre sa cause devant la Cour Disciplinaire Internationale début février, alors que son équipe sera en plein test de la version 2020 de la RS-GP.

Iannone : la date de l'audience est fixée

La date est désormais fixée : l'audience d'Andrea Iannone à la Cour Disciplinaire Internationale de la FIM a été fixée pour le 4 février. Une date qui laisse donc à Aprilia un dernier espoir de voir son pilote en piste à partir du 7 février, lorsque débuteront les essais officiels de Sepang, sous réserve toutefois que sa défense parvienne à convaincre la cour.

Contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes, interdite par le Code antidopage, lors du Grand Prix de Malaisie en novembre dernier, Andrea Iannone a requis l'analyse d'un deuxième échantillon d'urine après avoir été informé de sa suspension provisoire le 17 décembre. D'après la presse italienne, ce deuxième examen a confirmé la présence de ce produit prohibé, bien que la quantité identifiée ait été minime.

L'étape suivante à présent est donc une audience lors de laquelle la cause du pilote sera défendue, ses avocats appuyant l'hypothèse d'une absorption par voie alimentaire et involontaire de la substance décelée lors des cinq semaines qu'il a passées en Asie pour la tournée outre-mer du championnat. D'après les informations de Motorsport.com, ils ont jusqu'au 31 janvier pour finaliser la liste des témoins qui seront appelés à s'exprimer lors de l'audience, fixée au 4 février à partir de 13h à Mies (Suisse), siège de la FIM.

Lire aussi :

Une fois ce rendez-vous passé, c'est une course contre la montre qui débutera pour Andrea Iannone, car la Cour Disciplinaire Internationale a 45 jours pour rendre son verdict, un calendrier incompatible avec l'urgence qui pèse sur le pilote et son équipe : outre le shakedown qu'il manquera car programmé du 2 au 4 février, Iannone a en effet en tête la date des essais suivants (du 7 au 9 février à Sepang et du 22 au 24 à Losail) et celle du début de la saison, le 6 mars au Qatar, 31 jours à peine après cette audience. Outre les délais, la lourdeur de la sanction est bien entendu elle aussi source d'angoisse pour le pilote et son équipe, car le verdict peut varier d'une simple réprimande à la confirmation de sa suspension pour une durée allant jusqu'à quatre ans.

En attendant de connaître le sort de son pilote, c'est sans lui qu'Aprilia prépare la reprise des essais, avec un shakedown auquel ses pilotes d'essais et titulaires peuvent participer du fait des concessions qui sont accordées au constructeur italien. Le 2 février, Aleix Espargaró sera donc accompagné en piste par le testeur Bradley Smith ainsi qu'un pilote appelé en remplacement de Iannone. En l'occurrence, après les spéculations des dernières semaines, c'est Lorenzo Savadori qui a obtenu le ticket pour ces essais. Engagé en WorldSBK avec le Team Pedercini, le pilote italien fait les frais des problèmes de sponsor de l'équipe italienne et se trouve donc disponible. Alors qu'Espargaró et Smith se chargeront des premiers roulages de la nouvelle RS-GP, il prendra la piste avec la version 2019 de la machine et sera chargé de recueillir des données.

Lire aussi :

partages
commentaires
Michelin se félicite de son gain sur le tour lancé et sur la distance

Article précédent

Michelin se félicite de son gain sur le tour lancé et sur la distance

Article suivant

Le programme Road to MotoGP s'ouvre à la Belgique

Le programme Road to MotoGP s'ouvre à la Belgique
Charger les commentaires
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021