Iannone en difficulté : "C'est un mélange de plusieurs choses"

Les difficultés d'Andrea Iannone sont manifestes alors qu'il dispute son deuxième Grand Prix depuis la blessure au dos contractée à Misano, au mois de septembre, mais aussi le dernier avec Ducati.

Iannone en difficulté : "C'est un mélange de plusieurs choses"
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team

Septième vendredi et huitième samedi matin, l'Italien a obtenu à nouveau la septième position en qualifications, sans avoir réussi à se mêler à la bagarre qui se jouait devant lui. "Je ne suis pas très content de ce week-end. Dès le début, il nous a été difficile d'être très rapide", résume-t-il après ces deux premières journées de roulage.

"Les autres ont un meilleur rythme et, je pense, avec moins d'énergie. Je pousse toujours à 100% et j'ai beaucoup de mal à progresser", indique le pilote italien, qui se plaint de son manque d'aisance dans les virages du circuit Ricardo Tormo, une piste étroite et courte sur laquelle il peine à exploiter les qualités de sa Desmosedici.

"Depuis hier, on a essayé de faire notre possible, de progresser séance après séance et, au final, on a beaucoup de mal. Je n'arrive pas à être aussi rapide que je le voudrais, surtout dans les virages", explique-t-il. "Je me rends compte que je perds beaucoup de temps dans les virages, je n'arrive pas à avoir beaucoup de vitesse en milieu de courbe, or c'est mon point fort et, comme je n'arrive pas à l'exploiter, j'ai vraiment beaucoup de mal."

"C'est dommage parce qu'au freinage et à l'accélération, la moto est très compétitive, mais quand tu perds du temps dans les virages, tu as du mal à le récupérer au freinage et à l'accélération", pointe Andrea Iannone.

"Je m'attendais à avoir un peu moins de mal, mais le fait que la piste est étroite n'est pas bon pour nous parce que les trajectoires sont un peu obligatoires", détaillait-il déjà vendredi. "La moto ne tourne pas bien, pour l'y mener il faut beaucoup réduire la vitesse dans les virages, et bien entendu ensuite tu perds du temps. J'essaye de faire mon possible, mais j'arrive tout le temps à la limite à l'avant parce que, pour essayer de mener la moto un peu plus vite à la corde, j'en demande plus au frein avant, je pousse trop sur le pneu avant et je prends beaucoup de risques."

L'Italien espère encore pouvoir profiter de l'ultime possibilité de progression offerte par le warm-up, ce dimanche matin. "On va essayer la dernière solution [dimanche]. Je crois qu'on a une bonne idée, mais ce n'est qu'au warm-up qu'on aura la possibilité de la tester."

Il entrevoit également dans les pneus une possibilité d'améliorer ses performances, étant donné qu'il a connu une progression notable en passant du pneu le plus dur au plus tendre pour la séance de samedi midi, où il s'est classé quatrième. "On a beaucoup progressé en EL4 et, en termes de rythme", souligne-t-il. "On n'est pas très loin du podium mais il nous manque encore quelque chose."

"Je me rends bien compte que j'ai du mal"

Les difficultés d'Andrea Iannone ne prennent toutefois pas leur source exclusivement dans les paramètres techniques, car neuf semaines après son accident de Misano, il souffre encore de sa micro-fracture vertébrale.

"Je crois que je suis arrivé sur cette dernière partie de championnat sans être à 100% physiquement, mais j'essaye de me donner à 100% comme toujours", assure-t-il. "Je me rends bien compte que j'ai du mal. Dans les changements de direction, je n'ai pas beaucoup de forces, mais je souffre aussi beaucoup à cause de ce que donne la moto en entrée et en milieu de virage. Je pense donc que c'est un mélange de plusieurs choses."

"Je pense être à 70%, mais il y a beaucoup de changements de direction sur cette piste et je manque d'énergie. J'ai parlé avec Michele Zaza (responsable de la Clinica Mobile, ndlr) et j'espère qu'il aura une bonne solution pour moi, parce que la course fait 30 tours et c'est vraiment beaucoup. Quand tu as mal, tu as moins d'énergie", conclut Iannone.

Casquette Andrea Iannone
Casquette Andrea Iannone, en vente sur Motorstore.com
partages
commentaires
Viñales déçu de sa qualification, prêt à attaquer en course

Article précédent

Viñales déçu de sa qualification, prêt à attaquer en course

Article suivant

La grille de départ du Grand Prix de Valence

La grille de départ du Grand Prix de Valence
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021