Iannone en difficulté : "C'est un mélange de plusieurs choses"

partages
commentaires
Iannone en difficulté :
Par : Léna Buffa
13 nov. 2016 à 07:14

Les difficultés d'Andrea Iannone sont manifestes alors qu'il dispute son deuxième Grand Prix depuis la blessure au dos contractée à Misano, au mois de septembre, mais aussi le dernier avec Ducati.

Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team

Septième vendredi et huitième samedi matin, l'Italien a obtenu à nouveau la septième position en qualifications, sans avoir réussi à se mêler à la bagarre qui se jouait devant lui. "Je ne suis pas très content de ce week-end. Dès le début, il nous a été difficile d'être très rapide", résume-t-il après ces deux premières journées de roulage.

"Les autres ont un meilleur rythme et, je pense, avec moins d'énergie. Je pousse toujours à 100% et j'ai beaucoup de mal à progresser", indique le pilote italien, qui se plaint de son manque d'aisance dans les virages du circuit Ricardo Tormo, une piste étroite et courte sur laquelle il peine à exploiter les qualités de sa Desmosedici.

"Depuis hier, on a essayé de faire notre possible, de progresser séance après séance et, au final, on a beaucoup de mal. Je n'arrive pas à être aussi rapide que je le voudrais, surtout dans les virages", explique-t-il. "Je me rends compte que je perds beaucoup de temps dans les virages, je n'arrive pas à avoir beaucoup de vitesse en milieu de courbe, or c'est mon point fort et, comme je n'arrive pas à l'exploiter, j'ai vraiment beaucoup de mal."

"C'est dommage parce qu'au freinage et à l'accélération, la moto est très compétitive, mais quand tu perds du temps dans les virages, tu as du mal à le récupérer au freinage et à l'accélération", pointe Andrea Iannone.

"Je m'attendais à avoir un peu moins de mal, mais le fait que la piste est étroite n'est pas bon pour nous parce que les trajectoires sont un peu obligatoires", détaillait-il déjà vendredi. "La moto ne tourne pas bien, pour l'y mener il faut beaucoup réduire la vitesse dans les virages, et bien entendu ensuite tu perds du temps. J'essaye de faire mon possible, mais j'arrive tout le temps à la limite à l'avant parce que, pour essayer de mener la moto un peu plus vite à la corde, j'en demande plus au frein avant, je pousse trop sur le pneu avant et je prends beaucoup de risques."

L'Italien espère encore pouvoir profiter de l'ultime possibilité de progression offerte par le warm-up, ce dimanche matin. "On va essayer la dernière solution [dimanche]. Je crois qu'on a une bonne idée, mais ce n'est qu'au warm-up qu'on aura la possibilité de la tester."

Il entrevoit également dans les pneus une possibilité d'améliorer ses performances, étant donné qu'il a connu une progression notable en passant du pneu le plus dur au plus tendre pour la séance de samedi midi, où il s'est classé quatrième. "On a beaucoup progressé en EL4 et, en termes de rythme", souligne-t-il. "On n'est pas très loin du podium mais il nous manque encore quelque chose."

"Je me rends bien compte que j'ai du mal"

Les difficultés d'Andrea Iannone ne prennent toutefois pas leur source exclusivement dans les paramètres techniques, car neuf semaines après son accident de Misano, il souffre encore de sa micro-fracture vertébrale.

"Je crois que je suis arrivé sur cette dernière partie de championnat sans être à 100% physiquement, mais j'essaye de me donner à 100% comme toujours", assure-t-il. "Je me rends bien compte que j'ai du mal. Dans les changements de direction, je n'ai pas beaucoup de forces, mais je souffre aussi beaucoup à cause de ce que donne la moto en entrée et en milieu de virage. Je pense donc que c'est un mélange de plusieurs choses."

"Je pense être à 70%, mais il y a beaucoup de changements de direction sur cette piste et je manque d'énergie. J'ai parlé avec Michele Zaza (responsable de la Clinica Mobile, ndlr) et j'espère qu'il aura une bonne solution pour moi, parce que la course fait 30 tours et c'est vraiment beaucoup. Quand tu as mal, tu as moins d'énergie", conclut Iannone.

Casquette Andrea Iannone
Casquette Andrea Iannone, en vente sur Motorstore.com
Article suivant
Viñales déçu de sa qualification, prêt à attaquer en course

Article précédent

Viñales déçu de sa qualification, prêt à attaquer en course

Article suivant

La grille de départ du Grand Prix de Valence

La grille de départ du Grand Prix de Valence
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Valence
Catégorie Qualifications
Lieu Valencia
Pilotes Andrea Iannone Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions