Iannone forfait pour l'Australie, Barberá poursuit l'interim

Toujours convalescent, le pilote officiel Ducati regardera à nouveau le prochain Grand Prix depuis son canapé, son guidon restant confié à Héctor Barberá.

Iannone forfait pour l'Australie, Barberá poursuit l'interim
Hector Barbera, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Hector Barbera, Ducati Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Katsuyuki Nakasuga, Yamaha Factory Racing
Hiroshi Aoyama, Repsol Honda Team
Charger le lecteur audio

Andrea Iannone ne sera pas en mesure de disputer le Grand Prix d'Australie, cette semaine. Alors que son équipe doutait ces derniers jours qu'il puisse faire son retour à Phillip Island, son forfait a été confirmé dimanche après-midi : il devra attendre au minimum deux semaines et le Grand Prix de Malaisie pour enfourcher de nouveau sa Ducati officielle.

C'est donc la quatrième épreuve consécutive que manque l'Italien, qui souffre d'une blessure aux vertèbres depuis Misano. Son guidon sera une nouvelle fois confié à Héctor Barberá, qui pourra poursuivre son intégration temporaire au sein de l'équipe officielle après une première course compliquée au Japon, où il s'est classé 17e.

"Nous avons su [dimanche] matin qu'Andrea ne pourrait être disponible avant Sepang et nous pensons qu'Héctor mérite d'avoir l'opportunité de continuer son travail comme il l'a si bien fait ce week-end. lI s'est amélioré à chacune de ses sorties", a indiqué Paolo Ciabatti, le directeur sportif de Ducati Corse.

Voilà qui met un terme aux énièmes rumeurs d'un retour de l'ancien Champion du monde Casey Stoner, qui avait déjà refusé le poste pour Motegi.

Pedrosa tout juste opéré

Si aucune annonce n'a pour l'heure été faite concernant le guidon de Dani Pedrosa, il faut bien entendu s'attendre à ce que l'Espagnol ne participe pas à la manche de Philip Island. Victime d'une impressionnante cabriole vendredi matin lors des Essais Libres 1, il poursuit sa période de convalescence après avoir été opéré samedi d'une fracture de la clavicule.

Alors que la tournée outremer bat son plein, Pedrosa doit observer un temps de repos encore indéfini et il semble peu probable qu'il puisse rejoindre le paddock avant la finale de Valence, au programme du 11 au 13 novembre, où Honda espère le revoir.

En attendant, l'équipe officielle du constructeur nippon a confié son guidon à Hiroshi Aoyama pour la manche de Motegi et doit encore annoncer ses plans pour Phillip Island.

Avec Oriol Puigdemont

partages
commentaires
Rossi - "Márquez a mérité ce titre"
Article précédent

Rossi - "Márquez a mérité ce titre"

Article suivant

Márquez - "Je n'avais pas compris ce qu'était la pression"

Márquez - "Je n'avais pas compris ce qu'était la pression"
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021