Présentations MotoGP 2017
Dossier

Présentations MotoGP 2017

Iannone ne s'est "jamais senti aussi important pour un constructeur"

partages
commentaires
Iannone ne s'est
Par : Léna Buffa
29 janv. 2017 à 13:01

À 27 ans, le pilote italien est investi du rôle de leader de l'équipe Suzuki, une stature qu'il accueille avec fierté.

Andrea Iannone, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Andrea Iannone, Alex Rins et Davide Brivio, Team Manager, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Andrea Iannone, Alex Rins et Davide Brivio, Team Manager, Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Andrea Iannone et Alex Rins avec la Suzuki MotoGP 2017
Andrea Iannone, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Andrea Iannone, Alex Rins, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Andrea Iannone, Alex Rins, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Andrea Iannone et Alex Rins avec la Suzuki MotoGP 2017
Andrea Iannone, Alex Rins et Davide Brivio, Team Manager, Team Suzuki Ecstar MotoGP

Pour sa cinquième saison en MotoGP, Andrea Iannone ouvre un nouveau chapitre dans sa carrière. Formé par Ducati en catégorie reine, il rejoint Suzuki avec qui il tentera de confirmer le statut de vainqueur de Grand Prix qui est le sien depuis l'an dernier.

Dorénavant, le pilote italien ne veut plus ressasser son divorce avec Ducati et souhaite se concentrer sur le nouveau défi qui se présente à lui. Or, il assure justement avoir été très sensible à l'accueil qui lui a été réservé et à sa nouvelle stature de pilote numéro 1, ce qui semble poser de bonnes bases à ce nouveau scénario.

"Je suis très content d'être au centre d'un projet. Je ne me suis jamais senti aussi important pour un constructeur. En peu de temps, Suzuki m'a déjà montré qu'ils avaient une grande confiance en moi. Je n'ai jamais eu ces sensations et elles sont très importantes", affirme Andrea Iannone.

"Dès le début, j'ai eu une très bonne impression. L'équipe est familiale, au stand les gars ont toujours le sourire et c'est très important pour les pilotes. J'espère qu'on continuera comme ça, parce que pour le moment tout est parfait."

"Je suis très motivé. Ça a été une belle présentation, on a une très belle équipe, un grand constructeur qui nous soutient. Je suis donc très positif", assure l'Italien, après la présentation officielle de son équipe qui se tenait ce dimanche à Sepang, à la veille des premiers essais de l'année auxquels pourront prendre part les pilotes titulaires.

 

Poursuivre la familiarisation

Cette cérémonie n'était en effet qu'un prélude à des rendez-vous bien plus importants, à commencer par les trois jours d'essais qui se profilent en Malaisie. "L'hiver a été très positif. Je me suis un peu reposé, mais j'ai tout le temps continué à m'entraîner et je suis très content de retrouver 'mon travail' pour ainsi dire, ou mon plus grand hobby, parce qu'à un moment donné j'avais hâte de remonter en selle et de revivre les moments qui me plaisent le plus dans la vie", souligne Iannone.

"Ce premier test sert à cumuler les kilomètres que l'on n'a pas faits pendant l'hiver", prévient-il. "Je dois me familiariser un peu plus avec la moto et prendre le plus confiance possible, parce que pour moi c'est une moto complètement nouvelle. C'est aussi une nouvelle équipe et on doit essayer de devenir le plus possible amis."

L'ancien pilote de la Desmosedici assure avoir été séduit par son nouveau bolide lorsqu'il l'a découvert, en novembre dernier, et se montre convaincu de pouvoir compter sur la GSX-RR pour former un binôme performant. "Ce dont je me suis rendu tout de suite compte en pilotant la moto, c'est qu'elle a un très bon passage de courbe, or c'est un peu dans mon ADN, je suis donc content d'avoir trouvé ce point fort. J'espère que l'on pourra l'exploiter au maximum et, d'une manière générale, être compétitifs pendant la saison."

Difficile cependant de définir des objectifs précis à ce stade. "On ne sait jamais quel sera son niveau quand autant de choses changent. Je pense être en forme, avoir démontré au fil des ans que j'étais un pilote rapide et compétitif et que je pouvais gagner", pointe Iannone, auteur l'an dernier de sa première victoire MotoGP, peu avant que Viñales ne mène la GSX-RR à son tour au succès.

"Si l'on n'arrive pas tout de suite à avoir un bon niveau, je pense qu'en travaillant bien on aura tout le potentiel et les cartes en main pour y arriver. Pour le moment, il ne faut pas penser à cela, mais à régler la moto le mieux possible pour que je me sente aussi à l'aise que possible, et je crois que tout le reste suivra", pressent le pilote.

Si Andrea Iannone tend à pondérer les ambitions, c'est un fait que les espoirs de victoire de Suzuki reposent aujourd'hui sur ses épaules, alors que le second pilote de l'équipe a, lui, tout à apprendre de la catégorie. "Il arrive chez nous en tant que pilote mûr", précise Davide Brivio, team manager. "Il est un pilote de pointe du MotoGP, il a déjà remporté une course et il est capable de mener notre moto au top dès le début. Nous devons maintenant être au niveau, être en mesure de lui donner un bon package, et il sera alors capable de nous rapporter de bons résultats."

Article suivant
Débuter avec Suzuki, "une pression positive" pour Álex Rins

Article précédent

Débuter avec Suzuki, "une pression positive" pour Álex Rins

Article suivant

Photos - La Suzuki 2017 de MotoGP

Photos - La Suzuki 2017 de MotoGP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Présentation de la Suzuki MotoGP 2017
Pilotes Andrea Iannone Boutique
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités