MotoGP
25 mars
Prochain événement dans
28 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
36 jours
16 avr.
Prochain événement dans
50 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
63 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
91 jours
03 juin
Prochain événement dans
98 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
112 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
119 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
133 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
168 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
182 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
196 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
203 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
217 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
224 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
238 jours
28 oct.
Prochain événement dans
245 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
259 jours

Warm-up - Iannone de retour en tête, Márquez sur une stratégie décalée

Le pilote Suzuki, qui avait dominé la majorité des séances d'essais libres avant d'être devancé en qualifications, a repris les rênes du classement, alors que Márquez a opté derrière lui pour un choix de pneus baroque mais payant.

partages
commentaires
Warm-up - Iannone de retour en tête, Márquez sur une stratégie décalée
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini

W.Z., Mugello – Pour les tifosi présents sur place, le warm-up du Grand Prix d'Italie a sans doute fait figure de pis-aller en attendant la grand-messe dominicale et son ordonnateur en pole position, Valentino Rossi.

Les pilotes et les équipes ont au contraire trouvé sans doute de grands bénéfices aux 20 dernières minutes de roulage précédant la course. Comme à l'accoutumée, c'est en effet l'occasion de procéder aux ultimes réglages ainsi qu'aux dernières levées de doutes.

Le moyen aussi de se faire une idée plus précise de la meilleure solution pneumatique en vue des 23 boucles de l'épreuve transalpine, véritable gageure pour les gommes. Piero Taramasso, responsable du programme MotoGP chez Michelin, a ainsi indiqué que si quatre pilotes ont d'ores et déjà opté pour le pneu avant dur asymétrique, de nombreux concurrents allaient profiter de ce warm-up pour aviser sur la question.

Márquez seul à recourir au pneu dur à l'arrière

Toujours sur le plan pneumatique, il est fort peu probable de voir le pneu tendre à l'avant, trop fragile, ainsi que le dur à l'arrière, source de trop de patinage, en course cet après-midi selon Taramasso. Les montes affichées ce matin semblent lui donner raison, alors qu'aucun pilote n'a en effet utilisé le soft à l'avant et que seul Marc Márquez a opté pour le hard à l'arrière.

Bien lui en a pris cela dit, le leader du championnat s'étant emparé du meilleur temps à mi-séance. Un avertissement lancé à ses adversaires alors qu'il ne prendra le départ que depuis le sixième emplacement sur la grille.

Le numéro 93 n'a cependant pas réussi à se maintenir en tête durant toute la séance, battu dans les dernières encablures par Andrea Iannone, toujours dans le coup au Mugello. Un autre italien complète le top 3, en la personne d'Andrea Dovizioso.

Le pilote Ducati, qui ne peut plus se permettre de perdre de nouveaux points face à Márquez au championnat, a eu l'occasion de se rassurer après avoir concédé hier un manque de temps jusqu'ici ce week-end pour effectuer toutes les comparaisons nécessaires au niveau de ses réglages afin de se sentir parfaitement serein. Il le faudra pourtant, alors qu'il ne figure qu'en septième position sur la grille, juste derrière son principal rival de chez Honda.

Très en forme hier en qualifications, et pour cause car elles figurent toutes deux en première ligne, les Yamaha officielles ont-elles aussi affiché un rythme intéressant, Maverick Viñales et Valentino Rossi s'emparant respectivement des quatrième et septième positions, séparés simplement par Danilo Petrucci et Jorge Lorenzo, qui seront également à surveiller en course.

Le top 10 est complété par trois hommes qui avaient besoin de se rassurer : Dani Pedrosa, Aleix Espargaró et Jack Miller. Les deux premiers cités n'ont  en effet pas réussi à passer en Q2 hier, alors que c'est passé de justesse pour l'Australien, qui n'a cependant par la suite pas soutenu la comparaison face à son coéquipier de chez Pramac, et a été crédité au final du 11e temps en qualifications.

Dans la seconde partie de tableau, on notera la position très reculée de Johann Zarco, seulement 19e, alors que son coéquipier chez Tech3 Hafizh Syahrin a quant à lui fini à la 12e place. Pessimiste hier après une journée galère, le Français a sans doute cherché à pallier le manque de roulage dont il a été victime lors des EL4 suite à sa chute dans Casanova.

 Grand Prix d'Italie - Warm-up

Pos. PiloteMotoTrsTemps/écarts
1 italy Andrea Iannone   Suzuki GSX-RR 11 1'47.080 
2 spain Marc Márquez   Honda RC213V 11 0.259
3 italy Andrea Dovizioso   Ducati GP18 10 0.318
4 spain Maverick Viñales   Yamaha YZR-M1 11 0.461
5 italy Danilo Petrucci   Ducati GP18 11 0.554
6 spain Jorge Lorenzo   Ducati GP18 9 0.592
7 italy Valentino Rossi   Yamaha YZR-M1 11 0.660
8 spain Dani Pedrosa   Honda RC213V 11 0.702
9 spain Aleix Espargaró   Aprilia RS-GP 10 0.754
10 australia Jack Miller   Ducati GP17 9 0.778
11 spain Álvaro Bautista   Ducati GP17 11 0.900
12 malaysia Hafizh Syahrin   Yamaha YZR-M1 10 0.937
13 japan Takaaki Nakagami   Honda RC213V 11 0.977
14 united_kingdom Cal Crutchlow   Honda RC213V 10 1.010
15 spain Pol Espargaró   KTM RC16 10 1.127
16 italy Franco Morbidelli   Honda RC213V 10 1.320
17 spain Álex Rins   Suzuki GSX-RR 11 1.330
18 spain Tito Rabat   Ducati GP17 11 1.463
19 france Johann Zarco   Yamaha YZR-M1 8 1.514
20 united_kingdom Bradley Smith   KTM RC16 11 1.534
21 united_kingdom Scott Redding   Aprilia RS-GP 10 1.610
22 switzerland Thomas Lüthi   Honda RC213V 11 1.713
23 czech_republic Karel Abraham   Ducati GP16 10 1.859
24 belgium Xavier Siméon   Ducati GP16 6 2.025
Iannone : "Je n'ai pas réussi à boucler le tour parfait"

Article précédent

Iannone : "Je n'ai pas réussi à boucler le tour parfait"

Article suivant

Rossi "un peu inquiet" avec les pneus : "La course sera longue"

Rossi "un peu inquiet" avec les pneus : "La course sera longue"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Italie
Lieu Mugello
Auteur Willy Zinck
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020
L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence Prime

L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence

Que Marc Márquez décide ou pas de subir une troisième opération pour soigner son bras droit, sa tentative de reprendre la piste à Jerez – quatre jours après la première intervention – restera l'une des pires décisions de l'histoire du MotoGP. Le pilote espagnol pourrait encore en payer les conséquences en 2021.

MotoGP
27 nov. 2020