Iannone - "On a compris la direction à ne pas prendre"

Andrea Iannone peut s'estimer satisfait de sa première séance d'essais libres de l'année, disputée dans le groupe de tête.

Iannone - "On a compris la direction à ne pas prendre"
Andrea Iannone, Ducati Team; Andrea Dovizioso, Ducati Team; Danilo Petrucci, Pramac Racing; Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team; Andrea Dovizioso, Ducati Team; Cal Crutchlow, Team LCR Honda; Danilo Petrucci, Pramac Racing
Andrea Iannone, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing; Marc Marquez, Repsol Honda Team; Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team; Andrea Dovizioso, Ducati Team; Danilo Petrucci, Pramac Racing; Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team

Le pilote Ducati a établi son meilleur temps de la soirée à la mi-séance, alors qu'il comparait ses deux machines et utilisait le pneu arrière medium (le plus dur proposé par Michelin).

"Ces premiers essais ont été très positifs. Dommage que je n'ai pas réussi à améliorer mon temps, que j'avais signé dans mon deuxième run", commente-t-il, alors que les réglages différents testés par la suite ont stoppé sa progression : ne retrouvant pas d'aussi bonnes sensations, ses chronos s'en sont largement ressentis.

"À la fin, on a essayé de faire une modification que l'on voulait déjà faire pendant les tests [hivernaux] mais que l'on n'avait pas eu le temps d'essayer. C'est la première modification que l'on a voulu faire durant ce week-end de course, malheureusement cela ne nous a apporté aucun aspect positif, au contraire, notre performance s'est dégradée", indique-t-il. "On voulait voir si l'on arrivait à améliorer la moto en entrée de virage et à l'accélération. Ça a peut-être un tout petit peu amélioré la stabilité de la moto, mais ça a fortement compromis l'avant en entrée de virage."

Andrea Iannone a tenté un dernier run avec les réglages précédents, mais le temps lui a manqué pour améliorer sa performance, qui le place donc ce soir en troisième position, à trois dixièmes de Jorge Lorenzo. "Il faut quand même qu'on retienne le positif, parce que cela signifie que l'on a compris la direction à ne pas prendre. C'est un aspect important", retient-il.

"Demain on va tester les pneus", prévient Iannone. "Je sais que certains ont utilisé le pneu le plus tendre mis à notre disposition, que beaucoup avaient préféré déjà en tests, alors j'espère qu'il nous donnera quelque chose en plus."

Une chance à saisir ?

Il y a un an, Ducati frappait les esprits en disputant la victoire à Valentino Rossi et en plaçant ses deux machines officielles sur le podium après avoir déjà décroché la veille la première pole position de l'année. Dotée d'une excellente vitesse de pointe (346,9 km/h pour Iannone ce soir), la Desmosedici a une chance à saisir sur cette piste dont la ligne droite dépasse le kilomètre, et l'Italien le sait.

"Notre potentiel est très élevé sur cette piste et on doit - nous tous chez Ducati, les ingénieurs et moi en tant que pilote - ne rien laisser au hasard, travailler séance après séance en essayant de régler tous les détails", souligne-t-il. "Je pense que c'est un aspect très important, d'autant que je ne crois pas qu'une option de réglages pourra nous donner deux dixièmes. Par conséquent, de nombreuses petites choses peuvent nous permettre de progresser un peu et ce sera la clé ce week-end."

Quid de ses ambitions de victoire ? "Je pense que l'on aura une très bonne chance. Il est très important pour nous de commencer de cette manière. Mon feeling avec la moto est très bon, c'est certain. La Yamaha est très forte, mais Honda et Suzuki le sont aussi, et je crois que tous les pilotes sont très proches cette année. En tout cas, pour cette première séance, je suis très content."

Avec Jamie Klein

partages
commentaires
EL1 - Lorenzo répond présent

Article précédent

EL1 - Lorenzo répond présent

Article suivant

Honda part de loin et cherche sa voie

Honda part de loin et cherche sa voie
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021