Iannone a perdu gros au stand, mais veut retenir le travail de Suzuki

partages
commentaires
Iannone a perdu gros au stand, mais veut retenir le travail de Suzuki
Par : Léna Buffa
9 août 2017 à 14:20

Malgré un double couac lors de son changement de moto, dimanche à Brno, le pilote Suzuki assure croire en des lendemains plus heureux, convaincu par les efforts de son équipe.

Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, Davide Brivio, team manager Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP

Andrea Iannone espérait certainement mieux qu'une 19e place à l'heure de la reprise après la pause estivale. Las, après une première moitié de saison déjà rendue difficile par des performances en berne, la malchance est venue se mêler à l'équation en République Tchèque.

Les images de sa chute dans la pitlane ont tourné en boucle, mettant en lumière le plus gros accroc qu'il a connu en course, cependant son arrêt au stand s'est heurté à un autre couac dans les secondes qui ont suivi. Pointant du doigt une certaine confusion dans ce moment très tendu du Grand Prix, le pilote italien a expliqué avoir trouvé à son arrivée devant le box une seconde moto qui n'était pas encore prête à s'élancer pour poursuivre la course sur le sec.

"Quand je suis rentré au stand, la moto n'était pas prête. Je suis arrivé avec la moto réglée pour la pluie et j'ai trouvé un pneu pluie à l'arrière et un slick à l'avant [sur la seconde moto]", a-t-il détaillé. "Ça a été une grande perte de temps. Même si je n'avais pas eu ma glissade avec Aleix [Espargaró], j'aurais quand même perdu beaucoup de temps parce qu'il fallait changer de pneu."

En rentrant au stand dès le troisième tour, au même moment que les pilotes contre lesquels il se battait en piste à ce stade prématuré de la course, le pilote Suzuki a subi de plein fouet les difficultés auxquelles ont été confrontées les équipes pour préparer en un temps record une seconde machine réglée pour le sec, un souci qui a fait d'autres victimes dans le peloton dimanche. "On va comprendre comment s'est arrivé et Suzuki va sûrement prendre des mesures. Disons que ce sont des choses qui peuvent arriver, en course", jugeait Iannone, finalement reparti avant-dernier et trop distancé pour espérer refaire son retard.

Le rapport avec Suzuki reste bon

Ce final en queue de poisson intervenait après un week-end qui l'avait plutôt satisfait. En dépit du fait que ses performances restent en-deçà des objectifs qu'il s'était fixés en début de saison et qu'il s'est résolu à reporter à une date ultérieure, l'Italien a témoigné dès l'entame de cette dixième manche de sensations en amélioration.

Si la base était prometteuse, sa progression avait toutefois été entachée par une chute en EL4, suffisante pour rendre momentanément indisponible sa première moto, laquelle présentait une nouvelle configuration de réglages qui donnait de bons résultats. Une fuite d'huile s'étant déclenchée sur sa seconde machine, sa journée a tourné court et il a dû se contenter de la 20e place sur la grille. Le lendemain, les divers événements de la course ne lui ont pas permis de se battre, comme il l'espérait, pour une arrivée dans les points.

Malgré le fait que Brno vient s'ajouter à un chapelet d'autres déceptions, Andrea Iannone a tenu à réaffirmer sa confiance envers Suzuki au terme de ce week-end fait de hauts et de bas. "Je suis très content de ce groupe. Ça n'est assurément pas une période facile pour nous, mais entre nous les relations sont bonnes. On parle beaucoup et avec le Japon aussi la relation est très bonne. On sait qu'on doit travailler et où on doit progresser, et on essaye de le faire chaque jour", assurait-il dimanche.

"J'ai une bonne relation avec le Japon et je pense que tout le groupe, tous les Japonais travaillent très dur pour résoudre cette situation et améliorer la moto. Je pense que c'est le plus important", pointait le numéro 29 auprès du site officiel du MotoGP en conclusion de cette journée compliquée.

Suzuki réagit, ce n'est qu'une question de temps.

Andrea Iannone

Déjà satisfait par les progrès accomplis au Sachsenring, Iannone disait apprécier, au cours du week-end tchèque, les changements opérés au Japon pendant la pause et les évolutions qui lui ont été proposées à Brno. "Suzuki réagit, ce n'est qu'une question de temps. Pour ma part, je suis revenu avec une autre mentalité, qui est de travailler dur", promettait-il, semblant ainsi répondre avec un peu de recul aux critiques qu'il a essuyées au début de l'été, notamment de la part de Kevin Schwantz et Randy Mamola.

Ce travail de fond, que chacun sait désormais orienté vers l'année prochaine, s'est poursuivi lundi avec une journée de test dont le pilote de Vasto est ressorti, là aussi, très enthousiaste à la seule exception des deux chutes subies dans la matinée. "On s'est concentrés sur l'essai de nouvelles améliorations pour 2018 et je pense que la direction prise est correcte. Mon feeling sur la moto s'est beaucoup amélioré et j'ai pu me montrer beaucoup plus rapide qu'en course. Et le rythme aussi s'est amélioré. J'ai parlé avec Álex [Rins] et il a plutôt les mêmes sensations, aussi je pense qu'on a tous pris le bon chemin et qu'on a une bonne chance de progresser."

C'est sur ce constat prometteur qu'Andrea Iannone va faire cette semaine son retour au Red Bull Ring, théâtre l'an dernier de sa première victoire en MotoGP.

Prochain article MotoGP
Jarno Saarinen, prodige au destin tragique

Article précédent

Jarno Saarinen, prodige au destin tragique

Article suivant

Le programme du Grand Prix d'Autriche

Le programme du Grand Prix d'Autriche
Load comments

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de République Tchèque
Catégorie Dimanche - Course
Lieu Brno Circuit
Pilotes Andrea Iannone Boutique
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions