Iannone résiste à Márquez, jusqu'au bout de ses forces
Marc Marquez, Repsol Honda Team et Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Andrea Iannone, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team et Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Andrea Iannone, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda team et Bradley Smith, Tech 3 Yamaha
Andrea Iannone, Ducati Team et Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Iannone, Ducati Team et Bradley Smith, Tech 3 Yamaha
Andrea Iannone, Ducati Team

L.B., Le Mans - En arrivant en MotoGP, Andrea Iannone faisait figure d'extra-terrestre, capable de battre Marc Márquez à plusieurs reprises en Moto2 alors qu'il pilotait une machine inférieure à celle de l'Espagnol.

Toutes les photos d'Andrea Iannone

Leurs duels ont écrit quelques unes des belles pages de la catégorie intermédiaire et c'est dans une excitation palpable des tribunes jusqu'aux stands qu'ils se retrouvent de loin en loin pour de nouveaux mano-a-mano endiablés, cette fois en catégorie reine.

Ce fut le cas dimanche sur le circuit Bugatti. Les deux hommes se sont d'abord croisés au départ, lorsque Márquez s'est jeté à l'intérieur de la chicane Dunlop, effleurant le flanc gauche de la Ducati n°29 au passage. Mais c'est surtout à la fin de l'épreuve, alors qu'ils se disputaient la quatrième place du Grand Prix de France, que les deux pilotes se sont longuement confrontés. Sportivement, ils ont livré une superbe bagarre, chacun d'eux gérant d'exaltantes attaques sans tomber dans les travers qui ont pu marquer leur passé respectif.

Les travers, ce sont les motos qui s'en sont chargés, du moins la Honda de Marc Márquez, particulièrement instable durant cette course. Si l'Espagnol devait composer avec une machine perfectible, son adversaire devait, lui, gérer la douleur et la perte progressive de forces, conséquences d'une épaule luxée cinq jours à peine avant cette course.

Epuisé par l'effort de ces six derniers tours de bagarre et des vingt-huit boucles disputées au total, Andrea Iannone a brillamment sauvé les points de la cinquième place en faisant preuve d'une force de caractère qui marque toujours un peu plus les esprits.

"Cette course a été très difficile pour moi, peut-être la plus difficile de ma carrière," juge Iannone, qui a résisté à la tentation de l'abandon. "Au début, j'allais bien, j'avais un bon rythme et j'étais content de comment ça se passait. Jusqu'au dixième tour, j'ai été rapide derrière Lorenzo et Dovizioso, puis j'ai commencé à avoir des douleurs dans le bras gauche et j'ai beaucoup plus utilisé le bras droit pour compenser. Cela l'a fatigué et je n'ai plus été en mesure d'être aussi efficace aux freinages. J'ai aussi commis quelques erreurs, ce qui m'a fait perdre du temps et a permis à Smith et Márquez de me rejoindre et on s'est lancé dans une belle bagarre."

Cette course a été très difficile pour moi, peut-être la plus difficile de ma carrière. J'ai vraiment eu beaucoup de mal à conclure.

Andrea Iannone

"En tout cas, je dois m'estimer heureux, parce que j'ai vraiment eu beaucoup de mal à conclure cette course. Je veux remercier mon équipe, qui a mis à ma disposition une moto très compétitive et m'a permis de ramener ce résultat. Merci aussi aux membres de la Clinica Mobile, qui m'ont soutenu et ont pris soin de moi pendant tout le week-end," souligne le pilote Ducati.

Andrea Iannone a désormais une dizaine de jours supplémentaires pour reposer son épaule meurtrie et ainsi tenter d'arriver plus en forme sur son Grand Prix national, au Mugello. Une épreuve sur laquelle il est attendu comme le loup blanc, annoncé par son entourage comme un sérieux prétendant à la victoire... Qu'on se le dise!

partages
GP de France - Smith prudent, Pol Espargaro limité

Article précédent

GP de France - Smith prudent, Pol Espargaro limité

Article suivant

Aleix Espargaro doit être opéré, suite à sa lourde chute au Mans

Aleix Espargaro doit être opéré, suite à sa lourde chute au Mans
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021