Iannone assure qu'il respecte et estime Dovizioso

Malgré les critiques et les tensions, le futur pilote Suzuki a tenu à assurer qu'il respectait celui avec qui il a partagé pendant deux ans le stand Ducati.

À l'heure où son départ de Ducati prenait forme, Andrea Iannone a subi quelques piques de celui qui aura été son équipier durant deux ans au sein de l'équipe officielle, Andrea Dovizioso. L'aîné a reproché au partant de ne penser qu'à lui et de manquer de respect, une accusation dont le pilote de Vasto a souhaité se défendre. Il a profité d'un droit de réponse dans La Gazzetta dello Sport pour donner son point de vue sur leur relation.

"Je suis désolé qu'il pense cela", déclare Andrea Iannone. "On se connaît depuis toujours, depuis qu'il courait contre mon frère en minimoto. Pour moi, il n'y a pas une grande amitié, mais du respect oui. C'est le cas aussi entre nos parents."

"Je l'estime beaucoup, comme homme et comme pilote, ensuite en piste il y a de la rivalité, naturellement", souligne le pilote italien, qui concède ne pas être "une personne très facile avec laquelle avoir à faire pendant les week-ends de course."

Et Iannone le sait : le GP d'Argentine jouera longtemps contre lui dans l'esprit collectif, puisqu'il y avait heurté son coéquipier, provoquant la double chute des Ducati alors qu'elles se battaient aux avant-postes et que l'arrivée était en vue. "Ce qui s'est passé en Argentine n'a pas aidé : tu peux t'excuser mille fois, ça reste énervant. Je pense que pour lui, ce furent deux années avec un coéquipier difficile à battre, exactement comme pour moi."

Une concurrence ardue, qui s'est soldée cette année par une victoire de chaque côté du stand Ducati. Cela restera un moment particulièrement marquant pour Iannone, qui a mis fin en Autriche à six ans sans victoires pour Ducati. En dehors de ce succès, il est monté sur le podium à trois autres reprises, mais il a aussi abandonné six fois sur les 14 courses dont il a pris le départ, ayant été privé des autres par une blessure aux vertèbres.

Cette saison "a été fondamentale et somme toute positive", juge-t-il. "J'ai gagné mon premier Grand Prix, j'ai ramené Ducati à la victoire après une longue absence. Quand je suis arrivé au bout [des courses], je suis presque toujours monté sur le podium et, quand je suis tombé, j'étais en train de me battre pour y monter. J'ai glissé trop souvent, mais si je l'ai fait c'est parce que j'ai cherché plus, car au lieu de me contenter de la troisième place, j'ai essayé de finir deuxième."

"C'est dommage, parce que la Ducati était très compétitive, en particulier dans la seconde partie de la saison. Peut-être qu'il lui manquait encore quelques petits détails pour gagner, mais on y était. Et si j'avais pu courir à chaque fois, je sens que j'aurais été très fort", conclut Andrea Iannone, finalement neuvième du championnat.

Casquette Andrea Iannone
Casquette Andrea Iannone, en vente sur Motorstore.com
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Andrea Dovizioso , Andrea Iannone
Équipes Ducati Team
Type d'article Actualités