Iannone s'inspire des réglages de Rins et retrouve le podium

partages
commentaires
Iannone s'inspire des réglages de Rins et retrouve le podium
Par : Léna Buffa
24 sept. 2018 à 07:22

Le pilote italien s'est maintenu aux avant-postes durant toute la course aragonaise, finalement récompensé par les points de la troisième place.

Podium : le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team, le deuxième Andrea Dovizioso, Ducati Team, le troisième Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Podium : Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, troisième
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Podium : le troisième, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP

Andrea Iannone a fait son retour sur le podium à l'occasion du GP d'Aragón. C'est la conclusion d'un week-end qui avait donné des signaux positifs dès le début. Cinquième de la journée de vendredi, le pilote italien s'était hissé au troisième rang des EL3, puis au deuxième des EL4 avant de signer le meilleur temps du warm-up, ultime séance de préparation préalable à la course.

À l'extinction des feux, Iannone a tout de suite montré qu'il faudrait compter sur lui aussi pour le rendez-vous clé du week-end. Mais il ne suffisait pas d'être rapide en pneus neufs, encore fallait-il réussir à tenir sur la durée, alors que les 23 tours de la course se déroulaient par 30°C ambiants. Le pilote Suzuki, qui avait opté pour le pneu arrière tendre (à l'instar de Márquez), avait bien conscience de l'importance d'une bonne gestion de ses gommes et il a donc mis en application dimanche après-midi le travail abattu durant tout le week-end, avec réussite.

Lire aussi :

"En EL4, on a démontré qu'on avait un très bon rythme. J'avais commencé la séance en pneus usés, j'ai fait de très bons tours, puis on a réussi à progresser encore un peu au warm-up, juste ce qu'il nous fallait", explique Andrea Iannone. "En course, la situation est toujours différente, après le passage du Moto2 et aussi peut-être parce que les températures ne sont pas exactement les mêmes. Quoi qu'il en soit, j'ai tout de suite eu de bonnes sensations et j'ai réussi à très bien gérer les pneus. Ça a été ma priorité tout le week-end, j'ai dédié toutes mes séances à ça."

"Pendant le week-end, j'ai aussi changé un peu mon style de pilotage à l'accélération, parce qu'on était très en difficulté sur la traction. J'ai donc essayé d'accélérer beaucoup plus doucement, plus lentement, même si ça n'est jamais facile. Et au final, au warm-up, on a vu qu'on avait réduit l'usure du pneu, que si j'arrivais à piloter aussi bien en course, on pouvait la faire intégralement avec le tendre, ce qui est pour nous un avantage à l'accélération."

Pour se préparer au mieux, Andrea Iannone a aussi souhaité orienter son travail sur les réglages dans la direction suivie par son coéquipier, en copiant le set-up que celui-ci avait utilisé en test. "À Misano, je voyais qu'il accélérait mieux que moi. […] On a comparé les données et, avec ces modifications, j'arrive à mieux accélérer, à moins piler au freinage, à moins stresser les pneus", explique-t-il. "La base est celle-là, ensuite on a bien sûr travaillé et on a suivi mes exigences. Il avait quelque chose de très différent, surtout à l'arrière, et à mon avis c'était important d'essayer. Ensuite on a travaillé, on a avancé à partir de là et on a réussi à tout le temps progresser."

Un manque à l'accélération

Ainsi bien préparé, Andrea Iannone a donc tenu la distance, jusqu'à être récompensé par cette troisième place à seulement 1"2 du vainqueur, après s'être confronté à son coéquipier mais aussi au binôme infernal Márquez-Dovizioso, à qui il a tenté de ravir la première place.

"Au début, Marc et Dovi ont affiché un très bon rythme, mais heureusement je n'ai pas eu besoin d'attaquer à 100% pour rester très proche. Quand Álex m'a passé, la situation a un peu changé. Il a attaqué, j'ai perdu un peu sur eux trois. Je suis resté calme, j'ai essayé de gérer les pneus pendant toute la course et, dans les cinq ou six derniers tours, j'ai commencé à combler un peu mon retard."

Lire aussi :

"La bagarre a été belle, surtout au virage 15 ! Mais, quand j'ai relevé la moto, la Honda et la Ducati sont très rapides, plus que nous en ligne droite. Je pense que c'est le point négatif de la course", souligne le pilote Suzuki, qui s'est rapidement fait reprendre après avoir passé les deux prétendants à la victoire. "Je vis sur la réalité. On a bien travaillé ce week-end, mais en ce moment les performances de Honda et Ducati sont meilleures que les nôtres. C'est surtout le cas quand on relève la moto, on a beaucoup de mal, on patine et on glisse. Quand on n'accélère pas bien c'est très difficile de tout rattraper au freinage. Et puis, la vitesse de pointe est très importante, or Honda et Ducati en ont une très bonne et je perds beaucoup en ligne droite."

Pas de regrets en tout cas pour Iannone, qui retrouve le podium pour la première fois depuis le Grand Prix d'Espagne, au printemps, après une bagarre serrée et à la régulière avec les deux hommes forts de ces deux dernières saisons.

"J'ai fait toute la course avec le Champion du monde et le vice-champion de la saison dernière, ceux qui mènent le championnat cette année. Je suis resté au contact pendant toute la course, à un certain moment j'ai essayé de passer en tête et j'ai tout le temps été compétitif, j'ai réussi à tout gérer au mieux, alors indubitablement je suis très, très content", se félicite-t-il, toujours convaincu qu'il retrouvera tôt ou tard le premier plan. "Je suis plus que jamais conscient qu'en ayant une moto compétitive partout je peux me battre. Je suis absolument convaincu de cela, je crois que je n'ai plus à prouver à quiconque ma vitesse et mon talent. Les choses se sont passées comme ça, ça ne fait rien, je vais me reconstruire une situation pour arriver au sommet."

Prochain article MotoGP
Rossi en appelle à de profonds changements chez Yamaha

Article précédent

Rossi en appelle à de profonds changements chez Yamaha

Article suivant

Désabusé, Viñales décrit sa "pire course avec Yamaha"

Désabusé, Viñales décrit sa "pire course avec Yamaha"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Catégorie Course
Lieu Motorland Aragon
Pilotes Andrea Iannone Boutique
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions