MotoGP
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
7 jours
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
14 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
27 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
34 jours
C
GP de Styrie
21 août
-
23 août
Prochain événement dans
42 jours
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
62 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
70 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
77 jours
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
91 jours
16 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
98 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
105 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
-
08 nov.
Prochain événement dans
119 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
126 jours

Un retour de Iannone ? Pramac ne dirait pas non

partages
commentaires
Un retour de Iannone ? Pramac ne dirait pas non
Par :
15 avr. 2020 à 07:15

Actuellement suspendu, Andrea Iannone peut compter sur le soutien d'Aprilia, qui a déjà fait savoir son souhait de continuer à le faire courir la saison prochaine. Mais dans un contexte très incertain, le pilote italien pourrait bien disposer d'une option de secours, grâce à son ancienne équipe.

Très actif sur Instagram ces dernières semaines, Andrea Iannone s'y adonne notamment à des séances de questions-réponses avec ses fans. C'est à cette occasion qu'il a récemment glissé avoir fait une erreur en quittant Ducati il y a un peu plus de trois ans. "Avec le recul, on peut toujours changer quelque chose de son passé. En ce qui me concerne, je n'aurais pas dû quitter Ducati", avait-il écrit.

À l'époque, Iannone avait quitté Borgo Panigale par la petite porte, son aura ayant été sérieusement entachée par sa gaffe du GP d'Argentine, lorsqu'il avait fait chuter son coéquipier et privé son équipe d'un double podium, quelques jours seulement avant une réunion qui aurait dû finaliser son renouvellement de contrat. Le pilote italien avait finalement trouvé refuge chez Suzuki, avec qui toutefois il n'a pas été en mesure de retrouver le chemin de la victoire.

Lire aussi :

Mais dans le clan Ducati, tout le monde n'a pas gardé un mauvais souvenir d'Andrea Iannone. Francesco Guidotti, qui l'a encadré lors de ses débuts en MotoGP au sein du team Pramac, est resté attaché à celui qu'il a connu débutant dans la catégorie reine, en 2013 et 2014, et il n'a pas manqué de le faire savoir aux médias italiens lorsqu'il a pris connaissance des regrets du #29.

"Il y a un lien affectif très fort, parce que nous avons vécu deux années intenses, et si l'occasion se représentait, qui sait, il est certain que nous en rediscuterions", assure le team manager auprès de Sky Italia. "Il est clair qu'avec lui, à la différence de d'autres pilotes, nous n'avons pas recueilli les fruits du travail accompli, parce que lors des deux années qu'il a passées avec nous, nous étions dans une situation technique très difficile, la Ducati n'était pas aussi compétitive qu'elle l'est aujourd'hui. En un sens, ce serait bien de boucler la boucle avec Andrea. Il a suivi son chemin, mais il y a toujours un lien."

"Je pense que pour le moment il est bien là où il est. Aprilia s'est rendu compte qu'ils avaient besoin de lui, qu'il est fort, rapide. Je ne pense pas qu'ils le laisseront s'échapper", concède Francesco Guidotti, lui-même satisfait de ses pilotes actuels. Et pourtant, qui sait ce que l'avenir peut réserver… "Nous sommes principalement orientés vers les jeunes, Iannone arriverait en tant que trentenaire, mais nous l'aimons bien : si nous nous trouvions dans une situation où il nous manque un pilote et que lui est à la recherche d'une moto, cela pourrait se faire."

Lire aussi :

"Iannone a été avec nous deux ans, dans une situation technique très difficile, disons que l'envie de courir ensemble ne nous est pas entièrement passée, parce que nous n'avons pas réussi à obtenir ne serait-ce qu'un podium. L'envie de faire quelque chose ensemble est restée. Si nous devions nous trouver dans les bonnes conditions, rien n'empêcherait de conclure [un accord]."

Bis repetita en 2021 avec les pilotes de 2020 ?

Malgré ses déclarations d'intention à l'égard de son ancien pilote, Francesco Guidotti sait aussi ménager son line-up actuel. Jack Miller et Pecco Bagnaia sont tous deux engagés au guidon d'une Ducati de la saison en cours, une première pour le team Pramac, et ils nourrissent le même objectif : réussir à obtenir une place au sein de l'équipe officielle pour 2021. Seulement, avec une saison qui tarde à débuter et sur laquelle plane même le risque d'une annulation pure et simple, le team manager italien espère ne pas être privé de ses talents par l'équipe factory. "S'ils prenaient l'un de nos pilotes actuels, nous serions en difficulté", souligne-t-il.

S'il estime qu'il n'y a "pas d'urgence" à régler les questions contractuelles en vue de 2021, Guidotti ne cache pas que prolonger ses deux pilotes actuels si jamais la saison 2020 ne pouvait avoir lieu ferait partie des options : "C'est une hypothèse qui peut être envisagée. Certains vont bouger et il y a donc des postes à pourvoir − je pense à la Yamaha de Quartararo. Si nous ne faisions rien ou peu [de courses], il y aurait aussi l'hypothèse de confirmer les pilotes actuels, parce que cela pourrait être une saison à refaire."

Avec Giacomo Rauli

Article suivant
Le MotoGP écarte l'option des week-ends de 2 courses

Article précédent

Le MotoGP écarte l'option des week-ends de 2 courses

Article suivant

Espargaró : Ducati en 2015, "c'était pratiquement fait"

Espargaró : Ducati en 2015, "c'était pratiquement fait"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Andrea Iannone Boutique
Équipes Pramac Racing
Auteur Léna Buffa