Iannone soulagé pour son retour en compétition

partages
commentaires
Iannone soulagé pour son retour en compétition
Par : Medhi Casaurang-Vergez
28 oct. 2016 à 10:01

Le pilote officiel Ducati a retrouvé le paddock du MotoGP à Sepang avec la manière, en étant l'auteur du quatrième meilleur chrono.

Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team

Touché à la troisième vertèbre dorsale pendant les essais libres de Misano en septembre, Andrea Iannone a passé quatre épreuves du calendrier devant son écran de télévision. En rémission, l'Italien ne s'attendait pas à vivre un tel délai d'arrêt.

Remplacé par Michele Pirro pour les manches européennes puis Héctor Barberá lors de la tournée outre-mer, le pilote au numéro 29 a enfin pu reprendre le guidon de sa Ducati officielle. Malgré les craintes exprimées en conférence de presse la veille, Iannone a semblé d'entrée de jeu à l'aise sur sa machine. Cela s'est montré aussi bien sur le plan visuel que chronométrique : auteur du quatrième meilleur temps du jour, l'Italien avait fait forte impression aux Essais Libres 1, alors que son équipier Andrea Dovizioso n'était que 15e !

Cependant, ce n'était pas son casque mais plutôt sa casquette qui était vissée sur ses oreilles dans l'après-midi. Iannone n'a en effet pas roulé lors de la deuxième session, la piste étant trop piégeuse et humide. "Cet après-midi, je suis resté dans mon garage car je ne voulais rien risquer dans ces conditions", reconnaît Iannone. "Après quatre manches loin des circuits, cela ne va pas trop mal, pas trop mal", répète-t-il.

Une douleur supportable

Le futur équipier d'Alex Rins chez Suzuki l'an prochain étaye son ressenti. "J'ai eu immédiatement de très bonnes sensations avec la moto ce matin. Hormis quelques traces d'humidité en début de séance, tout s'est bien déroulé. J'étais très près de Marc Márquez (trois dixièmes derrière), j'étais rapide."

Iannone reconnaît également n'avoir pas trouvé le sommeil dans la nuit qui précédait les essais. "Je souffrais du décalage horaire, du coup, je pensais sans arrêt au lendemain, je craignais que ça soit très difficile, surtout sur une MotoGP..." Certes, la douleur se fait encore sentir : "J'ai des douleurs, mais je gère ça très bien. Ça sera très important de continuer comme ça pour tout le week-end."

L'Italien apprécie enfin le virage 4, un gros freinage pour virer à droite. "Je suis satisfait de ce nouveau revêtement, surtout à cet endroit. Il me permet de gagner deux dixièmes sur mon équipier rien que sur ce virage."

 

Casquette Andrea Iannone
Casquette Andrea Iannone, sur Motorstore.com
Article suivant
Une Yamaha dédicacée par Valentino Rossi aux enchères

Article précédent

Une Yamaha dédicacée par Valentino Rossi aux enchères

Article suivant

Rossi, des retrouvailles plutôt fraîches

Rossi, des retrouvailles plutôt fraîches
Charger les commentaires