Incertitude sur la fourniture du nouveau pneu avant à Austin

partages
commentaires
Incertitude sur la fourniture du nouveau pneu avant à Austin
Oriol Puigdemont
Par : Oriol Puigdemont
19 avr. 2017 à 06:27

Michelin ne sait pas encore s'il va apporter son pneu avant, à la carcasse plus rigide, lors du prochain Grand Prix, ce week-end à Austin. L'usage de celui-ci avait été rejeté par les pilotes lors de la Commission de sécurité en Argentine.

Un ingénieur Michelin prend la température de la piste
Des pneus Michelin
Un pneu pluie Michelin
Deuxième place pour Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Pneus de tests Michelin MotoGP
Deuxième place pour Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Pneus de tests Michelin MotoGP
Pneus de tests Michelin MotoGP
Le pneu Michelin de Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing après la course

Le communiqué envoyé mardi par le manufacturier de pneumatiques élude la quatrième spécification pour le pneu avant, et ne fait référence qu'aux trois mélanges réglementaires (pour ce qui concerne les pneus slicks), associés à la carcasse utilisée jusqu'ici lors des deux premières manches.

Cependant, un membre du fournisseur français a laissé entendre à Motorsport.com que les choses pourraient évoluer dans les prochaines heures, ce qui laisse à penser que la possibilité d'un essai sur le Circuit des Amériques de ce nouveau pneu avant, qui dispose d'une carcasse plus rigide, n'est pas écartée.

Pour l'heure, seule la fourniture des habituels pneus tendres, medium et durs est assurée pour le week-end américain, en plus du pneu pluie Michelin Power Rain, qui ne devrait pas selon toute vraisemblance être utilisé compte teneur des conditions météo annoncées sur le Texas en fin de semaine. 

Les tribulations d'un pneu en Argentine

Valentino Rossi s'est montré parmi les plus intéressés pour essayer ce nouveau pneu, dont il espère qu'il pourra lui permettre de résoudre les problèmes qu'il rencontre avec sa nouvelle Yamaha, en particulier dans les entrées de virage.

Il y a deux semaines, lors du Grand Prix d'Argentine disputé sur le circuit Termas de Río Hondo, Michelin avait apporté in extremis un chargement comprenant 69 de ces nouvelles enveloppes à la carcasse plus rigide (soit trois par pilote), qui ont cependant été bloquées jusqu'au vendredi en raison d'une grève générale qui paralysait alors l'Argentine.

La cargaison était finalement parvenue dans la soirée du vendredi, juste après que les pilotes aient rejeté l'usage de ce nouveau composé lors d'une réunion de la Commission de sécurité, à laquelle n'avait d'ailleurs pas participé Rossi. Ceux-ci avaient alors expliqué ne pas disposer du temps nécessaire pour essayer ce nouveau pneu le samedi.

Un tracé énergivore pour les gommes

Si l'utilisation du nouveau pneu avant à la carcasse plus rigide reste encore à confirmer, il n'en va pas de même pour le pneu arrière, qui présentera à Austin un flanc droit renforcé pour répondre aux fortes contraintes que fait peser le tracé texan sur les gommes.

Le caractère très abrasif de l'asphalte américain, combiné aux fortes chaleurs attendues ce week-end mais aussi au profil atypique du circuit qui regorge de gros freinages et de courbes rapides – notamment le virage numéro 18, à multiples points de corde, ou l'enchaînement des virages 3 à 6 dans la première section – représentent ainsi un véritable défi pour les ingénieurs du Bibendum.

Article suivant
De nouvelles ambitions pour les pilotes Aspar après l'Argentine

Article précédent

De nouvelles ambitions pour les pilotes Aspar après l'Argentine

Article suivant

Folger et Zarco déterminés à capitaliser sur leur prestation argentine

Folger et Zarco déterminés à capitaliser sur leur prestation argentine
Charger les commentaires