"Insensé, incroyable, génial" : Binder intègre encore sa victoire !

Incrédule après sa première victoire MotoGP, pour ce qui n'était que son troisième Grand Prix, Brad Binder va visiblement avoir besoin d'un peu de temps pour prendre la mesure de ce qu'il vient de réaliser !

"Insensé, incroyable, génial" : Binder intègre encore sa victoire !

Brad Binder a remporté en République Tchèque ce qui n'aura été que sa troisième course disputée dans la catégorie reine, devenant par la même occasion le premier vainqueur en MotoGP pour KTM et le premier pilote sud-africain à s'imposer dans la catégorie.

Des records que l'on ne pourra jamais enlever à celui qui, radieux, peinait encore à réaliser ce qui lui arrivait après la cérémonie du podium, au moment de répondre aux premières invitations à décrire ses sentiments sur cet incroyable dimanche de Grand Prix.

"Ça n'a pas encore fait son chemin ; il s'agit du jour le plus incroyable de ma vie ! J'en rêve depuis mon enfance et ça se réalise pour mon troisième GP, c'est monstrueux. Je ne pensais jamais que ça pourrait prendre si peu de temps. C'est incroyable de penser que nous en sommes là maintenant", ne pouvait-il que commenter, conscient du parcours stellaire l'ayant vu arriver jusqu'à ce moment. "Après avoir commencé en Red Bull Rookies Cup, c'est une constante montée avec Red Bull et KTM, pour finir par gagner en MotoGP…" décrit-il à voix haute, incrédule, comme pour se faire comprendre à lui-même qu'un nouveau cap vient d'être passé avec les 25 points inscrits aujourd'hui.

Lire aussi :

La découverte progressive de ses capacités

Les 21 tours du Grand Prix de République Tchèque s'annonçaient fort difficiles et la majorité du plateau se lançait en terrain inconnu concernant la capacité à maintenir les pneumatiques arrière dans un état satisfaisant pour disposer d'encore suffisamment de performance dans les ultimes boucles.

Cinquième au premier virage, Brad Binder se montrait notablement agressif et déterminé sur son équipier Pol Espargaró dès la seconde boucle pour s'emparer de la quatrième position, avant de se lancer dès la boucle suivante à l'assaut de Fabio Quartararo. C'est avec 13 tours à parcourir que le pilote KTM décidait finalement de doubler le Français et passait ainsi deuxième, avant de sonner la charge contre le leader Morbidelli, incapable de résister et lui laissant les commandes avec encore neuf boucles à parcourir.

Pourtant, même s'il parvenait immédiatement à imposer à l'Italo-Brésilien un écart de 1"2 dès le tour suivant, Binder ne s'autorisa pas, selon son propre aveu, à penser à la victoire à ce moment-là. "Je n'ai pas pensé ! Je suis resté derrière Fabio et pouvais facilement garder son rythme, puis j'ai décidé de dépasser et en reprenant Franco j'ai senti avoir un bel avantage d'adhérence, alors j'ai attaqué immédiatement. Ensuite, j'ai attendu car je pensais que quelqu'un remonterait sur les trois derniers tours."

Pourtant, le rythme de Binder était diabolique : passant à 1"9 à cinq tours de l'arrivée, son avance augmentait à 2"3 au tour suivant, puis irrémédiablement à 2"8 avec trois tours à parcourir. Majestueux, le pilote KTM enchaînait les virages avec une aisance déconcertante et une attaque du train avant unique. 3"8 à deux tours de l'arrivée, 4"3 dans l'ultime boucle… c'est finalement avec 5"2 de marge qu'il s'imposera.

"J'ai aligné les trois tours les plus propres et fous de ma carrière car je pensais qu'ils allaient me reprendre à la fin ! Mon pneu arrière a si bien fonctionné, je ne peux même pas l'expliquer ! Je tire un coup de chapeau à mon team, ils ont vraiment bien travaillé ! Nous avons amené la moto à un niveau incroyable après ne pas avoir si bien commencé que ça. Dommage que mes parents ne soient pas là : ils étaient présents pour toutes mes premières victoires dans les autres catégories mais c'est une période particulière… J'aurais aimé qu'ils soient ici."

"Cela me va prendre du temps de l'intégrer ! La première fois que j'ai gagné en Moto3, j'étais déjà heureux et me disais : 'bon, c'est pris, ça peut déjà s'arrêter là'. C'est incroyable… Gagner avec Red Bull et KTM dans les trois catégories… J'espère que c'est le début de quelque chose de génial."

L'effort de toute une équipe

Amené à commencer sur le rôle du testeur Dani Pedrosa dans le succès de KTM, Binder tient à élargir le succès de l'équipe à l'ensemble des personnes œuvrant sur le projet. "Il est certain que c'est un énorme effort d'équipe ; le nombre de gens qui bossent dans le garage est encore quelque chose à quoi je m'habitue, c'est insensé ! Ils ne laissent rien au hasard et essaient tout ce que vous pouvez imaginer. Merci à chaque personne, KTM, les patrons… Quelle journée incroyable !"

Quelques autres journées spéciales attendent déjà bien vite Binder dans quelques jours : en Autriche, où se rend le MotoGP dès le week-end prochain pour les deux prochaines épreuves du calendrier, Red Bull comme KTM joueront à domicile, sur le circuit propriété de la marque au taureau ailé ! "C'est fou", s'amuse Binder, dont le sourire est indéfectible. "C'est un circuit que j'adore, c'est à la maison pour Red Bull et KTM et ce sera génial. Mais il faut apprécier aujourd'hui et se soucier de ça vendredi !"

Lire aussi :

À l'heure où il fait un bond au championnat du monde des pilotes et constate l'aisance de sa machine avec les gommes sur la durée, difficile pourtant pour le jeune homme qui fêtera ses 25 ans mardi de penser qu'il pourra jouer un rôle au sommet dans la lutte pour la couronne mondiale dès cette année. "Ce matin, j'étais déjà choqué d'être quatrième au warm-up !" rappelle-t-il. "Je veux prendre les choses une par une, c'est comme ça que j'approche les courses et comme ça que je souhaite garder les choses."

partages
commentaires
Championnat - Quartararo toujours leader, Morbidelli 3e

Article précédent

Championnat - Quartararo toujours leader, Morbidelli 3e

Article suivant

Zarco et sa pénalité : "On fait des courses, pas de la danse"

Zarco et sa pénalité : "On fait des courses, pas de la danse"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021