"Irréel", Pol Espargaró sur le podium avec KTM !

partages
commentaires
Par : Michaël Duforest
18 nov. 2018 à 17:31

Quel final pour la deuxième saison de KTM en catégorie reine ! Dans une course interrompue par la pluie et disputée en deux parties, Pol Espargaró est passé par toutes les émotions avant de finir sur le podium.

Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Podium : le troisième, Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Le troisième, Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Le troisième, Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Le troisième, Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Podium : le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team, le deuxième, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP, le troisième, Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing

Le pilote espagnol est parti de la sixième place avant de chuter dans la première partie de l'épreuve, mettant fin à tous ses espoirs de bon résultat… Sauf qu'il allait alors entamer une remontée d'enfer, pour pointer au huitième rang une fois la course interrompue au drapeau rouge !

Lire aussi :

"Notre moto est incroyable sur la phase de départ ; quand j'ai relâché l'embrayage je savais que j'avais pris un bon départ. C'était mon premier objectif car les projections d'eau ne permettent pas de bien voir, et je ne voulais pas perdre de temps car je savais que je pouvais être plus ou moins là. Ensuite je me suis battu avec Márquez, j'ai vu qu'il avait des problèmes avec le pneu arrière et qu'il n'avait pas autant de grip que les autres. J'ai essayé de le dépasser à l'intérieur, à l'extérieur, mais il freinait très fort et la Honda était très bonne à l'accélération."

Vient alors le moment de la chute… "J'étais vraiment rapide dans le deuxième virage, et en général quand on va vite à un endroit, on n'a pas besoin d'attaquer encore plus, mais je l'ai fait, et j'ai eu une chute incroyable, un highside. La moto n'avait plus de carénage, mais je suis remonté de dernier à huitième, je ne sais pas comment j'ai fait ! Je ne voyais pas grand-chose, il y avait énormément de vent, j'avais des problèmes au cou, et ensuite le drapeau rouge était un message. La moto était encore là, et puis drapeau rouge, je me suis dit que c'était mon opportunité, il fallait la prendre."

Reparti en huitième position pour ce qui était finalement la deuxième course de la journée, la seule comptant au championnat, le pilote KTM a pleinement saisi sa chance, jusqu'à figurer confortablement au quatrième rang, entre Valentino Rossi et Dani Pedrosa.

Lire aussi :

Et puis, le coup de pouce du destin… Le Docteur chute à cinq boucles du but, et Pol Espargaró possède alors une place sur le podium, la première pour KTM dans la catégorie reine… et la même chose pour le pilote espagnol !

"J'avais des nouveaux pneus, peut-être que j'aurais dû garder le medium à l'avant car j'avais du mal au freinage. Mais les pneus étaient neufs, c'était bien pour construire ma confiance de nouveau après la chute, [car] c'était difficile. J'ai attaqué, Valentino était super rapide, et je suis resté à ma position. Terminer troisième après tout ce qu'on a subi cette année, c'est incroyable, merci à mon équipe, ma femme, tous les gens autour de moi, c'est irréel."

Le cadet des frères Espargaró a effectivement connu une année 2018 galère, avec notamment une terrible chute au Grand Prix de République Tchèque, qui l'a empêché de participer à quatre manches. Son équipe n'a pas eu de chance non plus, Mika Kallio se blessant en Allemagne, laissant Bradley Smith seul au guidon sur plusieurs courses.

"Un jour, Aleix roulait, et j'étais à la maison avec son enfant. Je le tenais, j'avais tellement mal à la nuque, au dos et j'avais pris tellement de médicaments que je me suis endormi, et pourtant c'est impossible pour moi quand mon frère roule ! Je me suis endormi avec l'enfant d'Aleix dans mes bras et je n'ai pas pu le voir finir la course. Quand ma femme m'a réveillé, je me sentais vraiment mal et c'était un mauvais moment. Cela fait de ce moment un instant encore plus important, c'est pour ça que ce n'est pas qu'un résultat. Même quatrième ou cinquième aurait été fou ; finir au haut niveau après tout ce qu'on a subi, c'est incroyable."

Article suivant
La clé de la victoire de Dovizioso pendant la neutralisation de course

Article précédent

La clé de la victoire de Dovizioso pendant la neutralisation de course

Article suivant

Zarco meilleur pilote indépendant pour la seconde année de suite

Zarco meilleur pilote indépendant pour la seconde année de suite
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Valence
Catégorie Course
Lieu Valencia
Pilotes Pol Espargaró
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Michaël Duforest