Miller : Les conditions "suppliaient" que le record de Losail soit battu

Jack Miller estime que son tour record aux tests de Losail est en grande partie dû à des conditions de pistes idéales. Le pilote Ducati se réjouit surtout d'avoir pu préserver ses pneus durant un relais de course et des progrès apportés par un nouveau carénage.

Miller : Les conditions "suppliaient" que le record de Losail soit battu

C'est avec le sourire que Jack Miller est venu à la rencontre des médias ce mercredi, le record de la piste de Losail en poche. Le nouveau pilote du team Ducati factory a longtemps occupé la première place au cours de cette troisième journée des tests officiels, mais Fabio Quartararo a fait nettement mieux dans la dernière heure, le reléguant à 0''563. Le chrono du Français semblait imbattable mais Miller a repris l'avantage et établi le nouveau record de la piste en 1'53"183.

Une performance impressionnante que le principal intéressé attribue surtout à des conditions de pistes idéales. "On ne peut pas demander de meilleures conditions au Qatar, sincèrement", a déclaré Miller. "Il n'y avait pas de vent aujourd'hui, il n'y a pas vraiment eu de vent depuis les derniers tests. La piste était très bonne, elle était propre. La température était bonne. Je pense que l'humidité était à 60% à la fin, ce qui est très faible. Je dirais que c'était une combinaison parfaite pour faire ce chrono."

Durant le premier week-end de tests, Miller a estimé que Ducati était l'une des rares équipes à ne pas cacher son jeu. L'Australien préfère donc rester prudent sur la signification à donner à sa performance du jour, rappelant que les pilotes Yamaha ont également réalisé des chronos spectaculaires et que les conditions se prêtaient à un tel record.

"Je pense que tout le monde est à la limite, comme Fabio pour faire le 1'53''2, qui est déjà un tour fantastique. Le rythme de Maverick [Viñales] a été fantastique, comme toujours. Je pense que j'ai de bonnes sensations avec la moto pour le moment. On a passé deux pneus softs aujourd'hui, c'est tout. Comme je l'ai dit, les conditions météo nous suppliaient de faire ça aujourd'hui, donc il fallait le faire."

Lire aussi :

Miller ne souhaite pas que ce meilleur temps fasse trop parler, les performances des tests n'étant pas forcément représentatives du rythme que les équipes afficheront dans un peu plus de deux semaines au GP du Qatar, pour le lancement de la saison : "Je ne me préoccupe pas trop des gens qui regardent, on fait juste ce qu'on peut", a-t-il précisé au site officiel du MotoGP. "C'était notre journée mais ce ne sont que des essais. On continue à travailler, à faire ce qu'il faut faire, et on se concentre sur les deux courses que l'on aura ici."

"Je fais juste mon travail, je fais beaucoup de choses différentes", a ajouté Miller quelques minutes plus tard lors de sa rencontre avec les journalistes, avant de souligner sa volonté d'explorer toute une palette de réglages pour bénéficier d'une Ducati performante sur toutes les pistes, ce qui n'était pas le cas l'an passé : "On fait des changements sur la moto pour qu'elle soit bonne dans tous les domaines. Ce n'est pas facile d'avoir une moto qui fonctionne partout, donc on essaie juste de faire de notre mieux pour avoir un package complet et on a aussi fait de petits changements, qui n'étaient peut-être pas nécessaires mais qui nous ont permis de voir ce qu'ils faisaient sur la moto, et quels domaines étaient concernés."

"On peut se préparer du mieux possible mais on sait que par le passé, Ducati a eu du mal sur certaines pistes et a été fantastique sur d'autres. On essaie de voir quels domaines sont touchés [par les changements] et de nous préparer du mieux possible. Je pense que c'est le principal objectif des essais. Il y a aussi des pièces à passer en revue entre Pecco [Bagnaia], les autres et moi. On regarde qui a quoi à quel moment et on essaie de comprendre les réactions de tout le monde."

Parmi les pièces testées ce mercredi figurait un carénage visiblement destiné à apporter plus d'appui en courbe, dont Miller est déjà ravi : "J'ai fait un premier relais avec le carénage de l'an dernier sur ma seconde moto et ensuite, je suis resté sur le nouveau. J'en suis satisfait, nous le sommes tous, donc il doit y avoir quelque chose de mieux."

Jack Miller a également bouclé une distance de course qui l'a rassuré sur l'endurance des gommes Michelin, la dégradation constatée dans les dernières boucles pouvant être attribuée à ses tours très rapides au début du relais. "Les pneus ont un comportement différent tous les jours ici, surtout par rapport au vent", a-t-il souligné. "C'était mieux sous certains aspects et moins bien sous d'autres, mais nous avons pu comprendre la situation et faire une distance de course avec les pneus. C'était très bien. Je n'étais pas très content du rythme dans les trois derniers tours. Ce n'est pas un gros problème, considérant que nous avons fait des tours très rapides au début. C'est plutôt compréhensible. Dans l'ensemble, une journée très positive pour nous et j'ai de plus en plus envie d'être en course."

Lire aussi :

Une journée positive mais pas totalement parfaite, car si Miller a réalisé le meilleur temps dans chacun des deux premiers secteurs et qu'il détient la deuxième meilleure performance dans la dernière portion du circuit, il n'est que quatrième dans le T3, en raison de difficultés à la relance du virage 10, l'un des plus lents du tracé.

"Même dans mon meilleur tour, j'ai eu beaucoup de mal dans le secteur 3. J'ai l'impression qu'au virage 10, quand on essaie d'accélérer, ça créé un peu de patinage et on perd du temps. La Yamaha a vraiment une bonne traction, surtout avec un pneu neuf. On doit comprendre comment trouver du grip à l'arrière sans sacrifier les sensations à l'avant, parce que j'aime vraiment l'avant de la moto en ce moment."

Deux journées d'essais sont encore au programme cette semaine pour permettre à Miller d'atteindre cet objectif, avant le début de la saison sur le même circuit.

partages
commentaires

Voir aussi :

Photos - Reprise des essais MotoGP à Losail

Article précédent

Photos - Reprise des essais MotoGP à Losail

Article suivant

Quartararo a "un peu peur" de la vitesse de pointe de sa Yamaha

Quartararo a "un peu peur" de la vitesse de pointe de sa Yamaha
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Test Qatar
Catégorie Mercredi
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Jack Miller
Équipes Ducati Team
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021