Jack Miller salue le travail de Ducati, en quête du moindre petit gain

Jack Miller a participé au test de nouveautés pour Ducati, en quête de gains marginaux avec la dernière version de la Desmosedici pendant les essais de pré-saison du Qatar, qui se poursuivent cette semaine.

Jack Miller salue le travail de Ducati, en quête du moindre petit gain

La crise sanitaire qui perdure à cause de la pandémie COVID-19 a eu pour effet de concentrer l'intégralité des tests officiels de pré-saison sur le circuit de Losail, où les pilotes ne disposent que de cinq jours de roulage afin de préparer le championnat qui débutera dans moins de trois semaines désormais.

Dans ce même contexte de crise, le développement des machines a été gelé, et seuls KTM et Aprilia ont pu véritablement concevoir de nouvelles motos pour 2021 − Mattighofen ayant bénéficié d'une période transitoire une fois les concessions réglementaires perdues, tandis que Noale les conserve une saison de plus. Les restrictions avec lesquelles ont dû se satisfaire les autres marques impliquent notamment qu'elles doivent conserver leurs moteurs 2020 pour la nouvelle saison.

En conséquence, même si Ducati a mené en piste ce week-end une Desmosedici évoluée, Jack Miller souligne qu'il ne s'agit pas d'une avancée radicale par rapport au modèle précédent et que le constructeur doit chercher à grapiller du temps partout où cela est possible.

Lire aussi :

Lorsqu'il lui a été demandé si le fait d'interrompre les essais pour deux jours avant de reprendre la piste mercredi changeait quelque chose à son programme, le nouveau pilote officiel Ducati a répondu : "Oui, Dieu merci, je ne fais pas encore de simulations de course. Mais quelques jours de repos feront du bien pour permettre au corps de récupérer un peu avant de se remettre au travail."

"C'est sûr que c'est différent, mais je pense que c'est bien, surtout pour les rookies. Ils passent beaucoup de jours sur cette piste et ils vont ensuite courir sur la [même] piste. Ça va les aider", a-t-il souligné. "Mais, pour nous qui sommes déjà venus ici, c'est un peu bizarre parce qu'on essaye juste de se bouger un peu le cul, de grapiller [des gains] ici et là sur la moto et de comprendre ce que l'on peut améliorer et ce que l'on ne peut pas."

Deuxième pilote le plus rapide dimanche derrière Fabio Quartararo, Jack Miller a passé une grande partie de cette journée à tester un nouveau package aérodynamique, l'une des mises à jour les plus importantes conçues pour la Ducati et pouvant être utilisée à partir du deuxième Grand Prix. Bien qu'il estime que la moto a gagné en stabilité avec ce nouveau carénage, le pilote australien ne pense pas qu'elle ait beaucoup changé par rapport à la version 2020.

"Je l'ai utilisé à peu près toute la journée, mais j'ai fait des comparaisons avec l'ancien", a-t-il expliqué. "Je suis plutôt positif à son sujet. Il va falloir qu'on l'évalue un petit peu plus et qu'on voie s'ils peuvent le développer davantage ou si c'est ce que l'on a pour la saison. Mais je suis assez content de la façon dont ça se passe. On n'a pas perdu de vitesse, donc c'est un point positif. Il est assez similaire [à celui de l'année dernière], rien de vraiment étrange. La moto est peut-être un peu plus stable, mais c'est à peu près tout."

Bien que la GP21 ne soit pas radicalement différente de la moto de l'année dernière, Miller a loué les efforts fournis par Ducati pendant cet hiver si particulier. "Le travail n'est pas terminé, on a encore trois jours d'essais ici", a-t-il rappelé. "On va donc voir ce que l'on peut changer en passant trois jours à tourner sur le même circuit. Mais quoi qu'il en soit, je suis content de ce qu'ils ont fait compte tenu des restrictions que l'équipe avait. Ils ont fait un travail fantastique et j'ai hâte de courir avec la GP21. Mais c'est toujours serré ici, le Qatar est l'un de ces circuits où la moto fonctionne bien et ce sera encore plus serré cette année après cinq jours de tests réalisés sur place avant la course."

partages
commentaires

Voir aussi :

Photos - La journée de dimanche à Losail

Article précédent

Photos - La journée de dimanche à Losail

Article suivant

6e temps et meilleure V-max : les bons débuts confirmés de Zarco

6e temps et meilleure V-max : les bons débuts confirmés de Zarco
Charger les commentaires
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021