Jack Miller mérite déjà sa prolongation chez Ducati

La deuxième victoire consécutive de Jack Miller apporte encore plus de confiance à l'Australien, qui a pu se sortir d'un début de saison difficile et a fait le nécessaire pour obtenir la prolongation de son contrat chez Ducati, attendue dans les prochains jours.

Jack Miller mérite déjà sa prolongation chez Ducati

Bien que souvent désigné comme leader du projet de Borgo Panigale à la suite de l'ère Andrea Dovizioso, Jack Miller ne s'est engagé que pour une saison avec Ducati, contre deux pour son coéquipier Pecco Bagnaia. Après avoir échoué à répondre aux fortes attentes placées en lui lors des premières manches du Championnat du monde, ne marquant que 14 points en trois courses, le natif de Townsville est apparu plus fort que jamais en décrochant deux succès consécutifs, relançant par la même occasion des chances de titre qui paraissaient bien maigres il y a encore un mois.

Miller était diminué par un arm-pump lors des premières épreuves de la saison et la chute de Portimão, juste après son opération, n'a fait que renforcer la pression, ce qu'il était le premier à reconnaître. "Jack s'est fixé des objectifs très élevés cette année, pour son arrivée dans l'équipe officielle", a expliqué Paulo Ciabatti, directeur sportif de Ducati, à Motorsport.com. "Mais ensuite il a eu le problème sur l'avant-bras. Et quand tout le monde place de grosses attentes en vous et que vous n'êtes pas bon, cela a de grosses conséquences psychologiques."

Lire aussi :

Cependant, Jerez est arrivé et la visite sur le circuit andalou a été un véritable tournant, en partie grâce aux difficultés de Quartararo, qui a également dû être opéré pour un syndrome des loges après cette course. La victoire de Miller l'a libéré et les conséquences ont été visibles dimanche, dans un Grand Prix de France réussi en tout points. Un passage dans les graviers avant le changement de moto et deux pénalités n'ont pas privé le #43 d'une démonstration sur un asphalte rendu très humide et glissant par une averse.

La victoire de Miller le replace non seulement dans la lutte pour le titre, mais elle garantit probablement la prolongation de son contrat, qui devrait être finalisée dans les prochains jours selon les informations de Motorsport.com. Le pilote est ravi du traitement reçu chez Ducati. Il se sent chez lui, après avoir été accompagné de l'équipe technique qui l'entourait déjà chez Pramac. En fait, Paolo Campinoti, propriétaire de la structure, a joué un rôle décisif pour empêcher un départ de l'Australien vers KTM, quand Gigi Dall'Igna, directeur général de Ducati Corse, songeait à faire revenir Jorge Lorenzo. L'idée d'un comeback du Majorquin est née du désir de mettre Dovizioso sous pression, quitte à barrer la route à Miller. "Je ne peux pas dire si Jack a pardonné cet épisode, mais il a préféré l'oublier", a précisé un proche du pilote à l'auteur de ces lignes.

Chez Ducati, l'ambiance est désormais au beau fixe, et à raison. Il y a neuf mois, quand Andrea Dovizioso a annoncé qu'il ne porterait plus la combinaison rouge, l'incertitude a commencé à planer dans le garage de la marque. Après avoir revu son approche, la direction de Ducati, avec Claudio Domenicali et Dall'Igna aux manettes, a décidé de promouvoir le duo du team Pramac, composé de Miller et Bagnaia, leur accordant ainsi leur confiance pour qu'ils puissent franchir une marche supplémentaire avec l'aide des ressources d'un constructeur. Avant une sixième manche de la saison à domicile, Bagnaia pointe à une petite unité du leader Fabio Quartararo, tandis que son équipier a remporté deux des cinq courses disputées.

"Le fait est que l'arrivée de Jack et Pecco a impliqué un changement, qu'il s'agisse de leur jeunesse, de leur ambition et de leur volonté", s'est réjoui Ciabatti. "Ils ont d'excellentes prédispositions et c'est très positif parce que cela se diffuse dans le reste de l'équipe."

partages
commentaires

Voir aussi :

Viñales : "Quartararo a eu assez de courage" sur piste humide

Article précédent

Viñales : "Quartararo a eu assez de courage" sur piste humide

Article suivant

Au cœur d'un Grand Prix de France sans public

Au cœur d'un Grand Prix de France sans public
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021