Lin Jarvis "curieux" de savoir comment Ducati va gérer 8 MotoGP et le MotoE

Lin Jarvis, directeur exécutif de Yamaha Motor Racing, admet avoir été surpris par l'annonce de la prise en charge du MotoE par Ducati, et il affirme être à présent curieux de voir comment le constructeur italien va gérer ce nouveau programme en plus du MotoGP.

Lin Jarvis "curieux" de savoir comment Ducati va gérer 8 MotoGP et le MotoE

Alors que la saison MotoGP touchait à sa fin et que le paddock retrouvait Misano pour un deuxième Grand Prix, Ducati a été annoncé comme successeur à Energica pour développer les machines électriques de la Coupe du monde MotoE à partir de 2023, premier changement majeur mis en place dans cette discipline créée en 2019.

Le constructeur de Borgo Panigale a donc encore un an pour concevoir la nouvelle moto, néanmoins la charge de travail est colossale, tant d'un point de vue technique que logistique. Ça l'est encore plus si l'on prend en compte que ce nouvel engagement coïncide avec l'arrivée de deux nouvelles Ducati sur le plateau MotoGP, qui sera composé pour un tiers de Desmosedici à partir de 2022.

Par la voix de son patron dans la compétition, Yamaha, qui juge déjà compliqué de satisfaire tous les besoins induis par la présence de quatre machines sur la grille, se montre intéressé par la manière dont Ducati va pouvoir gérer l'ensemble de ses engagements dans les prochains mois.

"Je suis curieux de savoir comment Ducati va prendre en charge le MotoE ainsi que huit MotoGP, car de mon point de vue cela représente beaucoup de travail", explique Lin Jarvis à l'édition espagnole de Motorsport.com.

Cette annonce, faite au mois d'octobre, a pris par surprise le directeur exécutif de Yamaha Motor Racing ainsi que la majeure partie du paddock, et ce d'autant plus que Claudio Domenicali, PDG de Ducati, n'a jamais caché son scepticisme quant aux motos électriques pour les limitations que celles-ci ont en termes d'autonomie et de performance.

"Personnellement, cette nouvelle m'a beaucoup surpris. Ce n'est pas quelque chose auquel je pouvais m'attendre de la part de Ducati si l'on prend en compte leur histoire", souligne Lin Jarvis, qui a toutefois rapidement trouvé une explication. "Mais étant donné que Ducati fait désormais partie du groupe Audi, cela a un peu plus de sens. Il ne fait aucun doute que l'introduction des motos électriques sera de plus en plus présente dans le monde, alors chapeau à eux."

Lin Jarvis, director de Yamaha Factory Racing

Lin Jarvis

Les motos électriques, "un beau jouet pour les ingénieurs"

Afin d'expliquer son changement de position, Claudio Domenicali a mis en avant sa volonté de s'attaquer à ce qu'il juge être l'une des faiblesses majeures des motos électriques, à savoir le poids des batteries. Sur ce point comme sur celui de l'autonomie ou de la performance, il ne fait aucun doute que les ingénieurs Ducati vont s'attaquer à un challenge de taille, nouveau pour eux. Aux yeux de Gigi Dall'Igna, directeur de Ducati Corse, c'est précisément ce qui est stimulant.

"C'est quelque chose de nouveau pour nous, nous devons gérer les motos en piste. Je pense que, pour un ingénieur, la moto électrique est un beau jouet", estime le responsable italien, "car on peut développer beaucoup de stratégies différentes, par exemple sur comment extraire la puissance de la batterie ou comment mettre de l'énergie dans la batterie. Je pense qu'il y a beaucoup de différentes choses sur lesquelles les ingénieurs peuvent s'amuser. Alors, honnêtement, je suis vraiment content de travailler avec les MotoE et j'aimerais commencer tout de suite."

Lire aussi :

partages
commentaires
Casey Stoner attiré par le rôle de coach, pourtant improbable
Article précédent

Casey Stoner attiré par le rôle de coach, pourtant improbable

Article suivant

Aprilia savoure son podium, sans s'y attarder

Aprilia savoure son podium, sans s'y attarder
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021