MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Jarvis : "Yamaha s’adapte mieux que Honda aux besoins de ses pilotes"

partages
commentaires
Jarvis : "Yamaha s’adapte mieux que Honda aux besoins de ses pilotes"
Par :
31 juil. 2019 à 11:00

Le directeur de Yamaha Motor Racing affirme que c’est grâce à une approche plus humaine que celle de Honda que la marque aux diapasons est capable de suivre deux lignes de développement différentes afin de répondre aux attentes, parfois distinctes, de ses pilotes.

Bien que les pilotes s’évertuent à brouiller les pistes, il saute aux yeux que Valentino Rossi et Maverick Viñales demandent des pièces différentes aux ingénieurs de Yamaha, ce qui fait que les deux M1 officielles n’évoluent pas de la même façon et se démarquent du point de vue de leurs composants principaux comme le châssis. Il est évident qu’il vaut toujours mieux pour un constructeur que les deux pilotes officiels suivent la même voie car cela facilite les choses et permet, par exemple, de diviser le travail de développement. Or, de nombreuses pièces qui plaisent à Rossi ne plaisent pas à Viñales.

Lire aussi :

Cette situation, on la retrouve également dans le box officiel de Honda, où Marc Márquez et Jorge Lorenzo ont des styles de pilotage pratiquement opposés. Le Majorquin, qui souffre toujours de la blessure qu’il a contractée à Assen et qui manquera les deux prochains Grands Prix, souhaite mener sur la RC213V des changements qui bénéficieraient selon lui à tous les autres pilotes de la marque. Tout comme Márquez et Crutchlow, il totalise six chutes à ce stade de la saison, contre les quatre de Nakagami, qui roule sur la moto de l’an dernier. Or Honda a bien l’intention de rendre sa moto moins critique, mais sans lui faire perdre cette essence qui lui a permis d’obtenir de si bons résultats, principalement avec Márquez.

À chaque fois qu'il a été interrogé au sujet de son adaptation à la moto, le triple Champion du monde de MotoGP a été clair : "La Honda est ce qu’elle est, c’est à moi de m’adapter à elle." La réponse de Honda va également en ce sens, transmise par la voix d'Alberto Puig : "La moto est ainsi et cela ne s’est pas trop mal passé pour nous avec elle puisque Marc arrive à gagner, même si tout peut évidemment être amélioré."

Face à Honda, qui suit une direction tellement marquée par le Champion du monde actuel, Lin Jarvis estime que Yamaha a la capacité de développer deux lignes différentes pour Rossi et Viñales. "Je crois que Yamaha est capable de fabriquer une moto adaptée à chaque pilote", déclare le directeur du département course d'Iwata lorsqu'il est interrogé par Motorsport.com à ce sujet. "Ce qu’il se passe chez Honda répond aux particularités de ses ingénieurs. En général, Yamaha s’adapte mieux que Honda aux besoins de ses pilotes, au contact humain. Nous sommes bien plus humains."

"Parfois, c’est bien de suivre une ligne un peu plus dictatoriale, mais selon les moments, il peut être préférable d’avoir une moto qui s’adapte à un plus grand nombre de pilotes. Je crois personnellement que c’est mieux de disposer d’une moto pouvant être pilotée par plusieurs coureurs. Le binôme formé par Honda et Márquez est très puissant, mais si Marc se blesse ou décide de partir chez une autre marque, Honda aura beaucoup de problèmes", souligne-t-il, comprenant parfaitement les différents points de vue des pilotes Honda.

Lire aussi :

"Tout dépend de la perspective avec laquelle vous analysez les choses et de ce qui vous convient. Jorge et Cal essayent de mettre en évidence le supposé problème qu’a Honda, mais d’un autre côté il y a les succès de Marc et son niveau de compétitivité. Nous, nous n’avons aucun problème pour suivre deux directions différentes. Nous l’avons déjà fait avec Valentino et Jorge et nous avons gagné beaucoup de titres avec eux deux", insiste-t-il.

Article suivant
Être tout le temps aux avant-postes, "un choc" pour Miller

Article précédent

Être tout le temps aux avant-postes, "un choc" pour Miller

Article suivant

3 ou 4 km/h, le "gros progrès" qui ravit Rins avec la Suzuki

3 ou 4 km/h, le "gros progrès" qui ravit Rins avec la Suzuki
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Oriol Puigdemont