MotoGP
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
4 jours
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
11 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
24 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
31 jours
C
GP de Styrie
21 août
-
23 août
Prochain événement dans
39 jours
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
59 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
67 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
74 jours
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
88 jours
16 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
95 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
102 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
-
08 nov.
Prochain événement dans
116 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
123 jours

Jerez : Dovizioso et Mir malmenés dans des chutes au 1er jour de test

partages
commentaires
Jerez : Dovizioso et Mir malmenés dans des chutes au 1er jour de test
Par :
29 nov. 2018 à 08:51

Le vice-Champion du monde et le rookie ont assez lourdement chuté mercredi, durant l'avant-dernière journée de piste de l'année.

La première journée du test de Jerez, mercredi, a été mouvementée en particulier pour Andrea Dovizioso et Joan Mir, tous deux victimes d'assez lourdes chutes.

Le pilote Ducati, qui a terminé la journée avec une main bandée, espérait pouvoir reprendre son travail sans encombre ce jeudi, mais craignait toutefois d'être limité par la douleur. "J'ai très mal, mais il semble qu'il n'y ait rien de grave, c'est le plus important", expliquait-il mercredi soir auprès du site officiel du MotoGP.

Lire aussi :

Cette chute est survenue dans les dernières minutes de la séance, alors que Dovizioso tentait d'améliorer son temps pour passer en tête du classement. "J'attaquais, je voulais améliorer mon chrono. À ce moment-là, j'avais un pneu arrière expérimental ; certains pilotes avaient déjà fait un chrono avec ce pneu et il fonctionnait bien. On a fait un gros changement en avant sur un aspect des réglages et on voulait comprendre [si ça fonctionnait]", explique-t-il, finalement piégé dans le virage 5.

"J'ai essayé avec un pneu usé et mes sensations sur l'avant étaient bonnes, même si les chronos n'étaient pas très bons. Puis j'ai voulu vraiment attaquer avec un pneu neuf pour mener la moto à la limite et c'est ce qui s'est passé. Il en est ressorti du positif et du négatif, ce qui était très important pour nous, mais j'étais un peu trop rapide en milieu de virage. Ces réglages n'ont pas fonctionné aussi bien que le set-up que j'avais précédemment. Donc j'étais en train d'attaquer très fort et j'ai perdu l'avant."

"C'était une petite chute, mais le problème c'est que quand je suis arrivé dans le gravier j'ai commencé à rouler sur moi-même. J'ai pris des chocs à de nombreux endroits de mon corps, heureusement il semble que rien ne soit cassé. J'ai passé des radios, il est très difficile d'y voir quoi que ce soit, mais ce ne sont peut-être que les muscles", souligne Dovizioso, dont la main avait toutefois enflé hier soir.

Lire aussi :

Pensant "suivre [sa] douleur", il attendait de voir ce matin s'il serait en mesure de remonter en selle et de réaliser les derniers tests comparatifs dont il a besoin avant de clore l'année. Une dernière étape importante, alors que cette première journée n'a pas apporté les résultats espérés après ceux obtenus la semaine dernière à Valence.

"Aujourd'hui [mercredi], nous n'avons pas confirmé les meilleures sensations qu'a transmises la nouvelle [moto] à Valence, il faut donc que l'on comprenne mieux pourquoi. Peut-être qu'il faut qu'on essaye encore demain [jeudi], différemment, parce que lorsque l'on travaille sur de petits détails comme ça, il n'est pas facile de comprendre et de ressentir exactement ce qui se passe", suggère le vice-Champion du monde.

"Heureusement, la moto fonctionne bien, la vitesse était très bonne aujourd'hui, mais on n'a pas amélioré la moto. Cela confirme que notre base est bonne, mais on veut rentrer chez nous en ayant une idée claire et j'espère que demain je n'aurai pas mal et que je pourrai faire une comparaison, parce qu'on est ici pour ça. Aujourd'hui, il ne s'est pas passé les mêmes choses qu'à Valence, mais comme je le dis, ce sont de très petits détails et ça n'est pas facile."

La moto de Joan Mir, Team Suzuki MotoGP après sa chute

Mir sonné dans une chute à la mi-journée

Autre pilote malmené hier, Joan Mir en a été quitte pour son premier passage par le centre médical en tant que pilote MotoGP. Premier pilote à prendre la piste mercredi, peu avant midi, l'Espagnol avait bouclé 28 tours lorsqu'il est parti à la faute dans le virage 7, un virage à gauche rapide.

La chute du pilote Suzuki a provoqué l'interruption de la séance durant quelques instants afin que sa moto puisse être dégagée. Quant à lui, il a été transporté au centre médical du circuit pour y passer des examens, quelque peu sonné par cet accident. Il a finalement quitté le centre médical indemne et a repris la piste dans l'après-midi.

"L'important c'est que je me sente bien. J'ai quelques contusions, mais rien de spécial", commente-t-il. "C'était une grosse chute. Ce qui est important c'est qu'après la chute, j'ai pu récupérer de bonnes sensations et améliorer mes temps tour après tour. Je suis assez content du travail que l'on a fait aujourd'hui [mercredi] avec Suzuki, et j'espère pouvoir continuer sur cette lancée."

Avec Carlos Guil Iglesias et Michaël Duforest

Article suivant
Petrucci leader à Jerez : "Pour l'instant, tout fonctionne"

Article précédent

Petrucci leader à Jerez : "Pour l'instant, tout fonctionne"

Article suivant

Jerez, mi-journée : Márquez en tête devant Rins et Viñales

Jerez, mi-journée : Márquez en tête devant Rins et Viñales
Charger les commentaires