Rins pourra compter sur l'aide de Mir pour devenir vice-champion

Joan Mir aidera Álex Rins à conquérir la deuxième place du championnat ce week-end au Grand Prix du Portugal s'il en a la possibilité. Rins estime avoir déjà bénéficié du duel interne avec son compatriote cette année.

Rins pourra compter sur l'aide de Mir pour devenir vice-champion

Durant plusieurs courses, Suzuki a assuré qu'aucune consigne ne serait donnée à Álex Rins pour favoriser le titre de Joan Mir. Le sacre du #36 étant désormais assuré, c'est finalement lui qui pourrait venir en aide à son coéquipier, pour conquérir la place de deuxième au championnat.

Le vainqueur du Grand Prix d'Aragón est actuellement troisième, avec cinq points de retard sur Franco Morbidelli et deux d'avance sur Maverick Viñales et Fabio Quartararo. Au cours d'un dîner organisé par Suzuki mercredi, pour fêter son titre et celui de l'équipe, le nouveau Champion du monde 2020 a semble-t-il annoncé à son acolyte qu'il ferait son possible pour l'aider dans cette lutte.

"On a discuté avec Joan et Davide [Brivio, le team manager de Suzuki] hier soir", a déclaré Rins à Portimão ce jeudi. "Joan a dit que s'il peut faire quelque chose pour m'aider, il le fera. J'ai vraiment apprécié, parce qu'au final, c'est un rival. Il veut me battre, je veux le battre, donc j'apprécie vraiment. On verra ce qu'il se passera. C'est sûr que je le remercierai s'il m'aide."

Mir a confirmé qu'il est prêt à se muer en équipier s'il est en mesure de favoriser les chances de Rins au championnat. "Je n'aurais aucun problème à aider Álex à décrocher la deuxième place. Je pense que si on avait demandé à Álex de m'aider pour la deuxième place, il l'aurait fait. Je pense que c'est mon rôle de le faire.", a précisé le Majorquin en conférence de presse, assurant que le sujet n'a pas encore été évoqué en interne.

Le pilote Suzuki se dit même prêt à sacrifier une victoire pour faire le jeu de son équipe. "Morbidelli doit finir derrière lui", a-t-il indiqué à la presse hispanique. "La meilleure situation serait que je sois premier, Álex deuxième et Franco troisième. S'ils me le demandent, je n'aurais aucun problème à l'aider."

Lire aussi :

Davide Brivio a souvent mis en avant la volonté de créer une émulation entre ses deux pilotes cette année et Rins estime que cette approche a été bénéfique. "Si [Mir ne peut pas aider ce week-end], je le remercierai quand même, parce que grâce à son travail et ses performances cette année, j'ai aussi essayé d'être rapide. Le premier pilote que l'on veut battre est son équipier. Quand j'étais en difficulté, je regardais ses données et je me disais 'Wow, Joan fait du bon travail, je dois faire aussi bien'."

Même s'il était encore dans la course pour le titre il y a une semaine, cette place de vice-champion serait plus qu'un lot de consolation aux yeux d'Álex Rins, qui continuerait ainsi sa progression au championnat, après avoir pris la 16e, la cinquième puis la quatrième position depuis ses débuts en 2017, et permettrait à Suzuki de réaliser un doublé historique, l'année du centenaire anniversaire de la marque de Hamamatsu. "Ce serait vraiment incroyable de prendre la deuxième place, parce que c'est un rêve pour moi, pour l'équipe", assure-t-il.

Andrea Dovizioso et Pol Espargaró ont encore une chance de prendre cette deuxième position au championnat, mais Rins craint les mieux placés dans le classement actuel : "Tous les pilotes Yamaha ! Je pense que ces trois pilotes sont forts, parce que la Yamaha est assez bonne. Ils se qualifient bien. Morbidelli a fait du très bon travail dans la dernière course, en Aragón aussi. On verra. On va se donner à 100%."

La triple couronne aussi en ligne de mire

Si deux premiers titres sont acquis et un doublé pilotes encore possible donc, Joan Mir veut également penser au championnat des constructeurs, mené par Suzuki actuellement, mais avec le même total de points que Ducati. "On a une mission ici, essayer de remporter la triple couronne", annonce-t-il. "Ce serait déjà une super saison si on n'y arrivait pas, mais si on peut y arriver ce sera super bien. On verra. Je suis pleinement concentré là-dessus, et motivé."

Lire aussi :

Les pronostics sont difficiles à Portimão, un circuit qui accueille le plateau du MotoGP pour la première fois, mais Álex Rins est convaincu que la GSX-RR peut briller ce week-end. "Je pense que c'est une bonne piste pour nous. Quand on a roulé avec la Superbike, j'ai beaucoup aimé. C'est une bonne piste. On verra avec la MotoGP. Guintoli l'a pilotée, et moi la Superbike. Il avait le sourire aux lèvres, donc ça peut être une bonne piste pour moi !"

Rins veut en revanche éviter de subir une pression supplémentaire en raison des multiples enjeux. "Je vais essayer d'aborder [le week-end] comme les autres. Beaucoup de choses sont en jeu, on a beaucoup de choses à faire, mais je veux rester concentré sur ce week-end parce que c'est important pour nous. On va essayer de rouler librement, sans pression, et on verra où on sera en fin de course."

Avec Léna Buffa

partages
commentaires
À Portimão, Quartararo veut s'amuser avant de penser au championnat
Article précédent

À Portimão, Quartararo veut s'amuser avant de penser au championnat

Article suivant

Stefan Bradl restera pilote d'essais Honda en 2021

Stefan Bradl restera pilote d'essais Honda en 2021
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021