Mir ne "joue pas le championnat" avec son niveau actuel

Encore en quête de son premier podium de l'année, Joan Mir se sent capable d'entamer une série de bons résultats, ce qu'il juge nécessaire pour se relancer dans la course au titre.

Mir ne "joue pas le championnat" avec son niveau actuel
Charger le lecteur audio

Un tiers de la saison a été disputé mais Joan Mir court encore après son premier podium de l'année malgré une certaine régularité. Dans les cinq courses dont il a vu l'arrivée, le Champion du monde 2020 a terminé trois fois au pied du podium et deux fois à la sixième place. Il était également bien placé quand il a abandonné, puisqu'il était deuxième au moment où Jack Miller l'a percuté à Portimão, et devançait Aleix Espargaró, finalement troisième, avant sa chute au Mans.

Souvent bien placé mais jamais en mesure de jouer la gagne depuis l'entame de la saison, Mir est convaincu qu'il n'a besoin que d'un déclic pour entamer une série plus favorable : "Dans la première partie de la saison, je sens que j'avais le potentiel, la moto fonctionnait", a précisé le Majorquin. "On montre des flashs de performance mais je n'arrive pas à tout assembler pour décrocher les résultats que l'on vise. Je suis confiant pour que ça s'améliore."

"Je suis certain qu'une fois qu'on sera sur le podium, on y restera parce qu'on ne joue pas le championnat actuellement [avec de tels résultats]. J'ai l'impression qu'on cherche juste un peu les sensations, la direction."

"Pour jouer un championnat, il faut être dans les points, sur le podium, régulièrement", a ajouté Mir. "J'essaie de tout assembler pour être sur le podium. Je suis sûr que quand j'aurai un podium, ça sera plus facile, parce que la confiance fait tout. Il faut trouver ça."

Joan Mir, Team Suzuki MotoGP

Joan Mir

Joan Mir occupe actuellement la neuvième place du championnat mais il n'est qu'à 13 points de la quatrième place de son coéquipier Álex Rins, déjà monté sur le podium deux fois cette année. Malgré un déficit de 46 points sur le leader Fabio Quartararo, Mir croit en ses chances mais sait qu'il n'aura plus droit au moindre joker cette année.

"On n'est pas loin du tout. On a fait toutes les erreurs que l'on devait faire dans cette première partie de la saison. Il faut juste qu'on soit optimistes et espérer décrocher de bons résultats à partir de maintenant, pour le championnat."

Mir espère donc une grosse moisson de points dans les prochains Grands Prix, après une visite sur un circuit du Mans souvent difficile pour lui. Vainqueur dans la Sarthe en 2017, l'année de son titre en Moto3, il a ensuite décroché un podium sur ce tracé en Moto2 mais n'a plus jamais vu l'arrivée dans le top 10 depuis son arrivée en MotoGP.

"Je suis certain que les prochaines pistes conviendront mieux à mon style. Pas [le circuit Bugatti], je ne l'aime pas trop. Je pense que je n'ai jamais eu de week-ends avec moins de deux chutes au Mans. Cette année n'a pas fait exception !"

Lire aussi :

partages
commentaires
KTM souffre "dans tous les domaines" et doit "prendre des risques"
Article précédent

KTM souffre "dans tous les domaines" et doit "prendre des risques"

Article suivant

Márquez loin de son meilleur niveau : "Je ne pilote pas bien"

Márquez loin de son meilleur niveau : "Je ne pilote pas bien"