Joan Mir a choisi de rester chez Honda

L'information n'est pas encore officielle, mais Joan Mir a trouvé un accord avec Honda afin de rester en poste deux ans de plus dans l'équipe d'usine du constructeur.

Joan Mir, Repsol Honda Team

Photo de: Marc Fleury

Joan Mir s'était fixé le prochain GP des Pays-Bas pour clarifier son avenir, souhaitant prendre le temps de réfléchir aux différentes options qui se présentaient à lui. D'après les informations de Motorsport.com, il a finalement fait le choix de rester chez Honda, pour qui il court depuis la saison dernière.

Arrivé en MotoGP en 2019, Mir a rapidement pris ses marques avec Suzuki jusqu'à remporter le titre en 2020. Laissé sur la touche par le départ inattendu du constructeur japonais deux ans plus tard, il a trouvé refuge dans l'équipe Repsol Honda, où il a néanmoins subi de grandes difficultés, allant jusqu'à douter de la suite à donner à sa carrière dans le courant de la saison dernière alors qu'il cumulait les chutes et s'était blessé.

Aujourd'hui, la situation de Honda reste problématique, la RC213V peinant toujours à remonter la pente alors que le système de concessions a été modifié cette année afin de venir en aide aux marques japonaises. Après sept Grands Prix, Mir est le mieux placé du quatuor du constructeur, mais à une faible 18e place au championnat avec 13 points à son actif. Depuis son arrivée dans le groupe, il a disputé 22 Grands Prix sans décrocher ni pole position ni podium, son meilleur résultat étant une cinquième place obtenue l'an dernier au GP d'Inde.

L'Espagnol n'a pas caché être à nouveau en proie au doute en ce début de championnat, et Alberto Puig lui-même admettait en quittant le Mugello il y a deux semaines qu'il ne pouvait que comprendre le mécontentement de son pilote. Néanmoins, Mir a finalement opté pour la continuité, tandis que Honda apprécie de son côté les progrès qu'il a accomplis ainsi que les indications qu'il fournit pour le développement de la moto.

Bien qu'il y ait eu des spéculations, différents noms ayant circulé parmi les possibles options de remplacement de Joan Mir, la réalité est que Honda a toujours considéré l'Espagnol comme son premier choix. D'après les informations de Motorsport.com, un accord verbal a été passé entre les deux parties et sera annoncé sous peu, prolongeant leur engagement de deux ans pour mener l'échéance du contrat à fin 2026.

Alberto Puig pourra compter sur Joan Mir deux ans de plus.

Alberto Puig pourra compter sur Joan Mir deux ans de plus.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Cette année encore, Mir a sérieusement envisagé de raccrocher à seulement 27 ans, cependant ses doutes ont depuis été dissipés. Après un début de saison décevant et des essais privés au cours desquels la moto s'est écartée de ses indications, il a vu Honda redresser la barre lors des essais les plus récents et semble voir la lumière au bout du tunnel au point d'avoir retrouvé sa motivation pour donner une suite à cette aventure.

Par ailleurs, Honda négocie toujours des contrats à long terme, ce qui signifie qu'un adieu au championnat, comme a pu le faire Suzuki en 2022, ne figure pas dans les plans du constructeur avant 2027, malgré les spéculations et les craintes qui ont pu circuler en ce sens. Cette année-là s'ouvrira un nouveau cycle réglementaire pour le MotoGP, l'occasion pour les constructeurs japonais de rattraper la concurrence européenne si les concessions et le travail de développement en cours ne l'ont pas permis avant.

Lire aussi :

Même si le départ de Repsol va modifier le nom et les couleurs du team officiel, Joan Mir fera toujours équipe la saison prochaine avec Luca Marini, déjà sous contrat jusqu'en 2025 inclus. Dans l'équipe satellite de la marque, Johann Zarco est lui aussi engagé pour la saison prochaine, tandis que Takaaki Nakagami se pose des questions sur son avenir après sept ans en poste.

La grille MotoGP 2025 continue à prendre forme. Chez les différents constructeurs, KTM affiche complet avec Brad Binder et Pedro Acosta dans son équipe d'usine, ainsi que Maverick Viñales et Enea Bastianini chez Tech3 ; Ducati pourra compter sur Pecco Bagnaia et Marc Márquez dans son team officiel et sur le rookie Fermín Aldeguer dans une formation satellite ; Aprilia a pour sa part officialisé l'arrivée de Jorge Martín et Yamaha a prolongé Fabio Quartararo.

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent MotoGP extrêmes, lourdes et rapides : il était temps de réguler
Article suivant Ducati : "La solution n'est pas entre nos mains" pour Pramac

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France