Pour Mir, Quartararo a créé une "situation super dangereuse"

Joan Mir estime que Fabio Quartararo a mis les autres pilotes en danger en se séparant de sa protection de poitrine quand sa combinaison s'est ouverte dans les derniers tours du GP de Catalogne. Fabio Quartararo s'est agacé des commentaires de ses rivaux sur les réseaux sociaux.

C'est l'image de que l'on retiendra de ce Grand Prix de Catalogne : Fabio Quartararo, cuir ouvert et torse au vent, essayant tant bien que mal de conserver sa position sur sa Yamaha dans les derniers tours de l'épreuve. Dépasser les 300 km/h avec une partie du corps sans la moindre protection a fait courir un sérieux risque au leader du championnat, que les commissaires ont décidé de sanctionner de trois secondes, le faisant passer de la quatrième à la sixième position.

Lire aussi :

Et alors que le fabricant de la combinaison, Alpinestars, a entamé ses analyses pour comprendre comment elle a pu s'ouvrir au beau milieu de l'épreuve, Joan Mir reproche surtout à Quartararo de s'être débarrassé de sa protection de poitrine quand l'incident s'est produit, un élément pris en compte dans la sanction infligée au pilote Yamaha. Aux yeux du Champion du monde, la présence de cet élément sur le circuit a mis les autres pilotes en danger.

"La seule chose qui n'est pas normale est qu'il ait retiré sa main de la poignée pour jeter sa protection de poitrine et que d'autres d'autres pilotes arrivaient [derrière]…" a souligné le pilote espagnol, qui était l'un des premiers en piste derrière Quartararo. "La protection est faite de plastique : on peut donc créer une situation super dangereuse dans le virage 3 et fort heureusement rien de s'est produit, mais…"

Le règlement impose aux pilotes de rouler combinaison fermée et avec une protection de poitrine, ce qui n'était plus le cas pour Fabio Quartararo dans les derniers tours de la course en Catalogne. "C'est vrai que je ne sais pas ce que le règlement dit à propos de ça, mais si on n'utilise pas sa combinaison en cuir et qu'elle est ouverte, on ne peut pas faire la course", a souligné Mir. "Bien sûr que c'est dangereux pour lui, c'est vraiment dangereux."

Lire aussi :

Un tel incident est inédit mais le pilote Suzuki estime que Quartararo aurait dû faire plus d'efforts pour refermer sa combinaison et assure en tout cas que c'est ce qu'il aurait fait dans pareille situation : "J'essaierais au moins de remettre le cuir ; de ce que je vois, avec [la combinaison] Alpinestars, on peut assez facilement tenir la fermeture. Sur la Dainese, la fermeture est le même que sur des pantalons alors que l'Alpinestars dispose d'un petit truc pour le faire. Au moins, j'essaierais…"

Les images de la caméra embarquée ont bien montré Quartararo tenter de remonter la fermeture éclair mais ce n'est qu'après l'arrivée qu'il a pu le faire, la manœuvre étant impossible à accomplir à pleine vitesse : "Quand c'est totalement ouvert, il faut tenir le cuir, le tirer vers le haut puis remonter la fermeture éclair, comme sur un jean", a justifié l'intéressé, précisant que le danger n'était pas si élevé : "On a fini la course, tout s'est bien passé."

Quartararo s'est ensuite muni de son smartphone pour exprimer sa position sur les réseaux sociaux, s'étonnant que son cas fasse à ce point débat, même s'il n'a pas précisé si Mir était la source de son agacement : "Félicitations à tous ceux qui ont demandé une nouvelle pénalité", a-t-il écrit dans une story publiée sur Instagram, avant que la sanction de trois secondes soit annoncée. "Je n'ai mis personne en danger et c'était déjà difficile pour moi de piloter. Mais c'est bien de voir le vrai visage de certaines personnes. Je tiens juste à remercier les personnes qui me soutiennent et m'aident dans les moments difficiles."

Avec Guillaume Navarro

partages
commentaires
Championnat - Quartararo et Zarco net leaders

Article précédent

Championnat - Quartararo et Zarco net leaders

Article suivant

Marc Márquez : "Les sept meilleurs tours de l'année"

Marc Márquez : "Les sept meilleurs tours de l'année"
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021