Mir espère monter en puissance et battre Quartararo

Après un début de saison sur des circuits qui ne le favorisaient pas, Joan Mir espère retrouver la constance qui a fait sa force en 2020 et combler l'écart qui le sépare de Fabio Quartararo.

Mir espère monter en puissance et battre Quartararo

Les pilotes Yamaha et Ducati se sont partagé les honneurs depuis le début de la saison, Fabio Quartararo menant le championnat devant trois représentants de Borgo Panigale, Johann Zarco, Pecco Bagnaia et Jack Miller. Le Champion du monde en titre, Joan Mir, est le "meilleur des autres" derrière ce quatuor, mais il a rarement pu se hisser dans la lutte pour les premières places cette année et il n'a décroché que deux podiums, des troisièmes places à Portimão puis au Mugello, il y a moins d'une semaine.

Le pilote Suzuki accuse un retard de 40 points sur le leader mais il espère maintenant un scénario similaire à celui qu'il a connu en 2020. La saison passée, Mir pointait à 48 points de Quartararo après les trois premières manches mais il a fait la différence sur la fin, avec six podiums dans les neuf dernières courses au programme. Le Majorquin pense donc avoir encore le temps de revenir sur Quartararo, malgré la forme étincelante du pilote Yamaha.

"Je ne regarde pas spécialement Fabio, je cherche juste à être le plus proche possible pour prendre des points", a déclaré Mir à Barcelone. "C'est le plus important. Fabio fait une très bonne saison et il est constamment devant, donc c'est vrai qu'il sera dur à battre. Mais je pense qu'il nous faut une nouvelle stratégie. Cette piste [Barcelone] sera meilleure pour nous. On l'apprécie plus. On va essayer d'être proches de lui, de bien gérer la fin de course, donc c'est ce qui compte."

Lire aussi :

"Fabio fait un très bon travail, sincèrement, il est assez constant", a ajouté Mir. "Il a toujours été dans les premières positions ici. Il a pu gagner quelques courses maintenant, donc oui, son début de la saison a été vraiment très bon. La saison est longue. Ma stratégie était de monter en puissance dans l'année, avec de meilleurs résultats. On verra on où on sera en fin de saison. C'est tout ce que je peux dire. Je vais faire de mon mieux et on verra si on sera des prétendants dans les dernières manches cette saison."

Malgré des résultats en demi-teinte, Joan Mir estime être "le même" qu'en 2020 mais il s'attendait à ce que les premières courses de la saison ne jouent pas en sa faveur, ce qui le pousse depuis plusieurs mois à croire que le meilleur est à venir : "On avait prévu une stratégie en début d'année, sachant que les premières pistes n'étaient pas les plus favorables à notre moto ou mon style de pilotage, je ne sais pas", a-t-il confirmé en conférence de presse. "Et on s'est dit que si on pouvait rester proches des leaders, ça serait bien pour jouer le titre dans la seconde partie de la saison."

"Je pense qu'on suit les bonnes étapes pour se battre pour le titre en fin de saison. Fabio fait un excellent travail, les Ducati ont énormément progressé depuis l'an dernier, et on essaie d'être là. C'est une belle bagarre. Maintenant, je vais essayer de gagner en vitesse, d'être plus souvent sur le podium et de me battre pour la victoire, ce qu'il faut pour être Champion."

Et Joan Mir espère retrouver sa principale arme de la saison 2020, sa constance au premier plan, une force qu'il n'a pas retrouvée cette année mais qui est d'autant plus essentielle puisque ses concurrents obtiennent pour le moment des résultats plus réguliers : "Je ne suis pas constant. J'ai décroché un premier podium. Je ne suis pas constant en ce moment. J'essaie de donner 100% à chaque course et on voit où on est. C'est toujours facile de faire des commentaires depuis son canapé. Je pense que quand ma saison débutera, j'essaierai de monter en puissance, et ensuite on essaiera d'être constants et de prendre un peu plus de points. C'est mon plan. [...] Je ne sais pas si des pilotes pourront se battre pour des victoires à chaque course. Tout change à chaque week-end, je vais essayer de jouer cartes sur tables et de donner 100%. Rien de plus."

Lire aussi :

Les pilotes Suzuki sont plus "à la limite" qu'en 2020

Joan Mir sera le seul pilote à porter les espoirs de Suzuki ce week-end, Álex Rins ayant dû déclarer forfait après une chute à vélo jeudi matin sur le circuit de Barcelone. Rins restait sur une série de cinq chutes en quatre courses et Mir y voit un signe des difficultés actuelles de la marque de Hamamatsu, les pilotes étant obligés de prendre des risques pour essayer de se hisser au niveau de leurs concurrents.

"Je pense que les autres motos ont progressé. On n'a pas autant progressé que les autres depuis l'an dernier, et il faut qu'on soit vraiment à la limite pour décrocher un résultat. Ça peut provoquer des chutes, donc je pense qu'il n'y a pas un gros problème avec la Suzuki à l'avant, parce que je pense que notre avant n'est pas mauvais, mais il faut qu'on soit plus à la limite que l'an dernier. Donc oui, il faut qu'on progresse."

Le test post-course prévu lundi sur le circuit de Barcelone pourrait aider Suzuki à corriger le tir, Mir attendant plusieurs évolutions sur sa RS-GP. La machine est régulièrement à la peine en qualifications, ce qui ne devrait être résolu qu'avec la nouvelle version du moteur prévue pour 2022, et elle est la seule à ne pas disposer d'un holeshot device dynamique, permettant d'abaisser la machine en sortie de courbe.

"On fait tout pour avoir des nouveautés sur la moto et l'améliorer. Je ne sais pas ce qu'on aura lundi. Le holeshot device est une chose que je veux vraiment parce que ça aiderait à l'accélération, un peu en vitesse de pointe, en stabilité en sortie de courbe aussi. On doit progresser dans ces domaines. Je m'attends à avoir ces nouveautés le plus vite possible."

partages
commentaires

Voir aussi :

Michelin a apporté des pneus plus durs à Barcelone
Article précédent

Michelin a apporté des pneus plus durs à Barcelone

Article suivant

EL1 - Aprilia premier leader au terme d'une séance calme

EL1 - Aprilia premier leader au terme d'une séance calme
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021