MotoGP
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
09 oct.
Événement terminé
16 oct.
Événement terminé
23 oct.
Événement terminé
06 nov.
EL1 dans
6 jours
13 nov.
Prochain événement dans
13 jours
20 nov.
Prochain événement dans
20 jours

Zarco après sa chute : "Sur le moment, ça fout les boules"

partages
commentaires
Zarco après sa chute : "Sur le moment, ça fout les boules"
Par :

Johann Zarco a vite oublié l'agacement de sa chute à Misano, mais il n'a pas réussi à entrer en Q2. Il pense qu'il peut décrocher un top 10 en course.

Johann Zarco n'a pas réussi à entrer en Q2 au GP d'Émilie-Romagne. Le pilote Ducati Avintia a chuté à la fin de la Q1 mais il a pu repartir pour un dernier tour, durant lequel une petite erreur l'a privé d'une place dans le top 12. Il sera 14e sur la grille.

Zarco a vite oublié la frustration de sa chute pour se reconcentrer. Il estime qu'il doit encore apprendre les subtilités de la Ducati, ce qui l'empêche d'être pleinement relâché dans son pilotage. Le Français estime qu'il a le potentiel pour entrer parmi les 10 premiers en course.

 

Comment s'est passée ta journée ?

Une journée difficile. J'ai été éliminé de la Q2 ce matin et cet après-midi, j'ai été bon mais ce n'était pas suffisant pour entrer [en Q2] et espérer une meilleure séance. J'ai donné beaucoup d‘énergie. Je progresse à chaque fois mais ce n'est pas suffisant. Cela me met un peu en colère parce qu'avec toute l'énergie que je donne, on espère toujours briller. Je dois encore apprendre. Avec tout ce que j'apprends, je ne peux pas être détendu sur la moto. C'est peut-être la dernière marche pour aller plus vite. Les mecs ont fait des choses incroyables. Nous verrons. Nous serons 14e sur la grille, et je pense que je peux être plus performant que la semaine dernière. J'espère vraiment prendre un bon départ et avoir de bonnes sensations en course, pour finir la course bien placé. Je verrai où je finirai. Je pense toujours que le top 10 est possible. Les pilotes Ducati ont décroché de bons résultats, ce qui confirme ce que je disais, la Ducati a un gros potentiel. Nous avons besoin d'un peu de temps pour progresser parce que je sens que les progrès sont là, mais je le redis, ce n'était pas suffisant. Je dois garder mon calme et je dois continuer à progresser.

Lire aussi :

Tu as endommagé la moto hier, et encore aujourd'hui. L'accident t'a-t-il coûté la Q2 ?

J'avais moins de dégâts qu'hier. J'espère ne pas le faire tout le temps, parce que vous pourriez croire que j'ai besoin d'une petite chute pour me motiver, mais la motivation est déjà là ! C'est la preuve que je tente, mais peut-être que parce que j'attaque trop, je fais des erreurs. Même dans mon dernier tour, cela se passait assez bien et j'étais vraiment à la limite, puis j'ai fait une erreur au virage 11. Je pense que j'ai perdu au moins un dixième, parce que j'ai dû relâcher l'accélérateur. Les choses ne se sont pas assemblées aujourd'hui.

Vas-tu essayer quelque chose sur la Ducati pour la course ?

Non. Sur les réglages, nous avons fait des progrès cet après-midi, une chose intéressante dans les EL4. Je pense que nous n'allons pas faire de gros changements. Il faut juste voir les pneus que nous allons utiliser. Je pense que je vais prendre le dur, parce que c'est le seul qui n'a pas de graining. Nous devons voir. Nous avons fait des progrès cet après-midi, donc il n'y aura pas de gros changements, nous devons juste choisir les pneus.

As-tu le système pour ajuster la hauteur de la moto au départ ?

Pendant le tour, je ne l'ai pas, parce qu'il faut faire une chose supplémentaire. J'apprends énormément de choses et je dois trouver la confiance sur la moto. C'est une information de plus que nous évitons pour le moment. Je ne l'ai pas. Je l'ai juste au départ.

Lire aussi :

Dois-tu être prudent dans les virages à gauche ? Nous avons vu plusieurs chutes avec des pneus froids.

Il faut faire attention si l'on attaque dans le premier tour. Après deux tours, on gagne en confiance et on peut faire mieux. En course, il faut être un peu prudent au début. Si on est prudent au début, on peut finir les 27 tours. Il faut attaquer mais être prudent. Quand le pneu est à la bonne température, cela se passe bien. Parfois, nous sommes surpris. Nous allons tellement vite que nous ne pouvons pas garder cette marge dans les virages à gauche. Nous devons être rapides dans les virages à gauche parce que si nous préservons le côté gauche, nous ne sommes pas assez rapides.

La traction est-elle meilleure que le week-end dernier ?

Je pense que nous allons beaucoup plus vite que la semaine dernière. La semaine dernière, nous donnions le maximum et Vinales a fait un tour incroyable, en 31'5. Aujourd'hui, un 31'5 vaut la 9e ou la 10e place. Je pense que c'est la cause des chutes.

La limite est plus loin ?

Pecco [Bagnaia] est en dessous des 31'0, ce qui signifie qu'il y a encore une marge. Si je la trouve, ce sera bien. Cela veut dire que la Ducati est très bonne.

Les chronos sont impressionnants. Tu visais le 1'31'7 ou tu visais le 1'31'5 ?

J'espérais le 1'31''5 déjà ce matin, parce qu'hier, quand j'ai vu les cinq premiers en 1'31''6, je me suis dit que si nous n'étions pas en 1'31''5, nous ne serions pas qualifiés. C'était le but mais ce n'est pas passé. Sur le coup, ça fout les boules. C'est normal d'être frustré, ça veut dire que tu veux bien faire. C'est bon, je reste zen. Il n'y a pas d'énervement. Mais sur le coup, quand tu as tout donné… Tu ne sais pas vraiment où aller chercher plus. Ou tu aimerais, mais ça ne vient pas encore. C'est le haut niveau.

Quand on tombe à quelques minutes de la fin de la qualification, dans quel état on se trouve ? C'est la colère ou on arrive à se reconcentrer ?

Le dernier tour était bon mais je donnais tellement le maximum que j'ai fait une petite erreur au virage 11. C'est un manque d'aisance qui fait perdre au moins un dixième et demi et qui peut permettre de passer en Q2. Sur le moment de la chute, c'est plus "Ah, mince". Pas d'énervement. C'est juste que je me coupe un peu les chances. Quand je relève la moto, je retente, mais c'est plus en mode super-héros, en espérant que ça passe ! Tu sais que tu te compromets beaucoup ta qualification. Avoir des sensations avec l'asphalte peut aider à ressentir encore mieux sa moto. Dans l'action, tu comprends tout de suite pourquoi tu es tombé. Tu peux presque oser plus, et oser à d'autres endroits où tu n'étais pas sûr, et garder une petite marge à cet endroit. Cela te permet d'avoir des sensations.

Tu as plus de recul maintenant ?

Oui. Je vois que j'évolue. Les temps sont vraiment rapides. Tout ce que j'ai pu vivre avant, je le sais. L'énervement ne sert pas. Sur le coup, c'est normal d'être frustré mais ça passe vite parce qu'il faut regarder demain. Demain en course, même si je pars 14e, on ne sait jamais à quoi s'attendre.

Qu'est-ce que Bagnaia fait mieux que tout le monde sur la Ducati ?

Il gagne beaucoup de temps au freinage. On sait que la Ducati, son point fort, c'est le freinage. Là, on voit qu'il sait gagner du temps là dessus, tout en utilisant une super accélération. C'est aussi lui qui a la meilleure vitesse de pointe. Un peu d'aéro, un bon moteur, cela peut y faire, mais il gagne du temps au freinage. Je pense qu'il arrive, par rapport à moi, à se relâcher comme s'il était dans le virage. Je freine fort, donc j'ai la position freinage et la position virage. Il faut réussir à le combiner pour passer un cap. Je le vois comme ça. Au niveau pilotage, sa force est clairement le freinage.

Sa phase de freinage est plus courte ?

Il freine plus fort. Il sait tourner en freinant. Et ça, ça l'aide beaucoup. [Il garde du frein] un peu plus [longtemps] mais avec beaucoup d'angle. Normalement, dans cette phrase là, tu es censé te crisper un peu, parce que c'est là que tu peux tomber, et lui il se relâche à ce moment là.

Pourquoi Quartararo ne changera pas d'approche dans la quête du titre

Article précédent

Pourquoi Quartararo ne changera pas d'approche dans la quête du titre

Article suivant

Jack Miller va changer son approche à Misano

Jack Miller va changer son approche à Misano
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Émilie-Romagne
Catégorie Q1
Lieu Misano World Circuit Marco Simoncelli
Pilotes Johann Zarco
Équipes Avintia Racing
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud