Zarco très inspiré par les grosses performances de Bagnaia

Johann Zarco voit dans les chronos de Pecco Bagnaia un grand encouragement quant à sa propre capacité à extraire d'excellentes performances de la Ducati, y compris sur des portions de circuit théoriquement moins favorables aux forces habituelles de leur monture.

Zarco très inspiré par les grosses performances de Bagnaia

Neuvième de la séance d'Essais Libres 2 du Grand Prix d'Espagne, à Jerez, c'est aussi dans cette position que Johann Zarco boucle sa journée aux chronos cumulés et se trouve ainsi positionné provisoirement pour un accès direct à la Q2.

La journée a été bonne pour Ducati, et le pilote Pramac résume tout lorsqu'il explique, serein, être heureux de pouvoir dire qu'il concède du temps à Pecco Bagnaia, meilleur temps absolu de la journée et à l'aise dans les virages courts : la performance de l'Italien signifie en effet que la Ducati est un package autorisant de belles ambitions sur l'étroit tracé où les 300 km/h ne sont pourtant pas dépassés en bout de ligne droite et que les forces habituelles du package ne peuvent pas être totalement exploitées dans ces zones. "Pecco va vite et ça signifie que le problème vient de moi", concède-t-il ainsi. "Je serais inquiet si j'étais le plus rapide des Ducati avec ce temps."

Une journée laissant un bon sentiment, donc, au cours de laquelle Zarco assure "avoir apprécié" le pilotage en piste. D'autant plus que le Français a déjà détecté les zones dans lesquelles il est en mesure de fortement progresser et où Bagnaia lui prend d'importants dixièmes de seconde : "dans les virages 2, 6 et 13, les virages courts", résume-t-il, ajoutant que l'Italien, qui est pris comme point de repère, n'est pas un "rival" plus que quiconque en piste. "Tout le monde pouvant rouler vite" est l'adversaire, sourit-il. "Pecco est aussi un pilote Ducati".

Zarco l'avait expliqué jeudi avant de prendre la piste, "la différence que l'on fait, où l’on peut gagner deux ou trois dixièmes au-delà des 300 km/h, ou en tout cas de 200 km/h jusqu’à 350 km/h, ici, on n’a pas le temps de la prendre. Donc les dixièmes parfois perdus dans certains virages, on ne les récupère pas en ligne droite". Ainsi, voir un Bagnaia en confiance sur la même moto et capable de "très bien gérer cela" donne beaucoup d'espoir au #5. Son objectif est simple : "Réussir à le gérer aussi bien que lui : ça permettra aussi de faire une belle course et finalement de combler notre petit manque. Sur le papier, en général, les dixièmes qu’on rattrape en ligne droite, là, on n’aura pas le temps de le faire, donc il faut savoir ne pas les perdre."

Lire aussi :

Bagnaia ne pilote pas si différemment

Néanmoins, Zarco n'est pas d'accord pour dire que le style de pilotage de l'Italien diffère si radicalement du sien, ni qu'il se trouve "à l'opposé" de celui employé par les autres pilotes Ducati.

"J’ai vu qu’il disait qu’il conduit à l’opposé de tous les autres : là, je ne suis pas d’accord parce que l’opposé est trop extrême comme commentaire. De toute façon, quand on commence à aller vite avec la Ducati, on arrive tous à faire des copier-coller, mais on voit par contre où se fait la différence quand il y en a une."

"Clairement, je pense qu’il est dans la bonne direction car même en partant loin, il trouve son rythme et va très vite. Sa deuxième place à Portimão est le signe qu’il avait le rythme sans s’épuiser, sinon il n’aurait pas tenu jusqu’au bout. Pour moi, ce n’est pas une conduite opposée, c’est une confiance à différents points ; je le traduirais plus comme ça. Alors, oui, je peux m’en inspirer."

Le top 5 de vendredi à Jerez

P. Pilote Tours Temps Écart km/h
1 Italy Pecco Bagnaia 18 1'37.209   163.799
2 France Fabio Quartararo 19 1'37.387 0.178 163.500
3 Spain Aleix Espargaró 17 1'37.646 0.437 163.066
4 Italy Franco Morbidelli 20 1'37.704 0.495 162.969
5 Spain Maverick Viñales 20 1'37.726 0.517 162.933
partages
commentaires
EL2 - Bagnaia en pleine puissance ; Miller, Mir et Márquez hors top 10

Article précédent

EL2 - Bagnaia en pleine puissance ; Miller, Mir et Márquez hors top 10

Article suivant

Bien parti, Quartararo estime avoir une marge de progression

Bien parti, Quartararo estime avoir une marge de progression
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Catégorie EL2
Lieu Circuito de Jerez
Pilotes Johann Zarco , Pecco Bagnaia
Équipes Ducati Team , Pramac Racing
Auteur Guillaume Navarro
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021