Zarco sent qu'il a une "meilleure utilisation" de la Ducati

Johann Zarco a éprouvé plus de "plaisir" en piste ce vendredi au Grand Prix de l'Algarve. Il estime piloter de mieux en mieux sa Ducati.

Zarco sent qu'il a une "meilleure utilisation" de la Ducati

Les premiers essais sur le circuit de Portimão ont collé aux attentes de Johann Zarco, déterminé à confirmer les progrès entrevus à Misano il a deux semaines. Discret 13e dans la matinée, il a placé sa Ducati au sixième rang en EL2, ce qui lui offre provisoirement une qualification directe pour la Q2. Zarco dresse un bilan satisfaisant de ces deux séances même s'il doit parvenir à être plus rapidement en confiance au début de ses runs.

"Une bonne première journée pour moi", résume le pilote Pramac. "Dès la première séance dans la matinée, l'adaptation à la piste a été bonne et c'était également bien de ressentir du plaisir en piste, plus que la dernière fois que j'ai roulé sur le sec, donc j'étais content de ça."

"Dans l'après-midi, avec un pneu plus tendre, on a fait des progrès, comme tout le monde. Je n'ai pas encore pu le faire immédiatement, j'ai eu besoin de plusieurs tours sur le pneu pour sentir la confiance, donc je pense qu'on a du travail pour être plus rapides et faire fonctionner le pneu dès le premier tour."

Zarco s'est fixé pour mission de combler les 23 points qui le séparent de la troisième place de Joan Mir, objectif qu'il partage avec Jack Miller, situé à trois unités du Français. Ces deux pilotes l'ont devancé ce vendredi et il se sait condamné à des progrès mais estime qu'ils sont possibles.

"Il faut être à fond tout le temps. C'est la catégorie. Mais [je suis] plutôt content des essais où j'avais quand même de bonnes sensations sur la moto et [il y a] vraiment une bonne optique pour progresser demain – c'est plutôt bien, je ne surconduis pas pour l'instant et ça me plaît que ça soit comme ça – si je peux progresser, parce que je ne suis pas non plus devant."

"On a même vu les prétendants avec qui je dois jouer les places au championnat, Miller et Mir, attaquer fort aujourd'hui, parce qu'ils ne vont pas laisser leur place comme ça. Moi non plus, donc du beau combat mais une première journée intéressante pour faire des progrès demain."

Johann Zarco, Pramac Racing

Zarco est donc satisfait d'avoir été bien placé dans la foulée d'un GP d'Émilie-Romagne où il a retrouvé le top 10 en course. Malgré un été de son propre aveu raté, le Provençal sent que les changements qu'il a apportés dans son pilotage, dont il n'a pas voulu donner les détails, lui ont permis de gagner en efficacité depuis la précédente visite du championnat à Portimão au mois d'avril.

"Je trouve quand même que j'ai une meilleure utilisation de la moto. C'est pour ça que faire tout comme je savais le faire avant, ce n'est plus possible. Comme j'ai commencé à vouloir changer quelque chose pour devenir meilleur, je ne vais pas le lâcher. C'est bon de revenir dans des places correctes pour jouer le jeu. Il y a de l'évolution. Je pense qu'il y a plus de choses par rapport au début de l'année."

Zarco épaté par Bagnaia et Quartararo

Johann Zarco est donc satisfait de son pilotage mais pense que la météo a joué contre lui ce vendredi. Le soleil est présent sur Portimão mais il ne fait pas aussi chaud qu'au printemps et le double Champion du Moto2 est impressionné par les performances de Fabio Quartararo, leader des deux premières séances, et Pecco Bagnaia dans ces conditions.

"J'ai été assez impressionné par certains pilotes qui ont fait de bons progrès et aussi par les pilotes rapides, qui étaient assez performants en début d'année : pour moi ils ont haussé leur niveau. Fabio et Pecco sont à nouveau assez impressionnants. C'est un bon challenge de comprendre les choses pour être encore plus rapide."

"Je trouve qu'il fait plus frais, et parfois, cette fraîcheur m'atteint vite", reconnaît-il. "J'ai toujours un peu plus d'appréhension sur les pneus. Et je sens un peu moins de grip sur l'arrière à cause de cette fraîcheur. Mais si on compte les EL1 et EL2, Pecco et Fabio vont déjà plus vite. Eux arrivent à être mieux ou peut-être que cette fraîcheur leur donne plus de confiance. Moi c'est l'inverse. J'espère faire des progrès sur la moto pour gagner cinq dixièmes. Ça serait bien."

Zarco pense que les deux hommes forts de la saison arrivent à ralentir leur moto efficacement avant d'aborder les virages : "Je pense qu'ils sont tous les deux très bons au freinage, Pecco et Fabio. Ils arrivent à être très bons dans ce domaine mais sans manquer le virage. Je dirais que c'est une chose qu'ils ont assez bien comprise."

Lire aussi :

partages
commentaires
Bagnaia prend plaisir à se battre contre Quartararo, "le plus fort"
Article précédent

Bagnaia prend plaisir à se battre contre Quartararo, "le plus fort"

Article suivant

Pol Espargaró : La Honda est "beaucoup plus sûre" qu'en avril

Pol Espargaró : La Honda est "beaucoup plus sûre" qu'en avril
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021