MotoGP
11 oct.
Événement terminé
18 oct.
Événement terminé
25 oct.
Événement terminé
08 nov.
Événement terminé
15 nov.
Événement terminé
22 nov.
Événement terminé

Un Zarco "mitigé", trop loin pour être pleinement satisfait

partages
commentaires
Un Zarco "mitigé", trop loin pour être pleinement satisfait
Par :

Si son retard sur la tête du classement est plus réduit que vendredi au même stade du Grand Prix disputé sur le MotorLand Aragón, Johann Zarco admet être déçu d'être positionné si bas.

Johann Zarco a dressé un bilan mitigé à l'issue de la première journée du Grand Prix de Teruel, une journée d'ouverture qui ressemblait un peu trop à celle de la première manche disputée sur place le week-end dernier, avec des Ducati toutes réunies hors du top 10. Dans ce groupe, c'est le Français qui fait office de leader, là aussi comme vendredi dernier, mais avec à la clé seulement le 13e temps de la journée. Avoir réduit de 0"385 son retard sur le leader ne suffit pas pour le moment à le satisfaire.

"Je dirais que c'est un petit peu décevant pour aujourd'hui, car je ne suis pas dans le top 10 et toutes les Ducati sont en difficulté. Ça n'est donc pas très positif. Mais je pense qu'on est plutôt bien, donc c'est un peu dommage", regrette le pilote Avintia, qui souhaitait entamer ce week-end en retrouvant d'emblée le niveau de confiance et de pilotage atteint dimanche après trois jours de travail.

Lire aussi :

Zarco explique avoir dédié une partie de son roulage du jour à des essais de suspensions, avec "des bonnes choses à prendre et d'autres moins", précise-t-il. "Peut-être que j'ai bien progressé avec les nouvelles choses que j'ai essayées. Mais avec un pneu neuf, je ne suis pas encore en mesure de vraiment bien utiliser le super grip que l'on peut avoir pour quelques tours. Et, globalement, je pense que les virages rapides sont notre point faible aujourd'hui", pointe-t-il. "C'est pour ça que je suis déçu, mais peut-être que l'on peut garder de bonnes choses, y travailler demain et voir des améliorations. C'est donc mitigé : positif d'avoir travaillé sur des choses qui sont très intéressantes, mais pas super content parce qu'on est trop loin."

"On s'attendait à être beaucoup mieux sur cette piste", admet-il. "La semaine dernière, le problème c'était le froid, mais aujourd'hui le froid était sous contrôle − on n'a pas vu de chute, donc ça va. Par contre, je pense que l'on manque clairement trop de vitesse de passage dans les virages rapides, et tous les autres arrivent à en trouver et à bien l'utiliser. Peut-être qu'aujourd'hui on était mieux en pneus usés qu'en pneus neufs. À l'heure actuelle, il est donc possible de se battre dans le top 8 en course, mais on ne doit pas partir si loin si on veut se battre au moins [pour ces positions]."

Derrière Johann Zarco, 13e, toutes les Ducati occupent les dernières places du classement de cette journée, à plus d'une seconde du temps de référence. Impossible dès lors de ne pas s'interroger sur l'importance que revêt le pneu arrière de cette année dans l'équation, notamment pour tenter d'expliquer ces difficultés dans les virages rapides. Le Français n'a toutefois pas la réponse, compte tenu du fait que son expérience avec la Ducati se limite au pneu introduit cette saison.

"Je ne sais pas. Quoi qu'il en soit il faut que l'on s'adapte à ce pneu, parce que c'est celui qu'on a et je pense qu'on aura le même l'année prochaine. C'est la raison pour laquelle le travail que l'on mène est bon, je pense. Et Ducati ne va pas s'arrêter et ils vont comprendre comment bien contrôler ce pneu. Moi je ne connais que celui-ci. Pour moi c'est Ducati, je ne peux pas dire si c'est le nouveau pneu ou pas car j'ai découvert la Ducati avec ce pneu, mais on va trouver. Sur certaines pistes on est très bien, c'est juste sur celle-ci que c'était beaucoup plus compliquée aujourd'hui."

La convalesence de Marc Márquez est "plus lente" que prévu

Article précédent

La convalesence de Marc Márquez est "plus lente" que prévu

Article suivant

Quartararo contredit Michelin après ses soucis en Aragón

Quartararo contredit Michelin après ses soucis en Aragón
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Teruel
Catégorie EL2
Lieu MotorLand Aragón
Pilotes Johann Zarco
Équipes Avintia Racing
Auteur Léna Buffa