Johann Zarco proche de la victoire ? "On peut avoir des surprises"

Après avoir décroché sa première pole de la saison sur une piste qui, théoriquement, ne lui était pas très favorable, Johann Zarco pourrait-il prolonger le plaisir en course ? Il voit une potentielle victoire comme une surprise, un objectif sans doute un peu optimiste.

Johann Zarco proche de la victoire ? "On peut avoir des surprises"

Pour la première fois cette saison, Johann Zarco partira dimanche de la pole position. Une réussite étonnante, car si le Français affiche week-end après week-end un potentiel très élevé, que sa deuxième place au championnat traduit parfaitement, ce n'est pas sur cette piste qu'on pouvait l'attendre à dominer les qualifications pour la première fois de l'année.

Sur un circuit habituellement peu favorable à la Ducati, qui n'y a plus gagné depuis 2008 et n'a obtenu depuis que peu de podiums, il est celui qui met fin à une longue série de pole positions décrochées par Honda. Sera-t-il aussi celui qui parviendra à interrompre la série de victoires de Marc Márquez sur cette piste ? Il peut en rêver, bien sûr, lui qui court après son premier succès en MotoGP depuis plusieurs saisons déjà, mais il admet qu'il s'agirait d'une autre surprise.

Entre étonnement et confiance dans le potentiel qu'il s'est construit minutieusement avec la Ducati, voici comment Johann Zarco a réagi à sa pole position cet après-midi depuis le circuit allemand.

Lire aussi :

Johann, félicitation pour ta première pole position de la saison ! Tu as fait un super tour mais tu es aussi tombé juste après. Raconte-nous !

Les émotions ont été assez fortes et l'adrénaline aussi avec ce très bon tour. J'ai été content de réussir à utiliser mon pneu dès le premier tour, car on peut y sentir une performance supplémentaire. Je n'avais pas réussi à bien le faire au début des qualifications, mais j'ai pu le faire avec mon deuxième pneu et j'en suis content. J'ai été surpris par mon chrono.

J'ai essayé de faire encore un peu mieux avec le temps qu'il restait, mais j'avais trop d'angle dans ce virage 5 et j'ai perdu l'avant. Heureusement ça n'est pas un virage très rapide et en étant sur l'angle maximal j'étais déjà au sol, donc c'était juste une glissade. Mais l'adrénaline était forte car j'avais l'émotion d'avoir fait un bon temps et ensuite la concentration, la confiance sur la moto, la chute… Et puis la moto était dans l'airfence et il y avait de la fumée, donc j'ai demandé aux commissaires de la sortir aussi vite que possible pour que ça ne prenne pas feu. Avec tout ça plus la chaleur, j'ai eu besoin d'un peu de temps pour retrouver mon calme et mes esprits.

C'est bien aussi que ce soit au Sachsenring, car c'est une piste difficile pour moi et pour Ducati les statistiques ne sont pas les meilleures ici, mais le potentiel est élevé. On pourrait avoir des surprises, comme aujourd'hui, et j'espère demain être la première surprise.

Le Sachsenring n'est pas ton meilleur circuit : es-tu surpris d'être en pole ici ?

Oui, surpris, et très content. C'est pour ça que mes émotions sont étranges, car on peut être très rapide sur un tour mais ensuite en difficulté au tour suivant. Ce bon temps est arrivé assez facilement et c'est le signe que la Ducati a un potentiel énorme et que, quand on peut l'utiliser, on peut aller super vite. Mais pour le moment c'est assez exigeant.

Demain j'espère avoir un peu de marge pour contrôler les pneus pendant la course, parce que je pense que ce sera un peu comme en Catalogne au sens où il faudra qu'on économise les pneus. Mais, comme en Catalogne, on pourrait aussi avoir une belle surprise avec Oliveira qui semble très fort dans ces conditions.

Penser à la victoire maintenant, c'est vraiment optimiste parce que j'ai encore un gros point interrogation sur mon rythme de course.

Johann Zarco

En dehors de ce chrono en qualifications, tu as aussi affiché un bon rythme. Quelles sont tes chances d'obtenir la victoire ?

Penser à la victoire maintenant, c'est vraiment optimiste parce que j'ai encore un gros point interrogation sur mon rythme de course. J'ai beaucoup progressé entre hier et ce matin, c'est donc une belle preuve du bon travail réalisé avec l'équipe. J'ai fait le meilleur temps des EL4, mais c'est parce que j'ai changé pneu à la fin de la séance car en pneus usés j'avais beaucoup de mal. Ça aide en tout cas toujours à avoir bonnes informations. Demain j'espère franchir encore un autre pas en avant avec l'équipe. C'est difficile pour nous mais ça l'est aussi pour les autres, je pense. Partir de la pole me donnera l'avantage de pouvoir contrôler un peu mes pneus et voir si je peux être rapide ou non.

Ce sera important de partir de la pole demain, car c'est une piste difficile. Je gagne en confiance ici et j'espère que demain aussi j'aurai ce plaisir pendant toute la course pour jouer avec les autres et trouver un bon rythme.

Tu dis souvent qu'il te manque un petit quelque chose pour gagner : penses-tu l'avoir ici ?

J'espère. Ce serait aussi une belle surprise pour moi. Je pousse pour ça et j'essaye de rester intelligent. Si ça peut venir demain, je serai le premier à en être content.

Une Ducati en pole, des Suzuki en difficulté, seulement une Yamaha devant… Ça ne correspond pas vraiment aux prévisions faites pour ce Grand Prix. Le MotoGP a tellement changé en deux ans ?

Le MotoGP est de plus en plus resserré, donc il peut y avoir des changements car ça peut se jouer à très peu pour qu'on ne soit pas dans la bonne position. Le potentiel de la Ducati est très élevé et même ici, au Sachsenring, des choses sont possibles. Alors c'est parfait d'être en pole aujourd'hui. On s'attendait à ce que Marc [Márquez] soit au top ; il l'était vendredi et Fabio dit qu'il sera fort en course, donc c'est la seule prédiction sur laquelle on n'avait pas faux, je pense.

partages
commentaires
Marc Márquez : "La série de victoires va prendre fin"
Article précédent

Marc Márquez : "La série de victoires va prendre fin"

Article suivant

Pol Espargaró reproche au holeshot device de provoquer des chutes

Pol Espargaró reproche au holeshot device de provoquer des chutes
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021