Jonas Folger veut corriger sa copie en début de course

partages
commentaires
Jonas Folger veut corriger sa copie en début de course
Par : Léna Buffa
10 mai 2017 à 14:00

Le pilote Tech3 reste convaincu qu'il pourrait améliorer ses résultats s'il réussissait des premiers tours plus efficaces.

Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Le stand Monster Yamaha Tech3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3, et Nicolas Goyon

L.B., Jerez - Pour la troisième fois cette année, Jonas Folger s'est classé dimanche dans le top 10 du Grand Prix d'Espagne. Alors que son coéquipier, Johann Zarco, obtient depuis trois courses le meilleur classement parmi les rookies, l'Allemand peut se targuer d'être l'un des quatre pilotes à n'avoir encore jamais manqué les points, néanmoins il sait qu'il doit faire mieux en début de course s'il veut améliorer son positionnement final.

Face à un Zarco explosif en début de course, Folger n'exploite pas encore pleinement son potentiel et, dimanche, à Jerez, il reconnaissait que sa performance restait perfectible durant les premiers tours. "On est très fort au freinage, entre le milieu et la fin de la course, mais au début de la course c'est l'inverse, je suis très faible au freinage, par conséquent j'ai beaucoup de mal à garder ma place ou à en gagner", expliquait-il.

"Chaque fois que j'essaye de me battre, je fais des erreurs", poursuivait Jonas Folger. "Ici, à deux reprises j'ai tenté de dépasser Jack [Miller] et, dès que j'ai essayé, j'ai complètement élargi et j'ai perdu des places. C'est très mauvais pour la course, parce que je perds des places ainsi que mon rythme."

Parti neuvième, Jonas Folger a perdu une place au profit de Jack Miller dans le premier tour. Dans la boucle suivante, alors que Johann Zarco entrait dans le top 3 après s'être défait des pilotes officiels Yamaha, de Iannone ou encore de Crutchlow, l'Allemand perdait quatre places dans sa tentative de dépassement du pilote Marc VDS. Il reprendra l'avantage sur Pol Espargaró, avant de longuement devoir tenir son rang et progressé à la faveur des chutes devant lui. Revenu sur Valentino Rossi au fil des tours, il finira par le passer à sept boucles de l'arrivée pour s'adjuger la huitième place finale.

Ce résultat, le deuxième meilleur placement qu'il obtient cette année, le place à égalité de points de Cal Crutchlow au championnat, mais s'accompagne de son plus fort retard sur le vainqueur depuis le début de la saison, à savoir 27"7.

"Je crois que la différence entre Johann et moi en ce moment, c’est que Johann a fait un tour parfait au début, tandis que j'ai en quelque sorte gâché ma course dans les deux premiers tours", constatait-il. "Il faut que je règle les deux ou trois premiers tours pour être plus compétitif en pneus neufs. Maverick [Viñales] n'était pas loin, il était à trois secondes et demie de moi, et ces deux erreurs m'ont coûté plus ou moins trois secondes. Alors si je règle ce problème, je pense qu'on pourra encore progresser en termes de positions."

"C'est dans les premiers tours que j'ai du mal. J'ai fait de bons premiers tours en Argentine et dès lors j'ai terminé sixième. Je pense donc que c'est actuellement la clé pour progresser, parce que je crois qu'on a bien travaillé pendant le week-end et mon rythme était plutôt bon. Certes, certains pilotes sont tombés mais notre référence est toujours l'équipe officielle."

Des progrès en essais

Lundi, Jonas Folger était de retour en piste pour une journée d'essais post-course, aux côtés de son coéquipier. Dans des conditions similaires à celles de dimanche, l'Allemand s'est efforcé de peaufiner sa copie et il s'est dit satisfait par les résultats obtenus.

"On a essayé de trouver un meilleur équilibre, afin d'utiliser le pneu avant de façon plus efficace. On a aussi travaillé pour gagner en traction à l'arrière, ce qui signifie que j'ai dû adapter ma façon de piloter la moto", expliquait-il. "Je parviens à bien sortir des virages, j'ai donc expérimenté un changement de mon style de pilotage pour gagner en grip et j'ai essayé une méthode différente qui était d'entrer plus vite dans les virages et d'en sortir plus lentement."

"Cela me sera utile quand les pneus et la traction commenceront à baisser pendant une course. Cela nous a pris du temps d'obtenir le bon feeling et il nous a fallu ajuster un peu la moto, mais on a trouvé la voie à suivre et les résultats ont été positifs et utiles pour l'avenir."

Article suivant
Nakagami et Morbidelli en lice pour une 2e moto chez LCR ?

Article précédent

Nakagami et Morbidelli en lice pour une 2e moto chez LCR ?

Article suivant

Guintoli : La Suzuki GSX-RR, "un beau petit missile"

Guintoli : La Suzuki GSX-RR, "un beau petit missile"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Catégorie Course
Lieu Circuito de Jerez
Pilotes Jonas Folger
Équipes Tech 3
Auteur Léna Buffa