Jorge Lorenzo évoque ses contacts avec Aprilia et les joies de la retraite

À 34 ans, Jorge Lorenzo est aujourd'hui un retraité épanoui. Il a pourtant envisagé il y a quelques mois de rejoindre Aprilia en tant que pilote d'essais.

Jorge Lorenzo évoque ses contacts avec Aprilia et les joies de la retraite

Retiré des courses depuis fin 2019, lorsqu'il a décidé de rompre son contrat avec Honda afin de mettre fin à une aventure douloureuse, Jorge Lorenzo a mis un moment avant de définitivement tirer un trait sur son engagement en compétition. Longtemps, il a entretenu le flou sur son avenir, gardant des contacts qui auraient pu lui permettre de retrouver un guidon et vantant ses qualités après l'une des carrières les plus riches de l'ère moderne.

Finalement, le Majorquin a pris le rôle de pilote d'essais pour Yamaha la saison dernière, mais c'était sans compter sur l'apparition du COVID-19 et son très lourd impact sur son programme de tests et les wild-cards initialement envisagées et finalement jamais concrétisées. Désormais sorti des radars des marques, le quintuple Champion du monde a levé le voile cette semaine sur les contacts qu'il a pourtant eus avec Aprilia en vue de 2021, révélant qu'il aurait bel et bien souhaité rejoindre son ancien constructeur afin de se charger de son programme d'essais. Si cette perspective avait été accueillie sans enthousiasme par Aleix Espargaró à l'époque, c'est finalement l'argent, dit-il, qui a mené la négociation dans une impasse.

"J'ai été en contact avec Rivola, avec qui je suis ami depuis l'époque où il était chez Ferrari en Formule 1", explique-t-il dans une interview pour GPOne. "On a discuté, mais dans leur première approche ils m'avaient proposé de les rejoindre comme pilote [de course], or dans ma tête j'ai toujours eu envie de voir s'il était possible de continuer en tant que pilote d'essais. Aprilia et moi nous sommes donc parlé dans cette optique, mais au final ils ne voulaient pas investir autant pour avoir un champion comme moi en tant qu'essayeur, car il faut assurément investir plus d'argent qu'avec un pilote qui n'a pas gagné autant. En fin de compte, on n'a donc pas trouvé d'accord."

"Ce chapitre est désormais clos"

Ce qui semblait devoir être sa dernière option désormais envolée, Jorge Lorenzo profite aujourd'hui de sa vie de jeune retraité, plus porté sur les stratégies d'investissements que sur la pratique de la moto. Neuf mois après son dernier test au guidon d'une MotoGP, il a retrouvé la piste de Misano ces derniers jours pour un événement promotionnel. Fini la pression et les enjeux, seul le plaisir compte à présent pour lui.

"J'ai toujours été quelqu'un de très perfectionniste, qui voulait tout le temps gagner. Tout ce que je faisais dans la vie visait à atteindre ce but. Mais maintenant, c'est un autre monde. Je viens ici pour m'amuser, faire la promotion de la marque et simplement passer une bonne journée, pas pour essayer d'être toujours plus compétitif, comme avant", a-t-il expliqué.

Admettant avoir fait "beaucoup de sacrifices" pour connaître la carrière qui a été la sienne, depuis son enfance jusqu'au moment où il a raccroché son casque, à 32 ans, Jorge Lorenzo se dit "reconnaissant à la vie pour ce qu'elle [lui] a donné" et désireux aujourd'hui d'en profiter.

"Les sports d'élite sont comme ça. Il faut y penser 24 heures sur 24, être très concentré", a-t-il ajouté, concédant qu'il se montre aujourd'hui plus souriant car il est tout simplement plus serein. "Après tant d'années, une vie entière dédiée à un sport, on s'essaye à une vie détendue, on mange ce qu'on veut, on dort autant d'heures qu'on veut… Il n'y a plus ce stress ni ces sacrifices à faire et, ensuite, il est très difficile de recommencer à faire les sacrifices et de reprendre les risques que j'ai pris pendant 30 ans de ma vie. Ce chapitre est désormais clos. Maintenant, il faut profiter de la vie car on n'en a qu'une."

Lire aussi :

partages
commentaires
Marini espère un contrat avec Ducati pour courir chez VR46 Aramco

Article précédent

Marini espère un contrat avec Ducati pour courir chez VR46 Aramco

Article suivant

KTM a progressé grâce à des pièces prévues pour 2022

KTM a progressé grâce à des pièces prévues pour 2022
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021