Jorge Lorenzo inaugure son musée dédié aux champions F1 et moto

L'Espagnol expose en Andorre une impressionnante collection d'objets ayant appartenu à de grands pilotes de Formule 1 et de moto.

Jorge Lorenzo inaugurait mercredi après-midi, à Andorre-la-Vieille, son musée World Champions by 99, un établissement ouvert au public et qui réunit des objets ayant appartenu à des champions emblématiques qui ont brillé en F1 ou en Grands Prix moto. La présentation s'est faite en présence d'Ángel Nieto, ébloui par les lieux. "Une vraie merveille, digne d'un grand champion", témoigne l'homme aux 13 titres.

C'est l'aboutissement d'un projet auquel le Majorquin œuvrait de longue date et qui lui tenait tout particulièrement à cœur. Il a d'abord conservé précieusement au fil des années des objets venus de ses adversaires sur la scène internationale, avant de compléter cette collection avec des pièces historiques. Il en a acquis certaines, tel l'équipement complet d'Ayrton Senna lors de son dernier Grand Prix de Monaco, et en a également échangé avec des pilotes actuels, à l'image de Lewis Hamilton et Nico Rosberg.

La partie Formule 1 de la collection témoigne des carrières de Michael Schumacher, Jim Clark, Graham Hill, Niki Lauda, Nelson Piquet, ou encore son idole Ayrton Senna. Un seul pilote de F1 jamais titré figure dans le musée, Gilles Villeneuve. "Il est dans la collection pour ce qu'il a signifié pour ce sport et son impact médiatique", explique aujourd'hui le triple Champion du monde MotoGP.

"J'ai commencé à suivre les courses moto tout petit, mais je me suis vite passionné aussi pour la F1 et Schumacher est l'un de mes pilotes préférés. C'est la raison pour laquelle il a une place spéciale, avec toutes ses tenues", précise-t-il.

 

Côté moto, on retrouve la combinaison, le casque, les gants et les bottes de Mick Doohan, "une inspiration pour moi, en tant que pilote", explique l'Espagnol. Plus récentes, des pièces de ses "trois plus grands rivaux, Rossi, Márquez et Stoner" enrichissent également la collection.

Sa propre carrière est représentée, bien entendu. Outre la Yamaha YZR-M1 qui l'a mené à son troisième sacre en MotoGP, le futur pilote Ducati expose son trophée de Champion du monde 2015 et diverses coupes, ainsi que la quasi-totalité des combinaisons avec lesquelles il a couru et les casques emblématiques de sa carrière.

Interrogé par les médias lors de cette inauguration, Jorge Lorenzo a expliqué : "les pièces qui m'ont coûté le plus cher sont le casque de Senna et la combinaison de Barry Sheene, qui appartiennent aux champions les plus anciens [de la collection]." Et quels sont les objets auxquels il accorde le plus de valeur ? "Le casque d'Ayrton, là aussi, et la moto, la M1, avec laquelle j'ai gagné le titre en 2015".

Pour la petite histoire, il a également précisé qu'il souhaitait ouvrir le musée en présentant une combinaison de Giacomo Agostini, le pilote le plus titré en Grands Prix moto avec pas moins de 15 championnats à son palmarès. Or, il a dû se rendre chez son aîné, à Bergame, pour aller retirer le précieux objet, "en conduisant quatre heures depuis Lugano", où il réside. "Il m'a invité à dîner chez lui, avec sa famille, et m'a fait voir le musée qu'il a là-bas, qui est impressionnant. Ce n'est que comme ça qu'il a accepté de me donner la combinaison", explique-t-il.

Le musée saura indéniablement attirer les amateurs de sports mécaniques pour la richesse de la collection présentée. Il se complète également d'une zone de jeux avec des simulateurs auto et moto, ou encore d'une boutique proposant entre autres des produits dérivés de… Rossi ou Márquez.

 
 
Polo 99 Jorge Lorenzo
Polo 99 Jorge Lorenzo, en vente sur Motorstore.com
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP , Formule 1
Événement Inauguration du musée World Champions by 99 de Jorge Lorenzo
Pilotes Jorge Lorenzo
Type d'article Actualités
Tags collection, musée des champions