Yamaha officialise Jorge Lorenzo en tant que pilote d'essais

Retraité de la compétition, le pilote espagnol va retrouver son constructeur de cœur, cette fois dans un nouveau rôle afin de prendre en charge le programme d'essais, et ce dès les tests qui débuteront dans trois jours en Malaisie.

Yamaha officialise Jorge Lorenzo en tant que pilote d'essais

Troisième annonce majeure dans le clan Yamaha en trois jours : après le renouvellement de contrat de Viñales, la promotion de Quartararo à la place de Rossi, c'est au tour du retour de Jorge Lorenzo d'être officialisé. Le pilote espagnol, qui a quitté le constructeur d'Iwata fin 2016 après neuf ans d'union, récompensés par 44 victoires et trois titres, va retrouver la M1 cette année. Plus question de rôle de titulaire à temps plein cependant : Lorenzo devient pilote d'essais pour la marque.

Lire aussi :

Il s'agit pour lui d'une reconversion idéale après avoir mis un terme à sa carrière en compétition à la fin de la saison dernière, à l'issue d'une année particulièrement compliquée avec Honda. Si son passage chez Ducati durant les deux saisons précédentes lui avait permis de goûter au succès avec une deuxième marque malgré des débuts difficiles (quatre pole positions, sept podiums et trois victoires), la parenthèse Honda a fait plonger sa courbe de performances tout en le confrontant à des blessures particulièrement longues à guérir, au point de le pousser à raccrocher alors qu'il disposait encore d'une année de contrat.

Un départ quelque peu précipité pour le quintuple Champion du monde, qui aurait pu faire durer le plaisir en d'autres circonstances, aussi peut-on comprendre qu'il n'ait pas refusé l'opportunité qui s'est par la suite présentée à lui. Réintégrer le groupe Yamaha était une occasion trop belle pour être écartée et elle lui permet de retrouver la machine avec laquelle il a remporté ses trois couronnes en catégorie reine, lui qui est à ce jour le dernier à avoir été titré avec la marque japonaise.

"Je suis très heureux de cette décision de rejoindre le test team Yamaha factory", commente Jorge Lorenzo. "J'ai toujours prévu de rester impliqué en MotoGP et de revenir dans le paddock, et je pense que c'est un rôle qui me convient. Je connais bien l'équipe et la M1. La Yamaha convenait vraiment bien à mon style de pilotage et ce sera intéressant de retrouver mon ancienne moto. Revenir chez Yamaha me rappelle de bons souvenirs. Nous avons obtenu ensemble de nombreux podiums et victoires, ainsi que trois titres, alors nous savons où sont nos forces."

"Je souhaite remercier Yamaha pour cette opportunité, car cela me permet de faire ce que j'aime − piloter des motos et attaquer à la limite − tout en profitant d'une vie un peu plus calme que ces dernières années. Je suis très motivé à l'idée de me mettre au travail et j'ai hâte de commencer à piloter. Je veux faire de mon mieux pour l'avenir de Yamaha et j'espère que mon expérience de pilotage va aider les ingénieurs et les pilotes à ramener le titre chez Yamaha."

 

Des wild-cards s'il en a envie

Jorge Lorenzo sera en piste avec Yamaha dès le shakedown du test de Sepang, qui se déroulera du 2 au 4 février et réunira les pilotes d'essais, les rookies ainsi que les titulaires des constructeurs bénéficiant des concessions réglementaires. L'équipe d'Iwata annonce que l'Espagnol participera ensuite à d'autres essais officiels ainsi qu'à des tests privés menés par Yamaha au cours de l'année, et ce "dans le seul but d'aider les ingénieurs Yamaha dans le développement de la MotoGP 2020". Il est précisé qu'aucune wild-card n'est "pour le moment" prévue pour Lorenzo en 2020, mais que "Yamaha est ouvert à cette possibilité s'il décidait de courir à nouveau".

Lire aussi :

Jorge Lorenzo deviendra le pilote d'essais européen dont la marque souhaitait disposer depuis la réorganisation menée dans son programme MotoGP afin de s'aligner sur les progrès accomplis ces dernières années par la concurrence. Après une tentative avec Jonas Folger l'an dernier, puis un rapprochement avec Johann Zarco qui n'a pu aboutir puisque le Français a logiquement saisi les opportunités qui se présentaient à lui de continuer à courir, Yamaha a donc trouvé son homme. Lorenzo bénéficiera de la structure imaginée à l'automne dernier, avec pour chef mécanicien Silvano Galbusera, qui fut aux côtés de Valentino Rossi dans l'équipe de course pendant six ans.

"Bien entendu, nous sommes ravis d'accueillir à nouveau Jorge chez Yamaha", se réjouit Lin Jarvis. "Lorsque nous avons su qu'il allait mettre un terme à sa carrière en compétition, nous avons immédiatement commencé à envisager de lui faire une proposition pour qu'il nous rejoigne. Les statistiques de ce qu'il a accompli avec nous durant ces neuf ans passés ensemble parlent d'elles-mêmes. Il est un pilote extrêmement expérimenté en MotoGP, familier de la M1 et des personnes qui travaillent chez Yamaha. Nous connaissons Jorge comme un pilote très précis et motivé, faisant preuve d'une remarquable constance et d'une bonne perspicacité technique : toutes les qualités dont on a besoin chez un pilote d'essais à ce haut niveau."

"Associer l'expérience, les connaissances et la vitesse de pilotage de Jorge avec l'expérimenté chef mécanicien Silvano Galbusera est un élément important dans la stratégie de Yamaha de renforcer son équipe d'essais, dont le but est de créer un pont entre les ingénieurs et les pilotes d'essais se trouvant au Japon et l'équipe Monster Energy Yamaha MotoGP", conclut le directeur exécutif de Yamaha Motor Racing.

partages
commentaires
Rossi veut prendre son temps, Yamaha lui donne des garanties

Article précédent

Rossi veut prendre son temps, Yamaha lui donne des garanties

Article suivant

Márquez de retour en piste pour la première fois depuis son opération

Márquez de retour en piste pour la première fois depuis son opération
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021