Yamaha officialise Jorge Lorenzo en tant que pilote d'essais

Retraité de la compétition, le pilote espagnol va retrouver son constructeur de cœur, cette fois dans un nouveau rôle afin de prendre en charge le programme d'essais, et ce dès les tests qui débuteront dans trois jours en Malaisie.

Yamaha officialise Jorge Lorenzo en tant que pilote d'essais

Troisième annonce majeure dans le clan Yamaha en trois jours : après le renouvellement de contrat de Viñales, la promotion de Quartararo à la place de Rossi, c'est au tour du retour de Jorge Lorenzo d'être officialisé. Le pilote espagnol, qui a quitté le constructeur d'Iwata fin 2016 après neuf ans d'union, récompensés par 44 victoires et trois titres, va retrouver la M1 cette année. Plus question de rôle de titulaire à temps plein cependant : Lorenzo devient pilote d'essais pour la marque.

Lire aussi :

Il s'agit pour lui d'une reconversion idéale après avoir mis un terme à sa carrière en compétition à la fin de la saison dernière, à l'issue d'une année particulièrement compliquée avec Honda. Si son passage chez Ducati durant les deux saisons précédentes lui avait permis de goûter au succès avec une deuxième marque malgré des débuts difficiles (quatre pole positions, sept podiums et trois victoires), la parenthèse Honda a fait plonger sa courbe de performances tout en le confrontant à des blessures particulièrement longues à guérir, au point de le pousser à raccrocher alors qu'il disposait encore d'une année de contrat.

Un départ quelque peu précipité pour le quintuple Champion du monde, qui aurait pu faire durer le plaisir en d'autres circonstances, aussi peut-on comprendre qu'il n'ait pas refusé l'opportunité qui s'est par la suite présentée à lui. Réintégrer le groupe Yamaha était une occasion trop belle pour être écartée et elle lui permet de retrouver la machine avec laquelle il a remporté ses trois couronnes en catégorie reine, lui qui est à ce jour le dernier à avoir été titré avec la marque japonaise.

"Je suis très heureux de cette décision de rejoindre le test team Yamaha factory", commente Jorge Lorenzo. "J'ai toujours prévu de rester impliqué en MotoGP et de revenir dans le paddock, et je pense que c'est un rôle qui me convient. Je connais bien l'équipe et la M1. La Yamaha convenait vraiment bien à mon style de pilotage et ce sera intéressant de retrouver mon ancienne moto. Revenir chez Yamaha me rappelle de bons souvenirs. Nous avons obtenu ensemble de nombreux podiums et victoires, ainsi que trois titres, alors nous savons où sont nos forces."

"Je souhaite remercier Yamaha pour cette opportunité, car cela me permet de faire ce que j'aime − piloter des motos et attaquer à la limite − tout en profitant d'une vie un peu plus calme que ces dernières années. Je suis très motivé à l'idée de me mettre au travail et j'ai hâte de commencer à piloter. Je veux faire de mon mieux pour l'avenir de Yamaha et j'espère que mon expérience de pilotage va aider les ingénieurs et les pilotes à ramener le titre chez Yamaha."

 

Des wild-cards s'il en a envie

Jorge Lorenzo sera en piste avec Yamaha dès le shakedown du test de Sepang, qui se déroulera du 2 au 4 février et réunira les pilotes d'essais, les rookies ainsi que les titulaires des constructeurs bénéficiant des concessions réglementaires. L'équipe d'Iwata annonce que l'Espagnol participera ensuite à d'autres essais officiels ainsi qu'à des tests privés menés par Yamaha au cours de l'année, et ce "dans le seul but d'aider les ingénieurs Yamaha dans le développement de la MotoGP 2020". Il est précisé qu'aucune wild-card n'est "pour le moment" prévue pour Lorenzo en 2020, mais que "Yamaha est ouvert à cette possibilité s'il décidait de courir à nouveau".

Lire aussi :

Jorge Lorenzo deviendra le pilote d'essais européen dont la marque souhaitait disposer depuis la réorganisation menée dans son programme MotoGP afin de s'aligner sur les progrès accomplis ces dernières années par la concurrence. Après une tentative avec Jonas Folger l'an dernier, puis un rapprochement avec Johann Zarco qui n'a pu aboutir puisque le Français a logiquement saisi les opportunités qui se présentaient à lui de continuer à courir, Yamaha a donc trouvé son homme. Lorenzo bénéficiera de la structure imaginée à l'automne dernier, avec pour chef mécanicien Silvano Galbusera, qui fut aux côtés de Valentino Rossi dans l'équipe de course pendant six ans.

"Bien entendu, nous sommes ravis d'accueillir à nouveau Jorge chez Yamaha", se réjouit Lin Jarvis. "Lorsque nous avons su qu'il allait mettre un terme à sa carrière en compétition, nous avons immédiatement commencé à envisager de lui faire une proposition pour qu'il nous rejoigne. Les statistiques de ce qu'il a accompli avec nous durant ces neuf ans passés ensemble parlent d'elles-mêmes. Il est un pilote extrêmement expérimenté en MotoGP, familier de la M1 et des personnes qui travaillent chez Yamaha. Nous connaissons Jorge comme un pilote très précis et motivé, faisant preuve d'une remarquable constance et d'une bonne perspicacité technique : toutes les qualités dont on a besoin chez un pilote d'essais à ce haut niveau."

"Associer l'expérience, les connaissances et la vitesse de pilotage de Jorge avec l'expérimenté chef mécanicien Silvano Galbusera est un élément important dans la stratégie de Yamaha de renforcer son équipe d'essais, dont le but est de créer un pont entre les ingénieurs et les pilotes d'essais se trouvant au Japon et l'équipe Monster Energy Yamaha MotoGP", conclut le directeur exécutif de Yamaha Motor Racing.

partages
commentaires
Rossi veut prendre son temps, Yamaha lui donne des garanties
Article précédent

Rossi veut prendre son temps, Yamaha lui donne des garanties

Article suivant

Márquez de retour en piste pour la première fois depuis son opération

Márquez de retour en piste pour la première fois depuis son opération
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021