Jorge Lorenzo - Sans Rossi j’étais sous les 1’32

Jorge Lorenzo a eu beau être en démonstration lors des qualifications du Grand Prix de Saint Marin, on a senti comme un agacement à la fin des hostilités chez un Majorquin qui ne souffre pas d’approximation.

Jorge Lorenzo - Sans Rossi j’étais sous les 1’32
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Lorsque les pilotes Yamaha parlaient vendredi des ailerons apparus sur leur Yamaha, chacun s’accordait à dire que c’est sur ce genre de détail que pouvait se faire une infime différence susceptible de renverser l’équilibre des forces.

Il en va de même sur la piste, où la plus petite des mésententes peut provoquer les plus gros remous. Le feu n’a peut-être pas encore été mis aux poudres au terme de ce samedi du Grand Prix de Saint-Marin, mais on a bien senti comme une étincelle entre Por Fuera et le Doctor au détour d’un virage du tracé de Misano.

Tout ça à cause d’un Valentino Rossi sur la trajectoire d’un Jorge Lorenzo à l’ouvrage dans un tour rapide pour améliorer encore une position pourtant déjà acquise. Une conjoncture présentée ainsi par le double Champion du Monde Yamaha : "Dans mon dernier tour, j’aurais pu aller sous les 1’32 mais j’ai trouvé Valentino devant moi et j’ai dû ralentir pour l’éviter." S’en est suivi un regard pesant de Lorenzo sur son binôme dans la zone dévolue aux essais de départ, une fois le drapeau à damiers abaissé.

Ceci mis à part, tout va bien pour le n°99. Au record dès le matin, il a quasiment égalé sa performance l’après-midi malgré une température plus élevée. Misano est un terrain de prédilection pour celui qui peut saisir l’occasion pour combler ses 12 longueurs de retard sur Valentino Rossi au championnat. On rappellera qu’il n’a jamais fait pire qu’une seconde place sur les bords de l’Adriatique depuis 2008, avec pas moins de trois réalisations de rang de 2011 à 2013.

Cependant, l’Espagnol a beau être outillé du marteau, force est de constater que ni Marc Márquez et encore moins le natif d’un village de Tavullia tout proche n’ont craqué. Ces deux-là l’accompagnent sur la première ligne si bien qu’il ne faudra commettre aucun impair dès que les feux s’éteindront pour lâcher la meute. Il faudra aussi garder la tête froide. Or, l’anicroche des qualifications a montré que la pression montait dans le stand Yamaha.   

partages
commentaires
Qualifs - Troisième pole position de l’année pour Lorenzo

Article précédent

Qualifs - Troisième pole position de l’année pour Lorenzo

Article suivant

Valentino Rossi - Quelle gêne? Lorenzo est en pole!

Valentino Rossi - Quelle gêne? Lorenzo est en pole!
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021