Martín dernier et inquiet des vibrations de sa Ducati

Flamboyant à Losail, Jorge Martín était beaucoup moins à l'aise pour les premiers essais du Grand Prix du Portugal, au point de boucler la première journée en dernière position.

Martín dernier et inquiet des vibrations de sa Ducati

On l'avait quitté auteur d'une première pole position et d'un premier podium, on l'a retrouvé à la peine, vendredi. Jorge Martín a en effet bouclé la première journée du Grand Prix du Portugal à la dernière position, distancé de trois secondes par le leader, pourtant doté de la même machine que lui.

Le pilote espagnol a déploré une journée anormale, pointant les vibrations de sa Ducati sur une piste radicalement différente de celle de Losail. L'instabilité de sa moto était telle qu'il dit avoir été apeuré à l'idée de pousser comme il aurait dû le faire.

"On ne s'attendait évidemment pas à être dans cette position, mais dès que j'ai débuté la deuxième séance, j’ai commencé à ressentir beaucoup de mouvements sur la moto et c'était très dangereux. J'avais peur de certains de ces mouvements et je ne pouvais donc pas accélérer où je le souhaitais. C’est pourquoi j'ai été si lent", explique-t-il.

Lire aussi :

"À la sortie des virages, je sentais beaucoup de vibrations à l'arrière. C’était similaire à la première chute que j’ai eue avec cette moto au Qatar. Je sentais que ça pompait et vibrait beaucoup à la sortie des virages rapides, donc je ne pouvais pas mettre plein gaz. Je devais garder vraiment beaucoup de marge, et c’est pourquoi j’ai perdu beaucoup de temps. Le vent m'a également beaucoup gêné."

"Je suis à trois secondes de la tête, donc il est clair que quelque chose ne fonctionne pas car ce n’est pas ma place", souligne le pilote espagnol, assurant qu'il ignore quelle peut être la cause d'une telle instabilité. "Si on le savait, la moto serait évidemment différente !"

Seizième des EL1 en matinée, Jorge Martín a amélioré son chrono personnel durant la seconde séance, mais son meilleur tour bouclé en 1'42"921 est pour le moins modeste par rapport aux performances des hommes qu'il affrontait lors de la dernière course. Son coéquipier, Johann Zarco, a lui aussi témoigné d'une machine instable et nerveuse en sortie de virage, mais il a réussi à grandement limiter les dégâts avec un meilleur tour bouclé en 1'40"490.

"Il s’agit d’un circuit compliqué pour un rookie en MotoGP. J’ai roulé plus vite en Moto2 qu'avec la MotoGP [vendredi], donc je crois que dans mon cas il y a quelque chose qui ne fonctionne pas bien", retient le Madrilène. "Il n’y a pas une partie [de la piste] en particulier qui me pose problème, c’est juste que la moto bouge beaucoup sur tout le circuit, à l’accélération, au freinage... J'ai l'impression que je vais tomber à chaque virage, donc je n’ose pas prendre de risques."

"Je suis tranquille", ajoute cependant Jorge Martín, "parce que dès qu’on aura identifié le problème, on aura fait un grand pas en avant."

Avec Chloé Millois et Marc Michon

partages
commentaires

Voir aussi :

Une chute à grande vitesse n'entame pas la volonté de Nakagami

Article précédent

Une chute à grande vitesse n'entame pas la volonté de Nakagami

Article suivant

GP du Portugal MotoGP - Programme et guide d'avant-course

GP du Portugal MotoGP - Programme et guide d'avant-course
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021