Martín trouve la Ducati "pas compliquée" mais doit encore s'y adapter

Après seulement cinq journées d'essais, Jorge Martín se sent déjà bien sur sa Ducati du team Pramac, mais il doit s'adapter à la vitesse de passage en courbe des MotoGP et progresser au freinage.

Martín trouve la Ducati "pas compliquée" mais doit encore s'y adapter

Jorge Martín sera l'un des trois pilotes à faire leurs débuts en MotoGP dans une dizaine de jours au Grand Prix du Qatar, avec Enea Bastianini et Luca Marini. La nouvelle recrue du team Pramac a découvert sa Ducati aux cours des tests de Losail pour seulement cinq journées d'essais mais malgré ce faible roulage, il pense avoir pris ses marques sur une Desmosedici qu'il juge relativement facile à piloter, même s'il doit encore s'habituer aux subtilités d'une machine aussi performante.

"Ce n'est pas une moto compliquée, elle est incroyable, c'est mentalement que je dois progresser, par rapport à la vitesse d'entrée en courbe", a expliqué Martín. "En Moto2, on est déjà rapide et aller plus vite paraît impossible, mais ça l'est ici. Pour le moment, tout ce que je demande à la moto, elle me le donne, je suis très content. Tout ce que j'ai testé et toutes mes sensations me donnent satisfaction."

"Je pensais que j'aurai des cloques et des problèmes sur mes mains, mais elles vont bien grâce à ma préparation en motocross cet hiver", a ajouté le pilote espagnol. "Je suis vraiment content de ça."

Lire aussi :

Le Champion 2018 du Moto3 estime avoir une marge de progrès importante dans certains domaines, comme le freinage. Il a reconnu freiner trop tard, plus que les autres pilotes Ducati, ce qui lui coûte cher en sortie de courbe. "J'arrive trop vite quand je relâche le frein, et ça m'oblige à réaccélérer après les autres, c'est un élément que je dois essayer de comprendre. Je ne sais pas ce que je dois faire, on teste différents réglages pour trouver une solution."

Le pilote Pramac ne pense cependant pas avoir de faiblesse particulière à corriger : "Il n’y a pas de gros domaines dans lesquels je peux m’améliorer. Peut-être un peu en courbe mais je ne suis pas si loin du record de Miller. Nous devons progresser de peut-être encore un demi-dixième dans de nombreux virages mais on s'en rapproche."

Martín et les autres débutants devront débuter la saison avec une expérience très limitée du MotoGP, en particulier en ce qui concerne le rythme dans les relais longs pour celui qui portera le numéro 89, qui n'a pas fait de véritable simulation de course, son plus long run ayant été de 14 tours jeudi.

"Je ne saurai jamais dans quelle mesure j'aurais pu progresser avec une pré-saison sur deux circuits, mais c'est comme ça et j'essaie de continuer à progresser. On sera probablement bon en course ici, mais en allant à Portimão ou Jerez, il faudra repartir à zéro. Il faut que j'enchaîne les tours pour découvrir cette moto."

Lire aussi :

Martín se réjouit cependant d'être déjà dans un rythme qu'il juge "très compétitif" : "J’ai roulé en 1’54"4, c’est un très bon temps, et c’est vraiment compétitif pour avoir été sur la moto seulement depuis cinq jours. Je suis très content et j’essaye de profiter du moment. J’ai changé mon style de pilotage, ce qui n’est pas facile mais je m’améliore et fais de très gros progrès."

Les pilotes Ducati seront très attendus au Grand Prix du Qatar après deux succès consécutifs sur ce circuit et le meilleur temps de Jack Miller au cours des tests. Conscient que sa machine sera performante, Martín préfère se fixer un objectif réaliste : "Je ne suis pas prêt pour un top 5 mais je pense l’être pour un top 10 ou un top 12 pour le moment." 

Avec Chloé Millois et Germán Garcia Casanova

partages
commentaires

Voir aussi :

Marc Márquez : "Je n'exclus pas d'être à la première course"

Article précédent

Marc Márquez : "Je n'exclus pas d'être à la première course"

Article suivant

Nakagami veut s'inspirer d'Espargaró après des tests difficiles

Nakagami veut s'inspirer d'Espargaró après des tests difficiles
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021