Pramac devrait conserver des Ducati de dernière génération en 2022

Jorge Martín a l'assurance de conserver une Ducati d'usine en 2022 tandis que Johann Zarco ne s'inquiète pas, s'appuyant sur ses bons résultats cette année. Les deux pilotes du team Pramac pensent qu'avoir huit Desmosedici sera un avantage.

Pramac devrait conserver des Ducati de dernière génération en 2022

Ducati a confirmé ce jeudi que VR46 alignera bien deux de ses machines en 2022, pour la première saison de l'équipe de Valentino Rossi en MotoGP, portant ainsi le nombre de Desmosedici sur la grille à huit, avec évidemment celles de l'équipe officielle, les deux de Pramac mais aussi celles de Gresini, qui s'est également associé à la marque italienne. Cette année, six Ducati sont engagées, quatre dans la dernière spécification, dans le team factory et chez Pramac, et deux GP19 dans l'équipe Avintia, qui va quitter la catégorie à l'issue de la saison 2020.

Avec une composition des équipes satellite profondément remaniée, le team Pramac, partenaire privilégié de Ducati ces dernières années, aurait pu changer de statut et se retrouver privée des évolutions les plus récentes. Même si aucune précision n'a encore été faite, VR46 devrait disposer de deux machines différentes, une dans la spécification 2022 promise à Luca Marini et une dans la version 2021 qui devrait revenir à Marco Bezzecchi, tandis que la nature des machines fournies à l'équipe Gresini n'a pas encore été annoncée.

Lire aussi :

L'arrivée de ces deux nouvelles structures dans le giron de Ducati ne devrait cependant pas avoir de conséquences sur Pramac et la structure de Paolo Campinoti continuera à disposer des motos les plus récentes. C'est en tout cas ce qui a été promis à Jorge Martín"Je continuerai à piloter la moto officielle dans les prochaines années", a déclaré le rookie espagnol.

Johann Zarco, qui a récemment prolongé son contrat pour disputer une deuxième saison dans le team Pramac, a de son côté assuré qu'il n'est "pas inquiet" du matériel dont il disposera la saison prochaine : "Pour le moment, je joue le championnat et je fais du bon boulot chez Ducati, alors en étant chez Pramac je pense que je n'ai aucune inquiétude à avoir quant à ma moto pour l'année prochaine", a estimé celui qui occupe la deuxième place du championnat. "Il vaudra mieux s'inquiéter peut-être un peu plus tard, mais je suis dans la meilleure position pour bien me battre, donc je ne m'inquiète pas."

Plus de motos et plus de données pour les pilotes Ducati

Les Ducati représenteront un tiers de la grille en 2022, avec deux fois plus de moto que les autres marques et même quatre fois plus que Suzuki et Aprilia, les uniques constructeurs sans équipe satellite. Cette situation offrira une quantité de données importante aux troupes de Borgo Panigale mais pourrait aussi créer des difficultés, ces informations devant être bien traitées et des défis logistiques pouvant aussi se poser. Zarco préfère voir le verre à moitié plein et pense que Ducati parviendra à faire de cette nouvelle situation un avantage.

"Avoir huit motos, c'est beaucoup", a souligné le Français en conférence de presse au Sachsenring. "C'est un signe que l'usine va bien. C'est aussi un signe du potentiel de la moto. Si on peut avoir la meilleure moto de la catégorie, ça mettra aussi la pression sur les autres marques. J'espère qu'on sera dans cette situation. Il faut faire attention à ne pas en avoir trop et à ne pas perdre quelque chose. Mais je ne pense pas que Ducati fera ce genre d'erreur. Ça sera bien. Je pense que ça aurait été bien avec d'autres motos mais c'est Ducati qui peut le faire, donc pourquoi pas."

Jorge Martín ne craint pas que son opinion soit diluée par un trop grand nombre de pilotes Ducati : "Je ne pense pas que ce sera un problème, Ducati écoutera les pilotes d'usine parce que ce sont ceux qui font évoluer la moto et donnent la voie pour le développement", a déclaré le Madrilène, qui ne voit que du positif dans cette évolution, avoir plus de pilotes Ducati sur la grille offrant plus de références : "Il est évident que ce sera bien d'avoir les données de tous les pilotes, surtout en termes de vitesse, pas tant sur le plan technique. C'est plus pour améliorer le pilotage, si un pilote est plus rapide, on pourra comparer les données."

Avec Germán Garcia Casanova et Léna Buffa

Lire aussi:

partages
commentaires

Voir aussi :

Officiel - VR46 s'associe à Ducati pour son arrivée en MotoGP
Article précédent

Officiel - VR46 s'associe à Ducati pour son arrivée en MotoGP

Article suivant

Gerloff juge "étrange" de faire ses débuts aux côtés de Rossi

Gerloff juge "étrange" de faire ses débuts aux côtés de Rossi
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021