Jorge Martín a vécu un "long mois" après ses huit fractures

Jorge Martín a décrit les circonstances de la chute qui l'a tenu éloigné des circuits durant près de deux mois. Le pilote Pramac a vécu des semaines difficiles mais il a préféré revenir au bon moment.

Jorge Martín a vécu un "long mois" après ses huit fractures

Jorge Martín retrouve le MotoGP sept semaines après s'être grièvement blessé dans les essais du GP du Portugal. Lourdement tombé, le Madrilène a brièvement perdu connaissance et il souffrait de huit fractures, dont trois qui ont nécessité des interventions chirurgicales, au niveau du pouce droit, de la malléole médiale de la cheville droite et du genou gauche. Jeudi, en retrouvant le paddock à Barcelone, a expliqué les circonstances de sa chute.

"J'ai vraiment été malchanceux", a expliqué le pilote du team Pramac en conférence de presse. "Parfois, en pneus neufs, je ne sais pas pourquoi mais le pneu a des inscriptions et il faut les nettoyer. Je pensais qu'il était propre, je suis arrivé dans ce virage à droite est j'ai eu un highside, sans alerte. Après, j'ai été chanceux parce qu'il y a eu un contact avec la tête, j'étais KO et j'ai tout oublié pendant 15 ou 20 minutes. Je me suis suis cassé huit os donc c'était une très grosse blessure. J'espère qu'ils pourront enlever ces inscriptions sur les pneus."

Lire aussi:

Après une rééducation intensive, Jorge Martín espérait faire son retour au Mugello mais il n'était pas parfaitement rétabli et il a préféré éviter tout risque, d'autant plus sur un circuit qui sollicite les organismes avec des changements de direction très dynamiques, s'inspirant des propos de Marc Márquez durant sa convalescence : "Je me souviens d'une chose qu'il a dite : on a beaucoup de courses mais un seul corps. Il avait raison et c'était mieux d'attendre."

"Ça a été un long mois pour moi, très dur", a-t-il néanmoins reconnu. "J'ai énormément travaillé durant cette période, pour être rétabli aussi vite que possible. Je visais le Mugello mais on a vu que ce n'était pas la meilleure piste pour un retour, elle est vraiment très exigeante physiquement. Je voyais la moto bouger beaucoup donc je me suis dit que c'était mieux de revenir ici. Ça a été possible et j'espère faire un bon week-end. Je ne me fixe pas le moindre objectif de résultat, juste prendre confiance, accumuler les tours et j'espère qu'on pourra faire un bon travail."

Martín a senti une certaine frustration pendant le GP d'Italie

Jorge Martín n'a pris que de deux départs en MotoGP mais il a déjà brillé, avec une pole et un premier podium au GP de Doha. Dans les quatre courses qu'il a manquées, la Ducati s'est imposée deux fois, grâce à Jack Miller, et elle a permis à Pecco Bagnaia et Johann Zarco de dérocher plusieurs podiums. Le rookie espagnol assure avoir bien vécu ces résultats, la lutte pour les premières places n'étant pas sa priorité à ce stade de sa carrière.

"Ce n'était pas frustrant, c'était l'inverse : j'étais content pour Ducati parce que je ne suis pas au stade où je dois être tout le temps sur le podium. Mon objectif est d'apprendre, et juste de prendre de l'expérience. J'ai discuté avec l'équipe. Ils m'ont parlé des nouveautés sur lesquelles ils travaillaient et il y a eu des progrès, donc je suis content pour Ducati."

Lire aussi:

Martín a néanmoins regretté de ne pas pouvoir rouler au GP d'Italie et il a moins suivi ce week-end de course que les autres : "Au début, quand j'étais vraiment blessé, je ne pouvais même pas marcher, ça allait parce que je regardais les courses, toutes les séances. Le changement, c'est quand j'ai repris l'entraînement et que j'ai piloté une moto pour la première fois, pour me préparer pour le Mugello. J'ai vu les médecins et ils m'ont dit que je n'étais pas prêt et que je devais attendre un peu plus. Le Mugello était dur à voir depuis chez moi. Je n'ai pas trop regardé les courses. On ressent tous la même chose. On est des pilotes et on veut être ici [en piste]."

partages
commentaires

Voir aussi :

Yamaha a imposé un nouveau chef mécanicien à Viñales

Article précédent

Yamaha a imposé un nouveau chef mécanicien à Viñales

Article suivant

EL2 - Johann Zarco bat Franco Morbidelli sur le fil

EL2 - Johann Zarco bat Franco Morbidelli sur le fil
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021