Réactions
MotoGP GP d'Argentine

Jorge Martín : "Un des meilleurs week-ends de ma carrière MotoGP"

Jorge Martín a marqué ses premiers points de la saison en terminant deuxième du Grand Prix d'Argentine, après une belle bagarre contre Aleix Espargaró.

Jorge Martin, Pramac Racing

Après deux abandons sur chute, Jorge Martín se devait d'enfin ouvrir son compteur, et il y est parvenu avec une belle deuxième place au Grand Prix d'Argentine.

Pilote le plus rapide des qualifications à ce stade, avec une pole position et deux deuxièmes places sur les grilles de ce début de championnat, il avait plutôt joué de malchance en course au Qatar et en Indonésie, au point d'avoir abordé cette troisième épreuve quelque peu tiraillé entre la nécessité d'empocher des points et la crainte de dépasser la limite en allant chercher la victoire à tout prix. Finalement, c'est bien lui qui a le plus longtemps semblé en mesure de se l'adjuger, après avoir pris les commandes à l'extinction des feux.

Suivi comme son ombre par Aleix Espargaró, le pilote Pramac a imposé son rythme, semblant se jouer avec aisance du manque d'adhérence constaté par tous après la course Moto2. Il a aussi semblé avoir la capacité de résister aux attaques de son adversaire, lorsqu'il a riposté deux fois avec réussite au début de leur explication finale. La troisième tentative du pilote Aprilia allait pourtant sceller la hiérarchie entre eux et Martín se contenter dès lors de la deuxième place et des 20 points qu'elle lui apporte.

"Je suis super content d'enfin finir une course, parce que cette année a été un peu difficile pour moi jusqu'à présent. J'ai été très régulier, toujours rapide, et enfin on termine à une très bonne position", retient avant tout le pilote espagnol, particulièrement satisfait du week-end qu'il a mené. "Je pense que ça a été un des meilleurs week-ends de ma carrière MotoGP jusqu'à présent, car j'ai beaucoup travaillé et je me suis montré très régulier", observe-t-il. "J'étais super concentré, j'ai travaillé seul et j'ai essayé de rester bien constant tout le week-end."

"En course, j'ai tout donné. C'était difficile, parce que les conditions étaient très chaudes", souligne le pilote Pramac, qui a senti sa Ducati en difficulté sur certains de ses habituels points forts. "On était en difficulté à l'accélération, dans les virages 3 et 4, et notre vitesse de pointe n'est pas bonne non plus en ligne droite, donc il va falloir qu'on améliore ça pour la prochaine course, mais par contre je suis super compétitif au freinage."

Lire aussi :

Jorge Martín et Aleix Espargaró

Face à une Aprilia décidément très affûtée, Martín a donc tenté de s'appuyer sur cette grande maîtrise des freinages, mais cela n'a pas suffi à repousser Espargaró jusqu'au bout des 25 tours. "Je savais qu'Aleix était un peu plus rapide, mais j'ai essayé de le garder derrière. J'étais un peu meilleur sur les freinages mais il était incroyable à d'autres endroits de la piste", explique-t-il.

"Je savais qu'Aleix se rapprochait, car je regardais l'écran à chaque tour dans le virage 5. Et puis, je savais qu'il était proche car j'entendais sa moto, je savais que le dépassement n'allait pas tarder. Il a eu un peu de mal à dépasser car je freinais fort dans le virage 5, mais à quatre tours de l'arrivée il est passé. Ensuite, j'ai juste essayé de pousser fort et de le forcer à faire une erreur mais il ne l'a pas faite, il a été impressionnant aujourd'hui."

La victoire d'un ami

Bien que battu aujourd'hui, Jorge Martín a eu des mots très chaleureux pour le vainqueur du jour. Si tous deux partagent le même manager, ils ont surtout un lien d'amitié très fort, qui remonte aux débuts du Madrilène.

"Je suis super content pour lui parce qu'on est très amis et je suis content que ce soit lui qui m'ait battu aujourd'hui !" sourit-il. "On sait tous à quel point il a travaillé dur et puis, pour moi, c'est très spécial parce qu'il m'a donné une maison, il m'a donné à manger, il m'a donné du matériel pour m'entraîner quand je n'avais rien, car je viens d'une famille très humble. Il m'a beaucoup aidé par le passé et durant toute ma carrière, il a passé beaucoup de temps avec moi et il m'a fait devenir un meilleur pilote, alors sa victoire est la meilleure chose qui pouvait arriver aujourd'hui."

"Il a été bien meilleur tout le week-end, alors c'était normal qu'il ait été le meilleur aujourd'hui aussi. J'ai essayé et je suis passé tout près, à seulement huit dixièmes de la victoire. Je suis content !" ajoute Jorge Martín, surtout soulagé d'avoir enfin lancé son championnat.

"J'ai essayé de rester très concentré ce week-end. Je n'ai pas regardé les résultats des autres. Au Qatar et en Indonésie aussi, j'avais été très compétitif et rapide, mais on a ensuite eu des soucis en course. J'ai donc abordé cette course de la même façon, en essayant de gagner parce que si on pense à être sur la retenue et à ne pas se donner à 100%, on finit 15e. Mais même en essayant de gagner, je n'ai pas gagné ! Je vais en tout cas garder la même mentalité course après course, et essayer de toutes les gagner même si c'est pratiquement impossible."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Aleix Espargaró : "J'y arrive enfin et je le mérite"
Article suivant Zarco : une chute inattendue pour conclure un week-end "mal entamé"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France