Les opérations de Jorge Martín repoussées

Jorge Martín ne devrait être opéré qu'en milieu de semaine, son état ne permettant pas de le plonger dans une anesthésie générale pour le moment. Sa présence au GP d'Espagne est très incertaine.

Les opérations de Jorge Martín repoussées

Transféré dimanche d'un établissement à Faro vers l'hôpital Quirón de Barcelone via un vol spécialement affrété par Ducati, Jorge Martín doit subir des interventions chirurgicales au niveau du pouce droit et de la malléole médiale de sa cheville droite, fracturés dans une lourde chute survenue samedi matin en Essais Libres 3, durant le GP du Portugal.

Ces opérations devaient dans un premier temps se dérouler ce lundi matin, mais elles ont été repoussées selon les informations de Motorsport.com. Une anesthésie générale serait encore déconseillée à ce stade en raison du traumatisme crânien dont souffre le Madrilène et les interventions prévues devraient donc se dérouler dans 24 à 48 heures, selon l'évolution de sa condition.

Jorge Martín passera entre les mains du docteur Xavier Mir, spécialiste en traumatologie et membre de l'équipe médicale du MotoGP. De nouveaux examens approfondis sont prévus pour déterminer l'étendue exacte de ses blessures et potentiellement en déceler de nouvelles, la douleur ressentie par le pilote restant intense.

Lire aussi :

Aucune date fixée pour le retour de Martín

Naturellement forfait dimanche à Portimão, le pilote du team Pramac reste incertain pour la manche suivante, prévue à Jerez à la fin de la semaine prochaine. "Le plus important c'est que Jorge se rétablisse", a précisé Albert Valera, l'agent de Martín, à Motorsport.com. "Ils doivent d'abord l'opérer et voir comment se déroule la période post-opératoire, mais nous ne sommes pas pressés."

"S'il faut attendre jusqu'au Mans [prévu le 16 mai], nous attendrons. Nous n'allons pas précipiter l'opération pour pouvoir être à Jerez, il doit d'abord se rétablir. Je pense qu'il lui sera très difficile de prendre part au Grand Prix d'Espagne, je l'exclus presque. Même si dans ces situations, rien n'est certain à 100%."

En cas d'absence de Jorge Martín à Jerez, la question de son remplacement sur la Ducati de Pramac se posera, les équipes devant selon le règlement "fournir tous les efforts raisonnables" pour désigner un remplaçant dans les dix jours suivant le forfait d'un pilote. La saison passée, l'équipe avait naturellement fait appel au pilote d'essais de Ducati, Michele Pirro, pour remplacer Pecco Bagnaia, blessé au genou, dans les deux manches disputées sur le circuit de Spielberg.

partages
commentaires

Voir aussi :

Abandon pour Rossi : "Les points auraient fait du bien au moral"

Article précédent

Abandon pour Rossi : "Les points auraient fait du bien au moral"

Article suivant

Pol Espargaró stoppé par la mécanique : "Ça peut arriver"

Pol Espargaró stoppé par la mécanique : "Ça peut arriver"
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021