Jorge Martín encore en pole : "4 ou 5 pilotes peuvent gagner demain"

Après avoir douté de sa capacité à se hisser sur les premières lignes de la grille du Grand Prix d'Autriche ce week-end, Jorge Martín a non seulement inversé la vapeur d'un week-end mal débuté, mais s'est repositionné comme l'un des favoris pour la victoire de dimanche.

Poleman pour la seconde fois consécutive sur le Red Bull Ring et pour la troisième fois dans ce qui demeure sa première saison dans la discipline, Jorge Martín n'en finit pas de monter en puissance. Sa solide performance du jour était pourtant loin d'être acquise, après un début de week-end ayant fait douter le pilote espagnol quant à sa capacité à bien se qualifier en vue de la défense de sa victoire de dimanche dernier...


Une chute en EL3, un passage par la Q1, un tour de Q2 sur lequel tu as reçu de l'aide [ de Johann Zarco] : à quel point as-tu dû puiser en toi aujourd'hui ?

Oui, malheureusement, aujourd'hui a été une journée vraiment difficile pour moi : dès que j'ai commencé, je me suis senti mal avec la moto au freinage, elle secouait, je ne ressentais pas de grip… Je poussais trop en EL3 et j'ai chuté dans le dernier virage. Je manquais un peu de confiance en EL4 ; je voyais que beaucoup de pilotes étaient performants. Mais avec l'équipe, on a fait des changements et j'ai gagné en confiance. Le team a été super, ils ont bien réparé la moto après le crash. [Pour les qualifications] J'étais un peu nerveux, car on prend toujours des risques et les conditions étaient vraiment différentes de la matinée. Grâce à mon équipier, j'ai eu sa roue pour améliorer et avoir le record du tour : je vis un rêve et j'espère me battre pour le podium demain.

Crois-tu en tes chances de victoire dimanche ?

Je ne pense pas à la victoire ou quoi que ce soit comme ça. Tout le monde en parle alors ça fait un peu de pression mais je suis un rookie et je dois apprendre. Moi, si je suis dans le top 5, je suis content : je dois encore apprendre comment gérer la course. Mais ce matin, je ne croyais pas que j'allais faire la pole, et je l'ai eue ! Je ne veux pas être trop optimiste pour demain ; je suis l'un des plus forts aujourd'hui mais je crois que quatre ou cinq pilotes peuvent gagner demain.

Lire aussi :

Samedi dernier, tu as dit après ta pole que ce n'était pas encore le tour parfait ; l'était-ce cette fois ?

Ce n'est jamais parfait et on peut toujours progresser, c'est sûr. J'aurais peut-être pu progresser un peu dans le dernier virage. Je suis allé un peu large car je me suis souvenu de la [chute de la] matinée et j'ai un peu lâché. Alors peut-être que j'ai laissé un demi-dixième !

C'est ta troisième pole en MotoGP en sept courses ; laquelle est la meilleure ou la plus importante ?

Je pense que chaque pole position est spéciale, mais aujourd'hui est la meilleure de l'année car je pense que le tour était impressionnant. Je n'ai pas fait d'erreur comme la semaine dernière et j'étais super concentré sur le fait d'être parfait pendant tout le tour. Et je pense que c'était impressionnant d'avoir la moto à la limite partout.

Tu as dit que tu apprenais encore. Qu'as-tu appris de la gestion de la moto et du style de pilotage sur ces deux week-ends de course en Autriche ?

Ce que le plus j'ai appris a été de placer la puissance en piste. Maintenant, en MotoGP, il y a beaucoup de puissance et il est dur de ne pas patiner. J'ai compris comment contrôler l'accélération et l'aide de l'électronique pour bien mettre la puissance au sol. Au début de l'année, je ne comprenais pas bien les cartographies et maintenant, je comprends mieux de quoi j'ai besoin et à quel moment : je pense que c'est le plus grand pas en avant que j'aie fait.

Lire aussi :

partages
commentaires
La pole position de Jorge Martín résulte aussi de l'aide de Johann Zarco

Article précédent

La pole position de Jorge Martín résulte aussi de l'aide de Johann Zarco

Article suivant

Quartararo frustré mais "beaucoup plus fort" que le week-end dernier

Quartararo frustré mais "beaucoup plus fort" que le week-end dernier
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021